Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 18.05.2020

Apprendre à économiser

Réaliser une acquisition importante, se constituer un capital de prévoyance ou se prémunir contre des dépenses imprévues constituent autant de bonnes raisons d’économiser de l’argent. Les enfants et les jeunes apprennent petit à petit à faire des économies, et leurs parents peuvent les y aider.

Les Suisses sont les champions du monde de l’épargne: chaque mois, ils mettent de côté 18% de leur revenu en moyenne. Partir en voyage ou acheter une maison, mais aussi se parer contre l’imprévu et préparer sa retraite sont les motifs d’épargne les plus fréquents.

Les épargnants d’un certain âge mettent en général plus d’argent de côté que les jeunes parce que leur pouvoir d’achat est généralement plus élevé et parce la prévoyance vieillesse est une question plus urgente à leurs yeux.

Commencer à épargner le plus tôt possible

Toutefois, les experts de l’épargne conseillent justement aux jeunes de commencer à économiser le plus tôt possible: c’est ainsi que l’on prend l’habitude de mettre régulièrement de l’argent de côté. Par ailleurs, quand on commence à épargner jeune, la durée de l’épargne s’allonge et la somme épargnée grossit même si l’on met de côté de petits montants.

Apprendre à épargner

Chez les enfants et les jeunes, l’aptitude à épargner se développe petit à petit, en même temps que d’autres éléments cognitifs. Pour être capable d’économiser, il faut avant tout savoir faire preuve de patience. Au lieu de dépenser tout son argent de poche en sucreries, il peut s’avérer judicieux de le conserver dans une tirelire puis de l’utiliser plus tard pour s’acheter un nouveau jeu d’ordinateur. Économiser, c’est donc renoncer à satisfaire des besoins immédiats au profit d’un souhait à long terme. Renvoyer la consommation à plus tard peut s’avérer difficile, en particulier chez les jeunes enfants qui ne comprennent pas bien ce que signifie «plus tard».

Épargner, c’est aussi être capable d’évaluer le prix des différentes choses que l’on souhaite acquérir et les comparer. Combien coûte ce que je désire acheter? Quelle part de mon argent de poche puis-je ou suis-je d’accord de mettre de côté chaque mois dans cette optique? À quoi dois-je renoncer pour satisfaire ce souhait? Et ce sacrifice en vaut-il la peine?

Conseils pour les parents

Pour pouvoir développer leurs compétences en matière d’épargne, les enfants et les jeunes ont besoin de pouvoir s’exercer.

  • Leur donner la possibilité de s’exercer avec de l’argent de poche: lorsqu’ils ont leur propre argent de poche, les enfants se font une idée de la valeur de l’argent et apprennent à le dépenser judicieusement en fonction de leurs différents besoins. Lorsqu’ils sont eux-mêmes responsables de leurs dépenses, ils ressentent en outre directement les conséquences des achats spontanés et planifiés.
  • Aborder le sujet de l’argent et de l’épargne: parlez aux enfants et aux jeunes de leurs souhaits et du prix des choses. Évoquez également les avantages et les inconvénients des achats spontanés immédiats par rapport à une consommation planifiée à plus long terme.
  • Montrer l’exemple: dans des situations quotidiennes, expliquez que vous économisez de l’argent pour une acquisition future et que, dans l’intervalle, vous renoncez à effectuer d’autres achats. Expliquez aussi pourquoi vous ne dépensez pas immédiatement des sommes d’argent que vous ne vous attendiez pas à recevoir (remboursements, cadeaux, primes, etc.).
Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser