Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 5 minutes Temps de lecture 5 minutes
Créé le 10.12.2018

Ce que vous devez savoir lorsque vous souscrivez une hypothèque

Quand on rêve de devenir propriétaire de sa propre maison ou de son propre logement, l’argent entre toujours en compte. La plupart des gens ont besoin d’une hypothèque pour acquérir leur bien immobilier. Lisez nos conseils pour savoir ce à quoi vous devez faire attention à cet égard.

En Suisse, seuls 37,4% des logements sont habités par leurs propriétaires. C’est le taux de propriété le plus bas d’Europe . Mais cela pourrait changer à l’avenir: depuis 1970, diverses mesures ont entraîné une évolution positive du taux de logements en propriété en Suisse. Cette tendance à la hausse résulte notamment du lancement des propriétés par étages à l’époque (La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Proportion de logements en propriété). Par ailleurs, le taux d’intérêt que les banques utilisent comme référence pour les taux d’intérêts hypothécaires enregistre une tendance à la baisse depuis des années, ce qui promet des conditions avantageuses pour un logement en propriété. 

Vous avez cherché et trouvé le logement que vous souhaitiez – et maintenant?

Pour concrétiser leur rêve de devenir propriétaire de leur maison ou de leur appartement, la plupart des gens souscrivent une hypothèque auprès d’une banque. Ils ne paient donc qu’une partie du prix d’achat total avec leurs fonds propres. Au moins 20% du prix d’achat doivent être financés par les fonds propres, c’est-à-dire payés avec leur propre argent. Le reste est en règle générale couvert par l’hypothèque de la banque. Dans la mesure où cette hypothèque sera remboursée auprès du bailleurs de fonds avec un intérêt sur plusieurs années, il est important de connaître les bons modèles financiers et  les conditions. Vous pourrez ainsi profiter de taux d’intérêt avantageux pour vous.

Familiarisez-vous avec les termes courants

On part du principe que plus on peut apporter de fonds propres pour l’achat d’un bien immobilier et plus on dispose d’argent provenant d’un revenu régulier, plus le montant de l’hypothèque est faible. À cet égard, les termes de fonds propres, de charge financière supportable et naturellement de modèles hypothécaires tels que hypothèque fixe, hypothèque du marché monétaire (p. ex. hypothèque LIBOR) ou hypothèque à taux variable assorties de conditions de taux d’intérêt différentes jouent un rôle essentiel.  

L’ hypothèque: le prêt couvert par un bien immobilier

À proprement parler, une hypothèque (du grec: «gage») n’est pas simplement un crédit, mais plutôt ce qu’on appelle un droit de gage immobilier.  Pour percevoir des prestations financières sous la forme d’un prêt, le preneur d’hypothèque cède les droits de réalisation d’un bien immobilier, p. ex. à une banque. Si le preneur d’hypothèque n’est plus en mesure de payer les intérêts au taux d’intérêt convenu pour l’hypothèque, on parle de défaut de paiement. Dans ce cas-là, la banque peut «réaliser», c’est-à-dire vendre le bien immobilier. L’hypothèque peut ainsi être utilisée par la banque comme moyen de garantie du crédit. En termes simples, une hypothèque désigne un prêt bancaire couvert par le bien immobilier.

De locataire à propriétaire

Si vous souhaitez acheter une maison ou un appartement, il existe en Suisse bon nombre de banques et de prestataires de crédit qui proposent des hypothèques à des conditions et à des taux d’intérêt très différents. Sur ce terrain de jeu, il est important de  lire les textes en petits caractères. En effet, un taux d’intérêt avantageux n’est pas toujours le meilleur. Comparez les offres des banques et demandez conseil.

Avez-vous déjà une idée de votre bien immobilier? Ces cinq étapes vous permettront de vous rapprocher de votre objectif:

  1. Recherchez sur une plateforme immobilière la maison ou l’appartement qui correspond à ce que vous souhaitez
  2. Notez le prix approximatif de l’offre
  3. Allez sur notre calculateur d’hypothèques
  4. Calculez vos intérêts pour le financement externe par une banque ou un prestataire de crédit. Quels coûts devez-vous assumer après l’achat de l’appartement ou de la maison?
  5. Les frais courants du crédit pour votre bien immobilier sont-ils  supportables pour votre budget?

Vous aurez ainsi une première idée de ce que vous pouvez vous permettre avec vos fonds propres et votre revenu. Vous verrez en outre à combien s’élèvent les intérêts par rapport à votre loyer actuel. Toutefois, n’oubliez pas que vous devrez ensuite entretenir vous-même votre bien immobilier et que vous devez pour cela prévoir une somme appropriée. Nous recommandons comme règle de base de tabler sur 1% du prix d’achat. Ainsi, si vous avez trouvé un bien immobilier qui correspond à ce que vous recherchez et que vous pouvez vous permettre de l’acquérir, il faut maintenant réfléchir concrètement à une hypothèque.

Ce à quoi vous devez faire attention pour choisir la bonne hypothèque

Il existe de nombreux modèles et possibilités qui vous permettront de réaliser votre rêve de devenir propriétaire de votre logement. Gardez toujours à l’esprit les principes et les conseils suivants lorsqu’il s’agit d’hypothèques:

Conseil 1: Préparez-vous bien

Ne sous-estimez pas la charge que représentent le traitement et la préparation des documents nécessaires: préparez-vous pour les charges administratives. Prévoyez assez de temps pour la «paperasse».

Conseil 2: Comparez

Comparez toujours plusieurs prestataires avant de prendre un crédit pour un bien immobilier: ne laissez pas une offre de maison ou d’appartement attrayante vous pousser à prendre des décisions hâtives pour le financement. Ce n’est qu’en comparant les offres des banques et des assurances, que vous aurez assez d’options pour prendre une décision. 

Conseil 3: Ne vous laissez pas aveugler

Une hypothèque avantageuse n’est pas toujours la meilleure: outre les taux d’intérêt fortement mis en avant, notamment pour les hypothèques en ligne et par les prestataires non bancaires, il vaut la peine de regarder attentivement les échéances exactes et les conditions particulières.  Examinez soigneusement les offres qui semblent avantageuses en apparence. Car la vraie valeur d’une hypothèque ne se calcule pas uniquement avec le taux d’intérêt, il faut également tenir compte de la souplesse des conditions. Par exemple, un remboursement anticipé est-il possible? Que se passera-t-il si les taux d’intérêt augmentent? 

Conseil 4: Planifiez votre avenir

Anticipez. En effet, une hypothèque vous accompagne pendant des années. Vous devez par conséquent savoir quelles dépenses plus importantes vous attendent encore à l’avenir et ce à quoi vous pouvez renoncer.

Conseil 5: Faites-vous conseiller

Les hypothèques sont des affaires complexes. Par conséquent, faites-vous bien conseiller. De nombreuses sections de ce moyen sont de nature juridique ou exigent une bonne planification financière. Vous devez être en mesure d’évaluer correctement votre situation – de votre caisse de pension à votre patrimoine, en passant par votre revenu. Nous vous recommandons par conséquent d’avoir un expert digne de confiance à vos côtés qui vous conseillera de manière critique mais utile afin que votre rêve de devenir propriétaire de votre logement ne se transforme pas en cauchemar.

Conclusion

Devenir propriétaire immobilier nécessite une bonne préparation. Réfléchissez avant de souscrire un prêt hypothécaire. Mais ne vous découragez pas: avec les bonnes connaissances préalables en matière d’hypothèques et les bons principes, le tour est joué.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser