Aperçu du marché: La hausse des taux fait à nouveau vaciller les marchés des actions

Le rebond estival des marchés des actions n’aura pas duré longtemps. Après la publication de chiffres de l’inflation supérieurs aux attentes aux États-Unis, les marchés financiers ont été rattrapés pour la deuxième fois par les craintes de nouvelles hausses agressives des taux d’intérêt.

  • La perspective de la poursuite d’une politique monétaire restrictive de la part des banques centrales a entraîné une hausse si élevée des taux de rendement actuariels sur les marchés obligataires que les pertes de cours subies comptent parmi les plus importantes pertes mensuelles de la catégorie d’actifs.

    Évolution indexée de la valeur des obligations d’État en francs suisses

    100 = 01.01.2022

    Ce graphique montre l’évolution de la valeur en francs suisses des obligations d’État pour la Suisse, les États-Unis et l’Allemagne. Depuis le début de l’année, les obligations d’État suisses et allemandes, en particulier, ont subi des pertes de cours.

    Les pertes de valeur sur les marchés obligataires se poursuivent au troisième trimestre. Pendant un certain temps, les marchés avaient espéré que les banques centrales n’augmenteraient les taux directeurs que temporairement et les baisseraient même à nouveau en cas de récession. Cet espoir a été réduit à néant lorsque les banques centrales ont annoncé clairement leur volonté de mener une politique agressive de lutte contre l’inflation, à savoir de nouvelles hausses des taux directeurs. En conséquence, les obligations d’État dans le monde ont perdu quelque 3 % et les emprunts suisses avec une échéance à 20  ans ont même cédé près de 6 %. 

    Évolution des taux de rendement actuariels à 10 ans

    En pourcentage

    Ce graphique illustre l’évolution des rendements des obligations d’État à 10 ans pour la Suisse, les États-Unis et l’Allemagne. Les taux de rendement actuariels à 10 ans sont un indicateur important quant à l’évolution des taux d’intérêt. Ils présentent une forte tendance à la baisse à long terme. Depuis le début de l’année 2020 toutefois, la tendance s’inverse et s’oriente vers une hausse des taux d’intérêt.

    Les taux d’intérêt sur le marché des capitaux ont bondi le mois dernier et avoisinent désormais leur plus haut niveau de l’année. Les taux de rendement actuariels des obligations d’État américaines à 10 ans ont à nouveau flirté avec la barre des 3,5 %, alors que leurs homologues suisses ont plus que doublé pour atteindre 1,1 % dernièrement. Cette hausse rapide est probablement due aux signaux clairs envoyés par les banques centrales en matière de politique monétaire et à leur intention de continuer à accorder la priorité absolue à la lutte contre l’inflation, même si la conjoncture devait en pâtir. 

    Primes de risque des obligations d’entreprise

    En pourcentage

    Ce graphique illustre la différence entre les taux de rendement actuariels des obligations d’État et des obligations d’entreprise en dollars américains, en euros et en francs suisses. Ces primes de risque, également appelées «spreads», ont fait un bond depuis le début de l’année. Ainsi, lorsqu’ils empruntent, les débiteurs «à risques» doivent payer des intérêts plus élevés que les émetteurs étatiques sûrs.

    Les craintes de récession pèsent également sur les cours des obligations d’entreprises. En Europe notamment, les investisseurs s’inquiètent d’une pénurie d’énergie et des répercussions pour les entreprises. Il en a résulté une nette augmentation des primes de crédit sur les obligations d’entreprises plus risquées par rapport aux obligations d’État considérées comme plus sûres. Il est significatif que, pour la première fois depuis la crise de la dette en Europe, les obligations européennes à haut rendement soient à nouveau considérées comme plus risquées que les obligations américaines à haut rendement.

  • Le rebond estival des marchés des actions n’aura pas duré longtemps. Les investisseurs se sont vu rappeler brutalement le fait que les défis économiques liés à l’inflation et à la crise énergétique ne sont pas encore terminés.

    Évolution indexée du marché des actions en francs suisses

    100 = 01.01.2022

    Ce graphique montre l’évolution en francs suisses des valeurs sur les marchés des actions pour la Suisse, le monde et les pays émergents au cours des douze derniers mois. Durant les mois d’été, les marchés boursiers sont parvenus à compenser une partie des pertes subies au cours du premier semestre. Mais cette reprise a connu une interruption abrupte dernièrement.

