Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 7 minutes Temps de lecture 7 minutes
Créé le 10.05.2024

Retraite: comment bien la préparer?

La retraite exige une planification prudente. L’objectif est de sécuriser votre fortune, de garantir un revenu continu et de maintenir votre niveau de vie habituel. Pour vous aider dans cette tâche, nous avons compilé ci-dessous une check-list qui répondra à toutes vos questions sur la retraite.

La retraite peut sembler très loin mais tout le monde sait que le temps passe souvent plus vite que prévu. Ne vous contentez donc pas de rêver de la retraite, commencez à la prévoir activement. C’est environ quinze ans avant la retraite qu’il faudrait idéalement commencer à la planifier. Ainsi, vous pourrez vous préparer en toute sérénité à cette échéance et prendre les mesures ou les décisions nécessaires.

Pour que vous puissiez envisager votre retraite en toute sérénité, nous avons réuni les principales étapes de planification dans une check-list. Cet aperçu vous facilitera la préparation de la retraite et vous aidera à ne rien oublier et à ne manquer aucune échéance.

À 50 ans: faites le point et posez des jalons

C’est le moment idéal pour faire le point et poser des jalons:

  • Fixez le moment où vous souhaitez partir à la retraite.
  • Comment se présentent votre patrimoine et vos revenus? Établissez une synthèse détaillée de votre patrimoine et de vos revenus. Cela comprend notamment la déclaration fiscale, le calcul anticipé de la rente de l’AVS, les polices d’assurance sur la vie, l’immobilier, les comptes, les capitaux de prévoyance vieillesse issus des deuxième et troisième piliers, les titres et participations, les héritages, etc. Veillez également à noter vos dettes comme les hypothèques, ainsi que la disponibilité de chacun de vos actifs.
  • Établissez un budget et vérifiez soigneusement si votre revenu prévisionnel sera suffisant pour couvrir vos dépenses à la retraite.
  • Identifiez les éventuelles lacunes de prévoyance et définissez une stratégie pour les combler suffisamment tôt. Généralement, les prestations de vieillesse des premier et deuxième piliers ne couvrent qu’environ 60% du dernier revenu. Pour combler cette lacune, il existe plusieurs possibilités, de l’épargne dans la prévoyance libre ou liée dans le cadre du 3e pilier en passant par le rachat dans la caisse de pensions, le fonds de prévoyance ou l’assurance-vie, jusqu’aux restrictions dans le niveau de vie personnel. Planifier, organiser sa prévoyance et épargner suffisamment tôt permet de gagner plus tard en marge de manœuvre.

À 55 ans: réévaluez vos objectifs

Contrôlez et réévaluez régulièrement les objectifs fixés pour votre retraite:

À 60 ans: concrétisez votre projet

Le moment idéal pour lancer concrètement les démarches pour sa retraite:

  • Décidez quand et de quelle manière vous souhaitez informer votre employeur de la date souhaitée de votre départ.
  • Informez-vous des possibilités de versement en capital de votre avoir de caisse de pensions, ainsi que du délai d’annonce, et déterminez si vous souhaitez percevoir votre avoir sous forme de rente, de capital ou sous une forme mixte. Pesez bien le pour et le contre d’un versement en rente et de celui en capital avant de prendre une décision. Il est en outre recommandé de définir la manière dont vous souhaitez échelonner les éventuels versements en capital des deuxième et troisième piliers en vue d’alléger vos impôts. Découvrez avec le calculateur en ligne de PostFinance quelle économie d’impôts vous pouvez réaliser au juste.
  • Notez que c’est souvent le dernier moment pour effectuer un rachat fiscalement avantageux dans la caisse de pensions, surtout si vous prévoyez de reverser la cotisation au moment de la retraite. Avant de prendre votre décision, commencez par comparer le rendement de ce versement avec celui d’autres possibilités d’investissement. Si vous planifiez un rachat (partiel) dans la caisse de pensions, il est conseillé de tenir compte d’un délai de blocage de trois ans. Concrètement, cela signifie que vous ne devez avoir effectué aucun rachat dans les trois années précédant le versement. Autrement, vous devrez rembourser les impôts que vous avez économisés grâce aux rachats. Cette règle ne s’applique pas aux versements en rente.
  • Réfléchissez à votre situation en matière de logement: êtes-vous propriétaire de votre maison? Souhaitez-vous la conserver ou déménager dans un appartement une fois à la retraite? Décidez si vous souhaitez rembourser votre hypothèque complètement ou partiellement, et adaptez la durée en fonction. Si vous décidez de passer d’une maison à un appartement, il est recommandé de vous pencher sur le financement le plus tôt possible.
  • Choisissez à quel moment vous souhaitez retirer votre avoir de prévoyance issu du pilier 3a. Prévoyez des versements sur plusieurs années et économisez jusqu’à plusieurs milliers de francs. Les versements en capital issus du 3e pilier sont soumis à la progression fiscale. Cela signifie que la charge fiscale augmente de façon extrême à partir d’un certain niveau de capital. Il est donc recommandé de retirer cet avoir de manière échelonnée. C’est pourquoi il vaut la peine d’ouvrir un compte supplémentaire à partir de 50’000 francs sur le compte prévoyance 3a. Mais renseignez-vous sur le traitement fiscal des versements de capital dans votre canton de résidence.
  • Réfléchissez à vos objectifs patrimoniaux: est-il nécessaire d’utiliser votre fortune de manière contrôlée pour assurer vos revenus ou pouvez-vous la conserver pour la transmettre à vos héritiers?
  • Envisagez la manière dont vous souhaitez sécuriser votre revenu une fois à la retraite: par exemple, est-il judicieux d’investir dans un plan de retrait ou de versement, ou serait-il préférable d’investir vous-même l’argent et de l’utiliser selon votre propre plan?
  • Déterminez votre nouvelle stratégie de placement et établissez un plan financier global. Ce dernier doit refléter l’évolution de vos dépenses, de vos revenus et de votre patrimoine jusqu’à la retraite et au-delà. Faites appel à une conseillère ou à un conseiller de confiance, qui vous accompagne dans les décisions importantes et qui établit pour vous un plan financier fiable.

