03.07.2018

Les fonds et leurs risques

En investissant dans des fonds, il est possible de réduire les risques liés à chaque papier-valeur. Comme l’argent est placé dans un ensemble de titres, les fonds permettent une meilleure répartition des risques que les investissements dans des actions ou des obligations isolées. Toutefois, ils comportent également leur part de risque. Ici, les investisseurs apprennent tout ce qu’ils doivent savoir à ce propos.

Fondamentalement, il existe toujours un risque de marché. Si les marchés connaissent une évolution négative sur l’ensemble du globe, cela aura également des répercussions sur votre fonds.

Le même principe s’applique pour le risque de concentration. Certains fonds de placement se concentrent uniquement sur des régions, des branches ou des thématiques spécifiques. Si celles-ci évoluent de manière négative, les fonds correspondants perdront évidemment de la valeur. Par exemple, si une bulle technologique vient à exploser, cela a des conséquences plus importantes pour un fonds spécialisé dans ce domaine que pour un fonds composé de titres issus de différents secteurs. De même, en cas de chute du SMI, les fonds en actions comportant une forte proportion de titres suisses subiraient une pression plus accrue que ceux qui investissent à l’échelle internationale.

Il vaut donc la peine de se pencher de près sur la composition de chaque fonds. Même si vous gérez différents fonds dans votre portefeuille, il est possible que ceux-ci investissent dans une même entreprise ou dans une même région. Ce genre de risque de concentration n’apparaît pas au premier coup d’œil.

Attention aux monnaies étrangères

Il faut également tenir compte des risques de change, et ce, dans plusieurs cas. En effet, si vous investissez dans un fonds en monnaie étrangère, il est possible que cette monnaie perde de la valeur par rapport au franc suisse. Mais il se peut également qu’un fonds en francs suisses investisse dans des papiers-valeurs étrangers. Ainsi, il existe ici aussi un risque non perceptible au premier abord. La monnaie d’un fonds ne suffit donc pas à indiquer clairement la répartition de son contenu en termes de devises.

Le cas particulier des fonds obligataires

Pour les investisseurs prudents, les fonds obligataires constituent une alternative aux fonds en actions car ils sont généralement sujets à des fluctuations moins importantes. Cela ne signifie pas pour autant que leurs cours sont toujours stables. Les investissements en monnaie étrangère impliquent des risques de change et les fonds obligataires réagissent à l’évolution générale des taux d’intérêt. Par ailleurs, tous les débiteurs ne se situent pas au même niveau de qualité. En particulier dans le cas des «junk bonds» à haut rendement potentiel (également appelés «high-yield bonds»), il existe un risque de défaut de paiement des intérêts ou même de remboursement du capital, ce qui peut également avoir des répercussions négatives sur l’ensemble du fonds.

Potentiel de risque selon la performance passée

Enfin, en tant qu’investisseur, vous ne vous occupez pas vous-même de votre fonds: vous vous fiez aux décisions d’un gestionnaire de fonds. Vous pouvez consulter la performance passée de chaque fonds dans les informations sur les fonds. Cependant, il est impossible de garantir que des valeurs similaires soient de nouveau atteintes à l’avenir.

Il faut donc être conscient que les fonds comportent aussi des risques. Étudiez régulièrement les informations sur les fonds et renseignez-vous activement sur la composition de votre fonds, sur son fonctionnement et sur la façon dont le gestionnaire prend ses décisions. Il convient néanmoins de se rappeler qu’une perspective de rendement plus élevée va de pair avec un risque accru.

Ceci pourrait également vous intéresser