    La deuxième quinzaine d’août a marqué la fin de l’embellie estivale sur les marchés des actions. Le discours sans équivoque des banques centrales a d’abord freiné l’évolution des cours et entraîné une hausse des taux d’intérêt. Début septembre, la publication de l’inflation des prix à la consommation aux États-Unis a ensuite confirmé la persistance des difficultés économiques. En conséquence, les bourses américaines ont enregistré les plus lourdes pertes journalières depuis l’été  2020. Mesurées en francs suisses, les actions américaines ont cédé environ 12 % depuis le début de l’année. Le marché des actions européen affiche des pertes encore plus importantes d’environ 20 %.

    Momentum des marchés

    En pourcentage

    Ce graphique représente le momentum de douze des principaux marchés des actions mondiaux. Le momentum est le rapport entre le dernier cours et la moyenne des six derniers mois. Actuellement, tous les marchés des actions, hormis l’Inde, affichent un momentum clairement négatif.

    Le mois dernier, la dynamique sur le marché des actions s’est à nouveau essoufflée sous l’effet des fortes pertes de cours enregistrées au cours des semaines écoulées. Les lanternes rouges sont une nouvelle fois Taïwan, la Corée du Sud et l’Allemagne. Faisant figure d’exception, le marché des actions indien a connu une évolution positive. L’économie indienne a récemment surpris en affichant au deuxième trimestre une forte croissance de 13,5 % par rapport à l’année précédente. Compte tenu de la faiblesse de la monnaie et des dépenses importantes du gouvernement, il n’est toutefois pas certain que ce momentum positif persiste.

    Ratio cours/bénéfice

    Ce graphique présente le ratio cours/bénéfice, également abrégé en ratio C/B, sur les marchés des actions pour la Suisse, le monde et les pays émergents depuis l’an 2000. Depuis l’été 2020, les ratios C/B des trois marchés ont sensiblement baissé en raison de l’augmentation des bénéfices des entreprises et de la baisse des cours des actions au premier semestre 2022. L’évolution des bénéfices a aussi de plus en plus tendance à stagner.

    Depuis l’été  2020, les ratios cours/bénéfice, ou ratios C/B, ont nettement baissé au niveau mondial en raison de l’augmentation des bénéfices des entreprises et de la baisse des cours des actions début 2022. Un nombre toujours plus élevé de marchés boursiers enregistrent actuellement une stagnation de la croissance des bénéfices. C’est également le cas du marché des actions suisse. Les marchés des actions qui intègrent une part élevée d’entreprises opérant dans le secteur de l’énergie, notamment la France et la Grande-Bretagne, continuent en revanche d’enregistrer des bénéfices en hausse. 

  • La hausse des taux d’intérêt a aussi eu des répercussions sur les placements immobiliers suisses le mois dernier: les cours sont retombés à leur plus bas niveau annuel de juillet.

    Évolution indexée de la valeur des fonds immobiliers suisses

    100 = 01.01.2022

    Ce graphique montre l’évolution de la valeur moyenne indexée des fonds immobiliers suisses cotés en bourse au cours des douze derniers mois. Des pertes de cours considérables ont été enregistrées depuis le début de l’année.

    Pendant le rebond estival, les placements immobiliers suisses ont pu réduire de plus de moitié leurs pertes de cours depuis le début de l’année. Cette catégorie d’actifs n’a toutefois pas été épargnée par la récente chute des marchés financiers et a également enregistré des pertes. Les placements immobiliers suisses cotés sont donc à nouveau proches de leur plus bas niveau annuel enregistré en juillet.

    Agio des fonds immobiliers suisses et taux de rendement actuariels à 10 ans

    En pourcentage

    Ce graphique illustre le taux de rendement actuariel des obligations d’État suisses à 10 ans et l’agio des objets immobiliers contenus dans les fonds immobiliers suisses depuis l’an 2000. Avec un peu de retard, les agios ont sensiblement baissé alors que les taux d’intérêt ont fortement augmenté cette année.

    La forte correction des cours sur le marché immobilier suisse le mois dernier s’est traduite par une nouvelle baisse des agios. Actuellement, les primes de risque demandées sont en moyenne de 12 %. À titre de comparaison, l’agio moyen payé il y a deux ans était quatre fois plus élevé. À cela s’ajoute la hausse des taux d’intérêt sur le marché suisse des capitaux, qui a également un impact sur l’évolution des agios.

    Rendements du SARON à 3 mois et rendements actuariels à 10 ans

    En pourcentage

    Ce graphique montre le taux d’intérêt de référence suisse SARON à trois mois et le rendement actuariel des obligations d’État suisses à 10 ans depuis l’an 2000. Pour la première fois en sept ans, le SARON a récemment enregistré une hausse significative.

    Des instruments de taux d’intérêt sont également négociés sur les marchés à terme. Il est possible d’en déduire les prévisions de taux négociées sur le marché. Actuellement, les acteurs du marché prévoient que les taux d’intérêt SARON à court terme en Suisse atteindront près de 2 % d’ici mi-2023. Il s’agit d’une prévision nettement plus élevée que les rendements actuels et prévus sur les obligations d’État à 10 ans.  

  • Monnaies

    Le dollar américain reprend son envol et le franc suisse s’apprécie également globalement. À l’inverse, l’euro affiche des signes de faiblesse, plombé par la crise énergétique.

    Paire de monnaiesCoursPPASecteur neutreÉvaluation
    Paire de monnaies
    EUR/CHF
    Cours
    0,96
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    0,83
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,77 – 0,89
    Évaluation
    Euro surévalué
    Paire de monnaies
    USD/CHF
    Cours
    0,96
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    0,74
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,65 – 0,84
    Évaluation
    USD surévalué
    Paire de monnaies
    GBP/CHF
    Cours
    1,10
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    1,24
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    1,07 – 1,41
    Évaluation
    Livre neutre
    Paire de monnaies
    JPY/CHF
    Cours
    0,67
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    0,97
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,81 – 1,12
    Évaluation
    Yen sous-évalué
    Paire de monnaies
    SEK/CHF
    Cours
    8,95
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    9,26
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    8,38 – 10,15
    Évaluation
    Couronne neutre
    Paire de monnaies
    NOK/CHF
    Cours
    9,45
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    10,55
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    9,42 – 11,67
    Évaluation
    Couronne neutre
    Paire de monnaies
    EUR/USD
    Cours
    1,00
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    1,12
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,97 – 1,26
    Évaluation
    Euro neutre
    Paire de monnaies
    USD/JPY
    Cours
    143,49
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    76,80
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    61,75 – 91,84
    Évaluation
    Yen sous-évalué
    Paire de monnaies
    USD/CNY
    Cours
    6,99
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    5,51
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    5,23 – 5,79
    Évaluation
    Renminbi sous-évalué

    Source: Web Financial Group

    Après avoir marqué un bref temps d’arrêt, le dollar américain reprend son envol et se dirige vers une nouvelle valeur record en 20 ans. Cette évolution a été soutenue par les attentes relatives à la poursuite d’une politique restrictive de la part des banques centrales et par des données très solides de l’économie américaine en dépit d’une inflation élevée. Le mois dernier, le franc suisse s’est également apprécié par rapport à la quasi totalité des monnaies. À l’inverse, la monnaie unique européenne continue de souffrir fortement de la crise énergétique. Après avoir franchi la parité avec le franc en juillet, le cours EUR/CHF se situe désormais à 0,96.

    Or

    La dynamique baissière du prix de l’or s’est poursuivie le mois dernier. Récemment, le prix de l’once troy d’or est même tombé à 1660  dollars américains.

    Évolution indexée de la valeur de l’or en francs suisses

    100 = 01.01.2022

    Ce graphique illustre l’évolution indexée de la valeur de l’or en francs suisses en aperçu annuel. Au début de la guerre en Ukraine, le prix de l’or a brièvement atteint 2050 dollars américains l’once troy, mais depuis, il est retombé nettement en deçà de 1700 dollars américains l’once troy.

    Depuis qu’il a atteint le niveau record de plus de 2050  dollars américains l’once troy au début de la guerre en Ukraine, le prix de l’or a baissé de manière presque continue. Récemment, il est même retombé à 1660  dollars américains, ce qui correspond à son plus bas niveau en deux ans. Du point de vue des investisseurs suisses, les pertes de cours – avec une baisse de près de 2 % depuis le début de l’année  – sont toutefois nettement moins importantes en raison de la vigueur du franc suisse.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article