Un an avant la retraite: mettez votre fortune à l’abri

Le temps est venu de sécuriser votre patrimoine pour la retraite:

  • Optimisez l’allocation de votre fortune pour assurer la sécurité de votre revenu à long terme, et ajustez votre stratégie de placement en fonction. Si vous ne souhaitez pas définir votre stratégie de placement ou gérer votre fortune vous-même, adressez-vous à une ou un gestionnaire de fortune compétent.
  • Prévoyez de résilier votre hypothèque à l’avance si vous avez l’intention de rembourser tout ou partie du montant à votre départ à la retraite.
  • Veillez dès maintenant à régler votre succession: protégez vos proches en rédigeant un testament, un contrat de mariage ou un pacte successoral. Une planification successorale intelligente est particulièrement importante si vous avez l’intention de demander le versement de tout ou partie de votre avoir de caisse de pensions. Selon la situation, il peut être judicieux de nommer une exécutrice ou un exécuteur testamentaire dans vos dernières volontés.

Sept ou huit mois avant le départ à la retraite: passez à la mise en œuvre

Annoncez votre retraite:

  • Pour le versement en rente, il est recommandé de prévenir la caisse de compensation de l’AVS six mois avant votre départ, afin de recevoir la première rente en temps et en heure.
  • Si vous souhaitez encore verser une cotisation au pilier 3a lors de l’année de votre retraite, faites-le avant la date de votre départ.
  • Mettez en place les versements des futurs revenus complémentaires, p. ex. depuis votre caisse de pensions, votre prévoyance privée ou votre avoir d’épargne.
  • Définissez comment vous souhaitez placer la fortune dont vous n’aurez pas besoin tout de suite à la retraite.

Retraite anticipée: à quoi devez-vous faire attention?

Si vous souhaitez prendre votre retraite avant l’âge ordinaire, voici ce à quoi vous devez veiller:

  • Vérifiez à quel moment au plus tôt vous pouvez percevoir vos prestations de la prévoyance professionnelle et la rente AVS. Demandez à la caisse de compensation de l’AVS et à votre caisse de pensions de calculer votre rente de vieillesse probable pour la date de départ à la retraite souhaitée.
  • Renseignez-vous auprès de votre employeur pour savoir s’il propose un accompagnement financier pour votre départ anticipé, par exemple sous la forme d’une rente transitoire jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite.
  • Interrogez-vous sur les avantages que peuvent présenter pour vous un versement anticipé de la rente AVS, de la rente de la caisse de pensions ou la perception d’une rente transitoire. Étudiez également les possibilités pour faire face aux difficultés financières, comme le retrait anticipé de votre avoir du pilier 3a.
  • Une fois en retraite anticipée, déclarez-le à la caisse de compensation de l’AVS et versez les cotisations AVS pour les personnes sans activité lucrative. Chaque mois où vous ne versez pas de cotisation AVS peut entraîner une diminution de votre rente. Informez-vous à propos des possibilités de réduction des cotisations, p. ex via la retraite partielle ou une activité lucrative accessoire.
  • La retraite partielle constitue une alternative intéressante à la retraite anticipée. Les employés peuvent quitter progressivement la vie professionnelle, en réduisant leur temps de travail tout en percevant une part de leur salaire. Cette réglementation flexible permet aux salariés plus âgés d’effectuer une transition en douceur vers la retraite, tandis que les employeurs profitent d’une continuité au sein de l’entreprise.

En savoir plus dans notre article Retraite anticipée: à quoi devez-vous faire attention?

À la retraite: à quoi devez-vous faire attention?

Félicitations! Vous êtes à la retraite. Pour profiter longtemps de cette troisième étape de votre vie, tenez compte des aspects suivants:

Gardez toujours un œil sur vos finances. Vérifiez régulièrement la mise en œuvre de votre plan financier pour éviter les difficultés financières imprévues. Préparez-vous à adapter votre planification si vos conditions de vie ou le cadre légal évoluent.

En savoir plus dans notre article: Placements après la retraite: ce qu’il faut savoir.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser