Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 12.11.2018

Quand l’argent vient à manquer mais que le mois n’est pas fini

La plupart d’entre nous en ont déjà fait l’expérience: nous ne sommes qu’à la moitié du mois, mais le compte affiche un solde digne d’une veille de paiement de salaire. Cela peut arriver, et l’épargne peut permettre de rétablir l’équilibre. Une solution plus durable peut cependant être aussi de bien gérer son budget mensuel pour éviter de telles situations. Mode d’emploi.

Chaque mois, de nombreux frais s’appliquent pour différentes dépenses, que ce soit pour le ménage, la famille, les cotisations à la caisse maladie et aux autres assurances, le loyer et les abonnements de transports publics. On peut rapidement perdre la vue d’ensemble de son budget et épuiser son revenu plus rapidement que prévu.

La première étape consiste donc à détailler ses dépenses mensuelles avec son revenu net mensuel et à identifier les sources potentielles d’épargne. Fixez les bonnes priorités et essayez d’épargner au bon endroit: ne touchez pas aux assurances nécessaires, à votre prévoyance, aux prestations de santé, etc. Pensez également à mettre de côté un certain montant pour les impôts afin de ne pas tomber des nues lorsqu’il faudra payer, ou pire, d’accumuler des dettes en raison des impôts. 

Si vous ne tenez pas jusqu’à la fin du mois malgré un budget et des conseils d’épargne, il existe d’autres possibilités pour retrouver l’équilibre entre vos dépenses et vos recettes:

L’activité accessoire – générez des revenus supplémentaires

Vous est-il possible de prendre une activité accessoire en plus de votre travail/formation? Si vous le pouvez, cela peut constituer une bonne possibilité pour compléter vos revenus provisoirement ou à plus long terme. Les revenus supplémentaires sont bien sûr aussi imposables et il est possible qu’il vous reste moins de temps libre, mais une activité accessoire peut valoir la peine dans les difficultés provisoires ou si vous épargnez pour un objectif précis.

Changement d’emploi – augmentez vos revenus

S’il s’agit d’un problème de base et que vous ne pouvez tout simplement pas subvenir à vos dépenses avec vos revenus, mieux vaut chercher un emploi mieux payé. Vous est-il peut-être possible d’acquérir de nouvelles compétences avec des cours en ligne afin de justifier le passage dans une classe de salaire supérieure? Est-ce que d’autres employeurs paient mieux, même si le trajet est peut-être un peu plus long? Gardez toujours les yeux ouverts et mettez tout en œuvre pour gagner au moins de quoi couvrir vos besoins de base et mettre de côté une petite réserve.

Vendez les objets dont vous n’avez plus besoin

Avez-vous des vêtements, des appareils ou même des véhicules que vous n’utilisez plus ou très peu? En vous débarrassant de ce qui ne vous sert plus, non seulement vous gagnez de la place, mais vous faites aussi du bien à votre portemonnaie. Séparez-vous de ce dont vous n’avez plus besoin et qui pourrait vous rapporter de l’argent. Même si cette solution ne permet pas d’obtenir un revenu régulier plus élevé, elle a le mérite de couvrir les difficultés budgétaires.

Conseil en budget – établissez un budget avec des experts

Vous avez déjà établi un budget pour votre ménage privé? Une liste simple répertoriant toutes les recettes et dépenses, et vous permettant de constater que vous dépensez trop d’argent pour le café sur le trajet au travail, le croissant du matin et les achats effectués par ennui ou frustration? Pourtant, vos finances restent problématiques. Dans ce cas, peut-être devriez-vous établir votre budget avec un spécialiste. Prenez rendez-vous chez un conseiller, par exemple chez Budget-conseil Suisse, pour profiter d’une aide concrète avec vos difficultés. Vous pouvez également trouver de bons conseils en ligne pour calculer votre budget. 

Épargnes/réserves – planifier pour les périodes financières difficiles

S’il s’agit d’une situation à court terme, il est possible de puiser dans les réserves épargnées pour combler le déficit. C’est finalement à cela qu’elles servent. Essayez toutefois de ne toucher à vos réserves que pour le strict nécessaire (frais médicaux, alimentation, etc.) et pas pour les dépenses futiles, faute de quoi vous vous retrouverez très vite dans une situation où vous ne pourrez plus subvenir à vos besoins vitaux.

Vous pouvez garder vos problèmes budgétaires sous contrôle avec une réserve et un budget strict ou avec un petit revenu supplémentaire. Mais si vous avez régulièrement des difficultés à la fin du mois pour couvrir votre train de vie avec vos revenus, il est intéressant de faire appel à l’offre d’un conseiller en budget. 

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser