Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 2 minutes Temps de lecture 2 minutes
Créé le 20.12.2019

Une bonne communication requiert de la pratique: conseils issus de la PNL

Non, la programmation neuro-linguistique, ou plus simplement PNL, n’a rien à voir avec l’informatique. C’est une boîte à outils en vue d’améliorer la communication. Coach en PNL, Christian Bodmer explique dans cet article spécialisé pourquoi la méthode peut permettre d’améliorer la performance dans le quotidien professionnel.

Vous êtes justement en train de préparer une présentation complexe, avec laquelle vous devez convaincre un public critique d’un projet important? Ou vous avez pris la direction d’une réunion délicate, où des conflits sont inévitables en raison d’opinions divergentes? Dans les deux cas, la PNL peut vous aider à maîtriser la situation. Dans le premier cas, elle vous donne des instruments permettant de vous tenir devant votre public en affichant une attitude positive, malgré votre inconfort. Dans le second, la PNL vous dotera des connaissances nécessaires pour résoudre les situations conflictuelles et travailler en vue d’un objectif commun. Fondamentalement, la PNL n’est rien d’autre qu’une boîte à outils de communication – avec soi-même et avec les autres.

De quoi s’agit-il concrètement?

Mais passons aux choses concrètes et revenons à la présentation qui vous attend. Il s’agit de se placer dans de bonnes dispositions. Pour certains, cela demande une grande quantité d’énergie pour effectuer la tâche, du calme ou encore de la sérénité pour d’autres. Afin de se mettre dans la condition souhaitée, on utilise en PNL un outil appelé «ancrage de ressources», une sorte de bouton sur lequel on appuie pour activer ses ressources internes. Dans le cadre de la réunion délicate, il s’agit également de se mettre en condition. Mais pas seulement. Ici intervient en plus la communication avec les autres. Comment réussir à impliquer les participants, à formuler un objectif commun et à l’atteindre? Dans les situations délicates, il est peu utile de se rendre en réunion en voulant, envers et contre tout, faire valoir son opinion. Il faut désormais s’engager dans ce que l’on appelle le rapport, c’est-à-dire instaurer une relation fondée sur la compréhension mutuelle et l’empathie (voir le conseil n°2).

La PNL est une méthode orientée objectif

Dans le quotidien professionnel, la PNL est en fin de compte toujours utile à l’amélioration de la performance. En établissant des relations basées sur la confiance, en définissant des objectifs communs et en les réalisant avec élégance, les processus se déroulent de manière plus simple et harmonieuse. Prenons un autre exemple de négociation des objectifs: si un responsable demande à son collaborateur de générer 3 % de chiffre d’affaires supplémentaires avec ses clients sur les six prochains mois, prendre la température peut aider. Cet objectif provoque-t-il un inconfort chez le collaborateur, qui craint d’échouer auprès d’un certain client? Ce responsable a alors l’opportunité de discuter avec son employé des possibilités lui permettant tout de même d’atteindre l’objectif. La PNL est une méthode orientée objectif (et non pas axée sur le problème), qui trouve sa raison d’être en particulier à l’ère des cultures agiles. En effet, moins le leadership repose sur la hiérarchie, plus il est important de définir conjointement des moyens d’accomplir les objectifs.

Trois conseils pratiques issus de la PNL

Malheureusement, on ne peut pas apprendre la PNL dans les livres, car elle exige de la pratique. Cela dit, il existe des astuces simples pour permettre à tout un chacun d’intégrer la PNL dans son quotidien professionnel:

Conseil n°1: quelle que soit la situation, charité bien ordonnée commence par soi-même. Mettez-vous dans une condition mentale qui vous aide à solutionner la tâche à réaliser. Et dans chaque situation, gardez vos objectifs à l’esprit.

Conseil n°2: engagez-vous dans un rapport avec autrui. On peut s’imaginer la chose comme suit: si des coureurs ayant des rythmes de course différents veulent atteindre la ligne d’arrivée ensemble le plus rapidement possible, le départ en trombe des coureurs les plus rapides pour pousser les autres à suivre leur tempo n’est pas une solution. Il est bien plus utile de faire une partie de la course ensemble. Ensuite, un des coureurs plus rapides accélère légèrement, pour se remettre plus tard à suivre l’allure des autres. Après tout, on souhaite atteindre son but ensemble et non seul. Le terme «rapport» provient de l’industrie textile où il signifie faire correspondre des modèles de lés (panneaux de tissus) différents.

Conseil n°3: pour chaque tâche, demandez-vous ce qui peut être fait pour atteindre l’objectif commun. En général, cela requiert un changement d’attitude et d’état d’esprit. Il s’agit d’orienter son action vers l’objectif commun.

À propos de l’expert

Christian Bodmer est directeur de l’établissement «Institut für La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Business-NLP». Économiste d’entreprise (docteur en sciences économiques de la Haute école de Saint-Gall) et ingénieur diplômé de l’EPF, il a suivi une formation en communication et en coaching, et dispose d’une expérience de longue date dans la recherche, le conseil d’entreprise et l’industrie. Avant de fonder son établissement, il était membre de la direction d’une grande entreprise suisse spécialisée dans les ascenseurs et les escaliers mécaniques. Il s’intéresse depuis plus de 20 ans à la PNL. Aujourd’hui, il est spécialisé dans les applications de la PNL dans le monde professionnel, avec pour principales thématiques le développement d’organisation et d’équipe, le leadership et la direction, la vente et l’excellence commerciale, ainsi que la stratégie et l’innovation. 

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser