Aperçu du marché: 2022 a mis les nerfs des investisseurs à rude épreuve

Tandis qu’une succession de turbulences, notamment sur les marchés financiers, a ponctué l’année qui vient de s’achever, le début de l’année 2023 semble bien plus prometteur − du moins pour le moment.

  • L’année dernière, les marchés des obligations se sont heurtés à d’importants obstacles, enregistrant des pertes de valeur considérables à l’échelle mondiale. Depuis le début de l’année, ils ont repris un peu de vigueur. 

    Évolution indexée de la valeur des obligations d’État en francs suisses

    100 = 01.01.2023

    Ce graphique montre l’évolution de la valeur en francs suisses des obligations d’État pour la Suisse, les États-Unis et l’Allemagne. Durant l’année 2022, les marchés des obligations ont essuyé de lourdes pertes de cours.
    Source: SIX, Bloomberg Barclays

    2022 a été synonyme de pertes significatives pour les marchés des obligations, à l’image des titres à 10 ans des pays industriels occidentaux, qui se sont dépréciés de 10 à 20% en cours d’année. Le Royaume-Uni a enregistré des pertes de valeur extrêmes. Mesurées en francs suisses, ces pertes dépassent les 30%. Grâce à l’appréciation du dollar, les titres américains, mesurés en francs suisses, s’en sont mieux sortis et ont clôturé l’année avec une perte de seulement 10% par rapport au début de l’année 2022. Un véritable soulagement est perceptible depuis le passage à la nouvelle année. Les marchés des obligations, à l’exception du marché japonais, évoluent actuellement dans la plage positive.

    Évolution des taux de rendement actuariels à 10 ans

    En pourcentage

    Ce graphique illustre l’évolution des rendements des obligations d’État à 10 ans pour la Suisse, les États-Unis et l’Allemagne. Les taux de rendement actuariels à 10 ans sont un indicateur important quant à l’évolution des taux d’intérêt. Ils présentent une forte tendance à la baisse à long terme. Depuis le début de l’année 2020 toutefois, la tendance s’inverse et s’oriente vers une hausse des taux d’intérêt.
    Source: SIX, Bloomberg Barclays

    Les rendements actuariels se sont résumés l’année passée à une succession de valeurs record. Tandis que les pays industriels ont, dans l’ensemble, évolué à l’unisson au cours des trois premiers trimestres, des dynamiques différentes ont été observées au cours du dernier trimestre. Ainsi, les rendements actuariels ont atteint de nouveaux records dès l’automne aux États-Unis et au Royaume-Uni avant de reculer, alors qu’ils ont poursuivi leur hausse continue en Europe. En fin d’année, les rendements des obligations d’État à 10 ans en Allemagne et en Suisse ont même atteint leur plus haut niveau depuis 2011.

    Primes de risque des obligations d’entreprise

    En pourcentage

    Ce graphique illustre la différence entre les taux de rendement actuariels des obligations d’État et des obligations d’entreprise en dollars américains, en euros et en francs suisses. Ces primes de risque sont montées en flèche au premier semestre 2022 avant de suivre la tendance inverse au second semestre.
    Source: Bloomberg Barclays

    Les primes de risque exigées sur les obligations d’entreprise ont connu une forte dynamique l’année dernière. Au premier semestre, les taux d’inflation et les répercussions des conflits géopolitiques ont inquiété les investisseurs. Conséquence: les primes de risque ont bondi dans la zone euro, atteignant dans l’intervalle plus de 2%. La suite de l’année a cependant été caractérisée par une franche embellie, faisant retomber les primes de risque sur les obligations d’entreprise suisses en deçà du seuil de 1%.

  • En dépit de la reprise sur les marchés financiers intervenue au quatrième trimestre 2022, les pertes du début d’année n’ont pas pu être compensées. Les espoirs et les attentes envers l’année 2023 sont donc d’autant plus grands.

    Évolution indexée du marché des actions en francs suisses

    100 = 01.01.2023

    Ce graphique montre l’évolution en francs suisses des valeurs sur les marchés des actions pour la Suisse, le monde et les pays émergents au cours des douze derniers mois. L’année écoulée s’est accompagnée de pertes massives sur les marchés des actions. Ce n’est qu’au début du dernier trimestre que la tendance s’est inversée. Cette tendance prometteuse s’est renforcée début janvier.
    Source: SIX, MSCI

    Après avoir essuyé de lourdes pertes l’année dernière, les marchés des actions ont bien commencé l’année 2023. Les investisseurs sont très optimistes quant à la fin de l’inflation et du risque de récession. Durant les deux premières semaines de l’année, les marchés des actions étaient en hausse de 5% à l’échelle mondiale, et même de 8% dans les pays émergents, qui tirent parti de la revalorisation des actions chinoises liée à la réouverture du pays. Cependant, le risque de revers demeure élevé.

    Momentum des marchés

    En pourcentage

    Ce graphique représente le momentum de douze des principaux marchés des actions mondiaux. Le momentum est le rapport entre le dernier cours et la moyenne des six derniers mois. Après une longue phase négative, le momentum est récemment repassé au-dessus de zéro.
    Source: MSCI

    Le vent a commencé à tourner sur les marchés des actions dès la fin du dernier trimestre 2022. Grâce à ce début d’année solide, le momentum est en mesure de maintenir des valeurs positives. Après avoir longtemps fait figure de lanterne rouge avec le Brésil, la Chine peut à nouveau se prévaloir d’une dynamique positive. Le Brésil, quant à lui, reste à la traîne. Les actions brésiliennes du secteur du commerce de détail sont notamment sous pression compte tenu de la situation politique tendue régnant dans le pays. À l’inverse, les marchés des actions européens, qui ont démontré de fortes ambitions ces dernières semaines, se situent en haut du classement.

    Ratio cours/bénéfice

    Ce graphique présente le ratio cours/bénéfice, également abrégé en ratio C/B, sur les marchés des actions pour la Suisse, le monde et les pays émergents depuis l’an 2000. Depuis l’été 2020, les ratios C/B de ces trois marchés ont sensiblement baissé en raison de l’augmentation des bénéfices des entreprises et de la baisse des cours des actions au premier semestre 2022. L’évolution des bénéfices a aussi de plus en plus tendance à stagner, voire même à reculer.
    Source: SIX, MSCI

    Le rapport entre les cours des actions et les bénéfices des entreprises en question, dénommé ratio cours/bénéfice (ratio C/B), est un indicateur fréquemment utilisé pour les actions. Si le ratio C/B est relativement élevé, l’action est jugée chère. Suite aux importantes corrections apportées aux ratios C/B l’année dernière en raison de la hausse des bénéfices des entreprises combinée à la baisse des cours des actions, les dernières semaines ont vu se profiler une dynamique de reprise. De ce fait, les actions sont à nouveau plus onéreuses. La moyenne actuelle à l’échelle mondiale s’élève à 18, les actions les plus chères étant pour l’heure les actions indiennes (ratio C/B à 26).

  • Les placements immobiliers n’ont pas non plus été épargnés par les turbulences des marchés en 2022. En comparaison internationale, les fonds immobiliers suisses se sont bien défendus, signant même une progression en décembre.

    Évolution indexée de la valeur des fonds immobiliers suisses

    100 = 01.01.2023

    Ce graphique montre l’évolution de la valeur moyenne indexée des fonds immobiliers suisses cotés en bourse au cours des douze derniers mois. Des pertes de cours considérables ont été enregistrées l’année dernière.
    Source: SIX

    En 2022, la hausse massive des taux d’intérêt sur les marchés des capitaux a également pesé sur les marchés immobiliers. Les actions immobilières américaines ont cédé presque 25%, la perte se chiffre même à près de 40% pour les actions européennes. En comparaison, les placements immobiliers suisses s’en sont plutôt tirés à bon compte: les actions immobilières cotées en bourse ont perdu environ 4%, et les fonds immobiliers 15%. Avec des gains de cours atteignant tout juste 3%, ce début d’année se montre pour l’instant à la hauteur.

    Agio des fonds immobiliers suisses et taux de rendement actuariels à 10 ans

    En pourcentage

    Ce graphique illustre le taux de rendement actuariel des obligations d’État suisses à 10 ans et l’agio des objets immobiliers contenus dans les fonds immobiliers suisses depuis l’an 2000. Avec un peu de retard, les agios ont sensiblement baissé alors que les taux d’intérêt ont fortement augmenté l’année dernière.
    Source: SIX

    Les agios sur le marché immobilier suisse restent relativement bas. Si les cours des placements immobiliers cotées en bourse ont légèrement augmenté dans le monde le mois dernier, cette tendance à la hausse n’a été que minime en Suisse. Les agios, c’est-à-dire les primes sur les valeurs d’inventaire des biens immobiliers, se situent donc toujours à des niveaux bas par rapport à la moyenne à long terme. 

    Taux de vacance et prix de l’immobilier

    100 = janvier 2000 (à g.) et en % (à dr.)

    Ce graphique montre le taux de vacance des logements suisses et l’évolution des prix pour les maisons individuelles, les objets loués et les appartements. Si les prix des logements en propriété, et notamment ceux des maisons individuelles, ont fortement augmenté depuis le début de la pandémie, ceux des locations ont quant à eux baissé. Les taux de vacance ont diminué pour la première fois l’année dernière, alors qu’ils avaient enregistré une hausse continue pendant plus de dix ans.
    Source: BNS, OFS

    Les loyers ainsi que les prix des logements à l’achat ont à nouveau explosé en fin d’année. Pour le moment, le revirement des taux d’intérêt opéré par la Banque nationale suisse ne déploie guère ses effets sur le marché immobilier, probablement en raison de la baisse considérable du nombre de logements vacants en Suisse depuis deux ans. Au 1er juin 2022, près de 61 000 logements étaient vacants dans toute la Suisse, soit 17 000 de moins qu’en 2020, année marquée par la pandémie de COVID-19.

    Rendements du SARON à 3 mois et rendements actuariels à 10 ans

    En pourcentage

    Ce graphique montre le taux d’intérêt de référence suisse SARON à 3 mois et le rendement actuariel des obligations d’État suisses à 10 ans depuis l’an 2000. Pour la première fois en sept ans, le SARON a récemment enregistré une hausse significative.
    Source: BNS, OFS

    Dernièrement, les taux d’intérêt des hypothèques à long terme en Suisse ont à nouveau légèrement baissé. Une évolution qui s’explique par le léger recul des rendements à l’échéance sur les obligations. Les taux hypothécaires s’alignent sur les rendements des obligations. Les hypothèques Saron à taux variables devraient toutefois devenir plus chères si la Banque nationale suisse relève une nouvelle fois son taux directeur, comme le prévoient les acteurs du marché. 

  • Monnaies

    En 2022, les marchés des devises ont été principalement marqués par l’appréciation du dollar américain. Il aura fallu attendre l’hiver pour que le vent tourne et que les monnaies cycliques, mais aussi les monnaies des pays émergents, prennent de la valeur. 

    Paire de monnaiesCoursPPASecteur neutreÉvaluation
    Paire de monnaies
    EUR/CHF
    Cours
    1,01
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    0,79
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,73–0,86
    Évaluation
    Euro surévalué
    Paire de monnaies
    USD/CHF
    Cours
    0,93
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    0,76
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,66–0,86
    Évaluation
    USD surévalué
    Paire de monnaies
    GBP/CHF
    Cours
    1,13
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    1,19
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    1,03–1,36
    Évaluation
    Livre neutre
    Paire de monnaies
    JPY/CHF
    Cours
    0,72
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    0,94
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,79–1,09
    Évaluation
    Yen sous-évalué
    Paire de monnaies
    SEK/CHF
    Cours
    8,90
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    9,79
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    8,80–10,78
    Évaluation
    Couronne neutre
    Paire de monnaies
    NOK/CHF
    Cours
    9,37
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    10,53
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    9,41–11,66
    Évaluation
    Couronne sous-évaluée
    Paire de monnaies
    EUR/USD
    Cours
    1,09
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    1,04
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    0,91–1,18
    Évaluation
    Euro neutre
    Paire de monnaies
    USD/JPY
    Cours
    129,32
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    81,27
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    64,92–97,61
    Évaluation
    Yen sous-évalué
    Paire de monnaies
    USD/CNY
    Cours
    6,74
    PPA Parité de pouvoir d’achat. Cette mesure détermine un cours de change sur la base des évolutions de prix relatives.
    5,61
    Secteur neutre Portée des variations historiquement normales.
    5,28–5,94
    Évaluation
    Renminbi sous-évalué

    Source: Web Financial Group

    Les trois premiers trimestres de 2022 ont été caractérisés par l’appréciation massive du dollar américain. Rares sont les devises à avoir été en mesure de tenir tête au dollar. Le revirement n’a eu lieu qu’à l’automne, lorsque le dollar a dû abandonner sa position dominante. En janvier, la monnaie américaine a atteint son plus bas niveau depuis six mois face à l’euro et depuis neuf mois face au franc suisse. Elle n’en demeure pas moins fortement surévaluée par rapport au franc suisse. 

    Pendant ce temps, les monnaies cycliques, et plus particulièrement les dollars australien, néo-zélandais et canadien, ont profité d’une embellie en ce début d’année. L’optimisme a également gagné les monnaies de certains pays émergents, comme le baht thaïlandais.

    Or

    Sous le coup de l’envolée des cours de la fin d’année, l’or a sprinté en décembre, franchissant récemment la barre des 1’900 dollars américains l’once.

    Évolution indexée de la valeur de l’or en francs suisses

    100 = 01.01.2023

    Ce graphique illustre l’évolution indexée de la valeur de l’or en francs suisses en aperçu annuel. Au début de la guerre en Ukraine, le prix de l’or a brièvement atteint 2’050 dollars américains l’once troy, mais était ensuite retombé en deçà de 1’800 dollars américains l’once troy. Son prix n’est remonté qu’en fin d’année.
    Source: Web Financial Group

    L’année dernière, de nombreux investisseurs ont été plutôt déçus par la performance de l’or dans un contexte d’inflation élevée au niveau mondial. En effet, le prix de l’or a connu une brève reprise au printemps avant une baisse quasi continue. En novembre, toutefois, la dynamique a effectué un virage abrupt et le prix de l’once troy est passé de 1’625 à 1’900 dollars américains dernièrement. Comme l’indiquent des publications récentes, la Banque populaire de Chine a probablement été le moteur de cette évolution puisqu’elle a augmenté ses réserves d’or de 32 tonnes durant le seul mois de novembre.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article