Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 22.03.2021

Sur la voie de l’innovation: un écosystème vert pour la Suisse

En matière d’innovation, les chemins qui mènent à la réussite sont divers et variés. Dans le cas du Green Coin, par exemple, la combinaison de deux projets d’innovation a joué un rôle déterminant. L’intégration de la nouvelle monnaie numérique verte au Swiss Climate Challenge signe aujourd’hui la naissance d’un nouvel écosystème vert pour la Suisse.

Il y a environ un an,  PFLab  et la Digital Business Unit de Swisscom ont eu l’idée de se lancer dans le projet d’innovation Green Coin: un franc suisse vert et numérique, utilisable uniquement pour acheter des produits et des services durables. Le Green Coin est ce que l’on appelle un «stablecoin», c.-à-d. une cryptomonnaie basée sur l’infrastructure blockchain  La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre «Swiss Trust Chain» de la Poste et Swisscom. Cette idée commune a fait du chemin et rapidement trouvé sa première véritable vocation: le Green Coin a été intégré au  La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Swiss Climate Challenge , une initiative de Swisscom, Énergie Suisse, Engagement Migros et South Pole.

Des Green Coins en guise de récompense

Concrètement, le Swiss Climate Challenge est une application permettant à chacun de mesurer, comparer et optimiser son comportement de mobilité. Mais l’initiative renferme en réalité bien plus: il s’agit d’un écosystème vert destiné aux entreprises, aux collectivités publiques et aux institutions qui encouragent leurs collaborateurs et leurs clients à adopter un mode de vie plus durable, aux marques qui souhaitent cibler un public conscient des enjeux environnementaux, et à une société appelée à atteindre des objectifs de durabilité. C’est là que le Green Coin entre en jeu: au sein de cet écosystème fermé, le franc suisse vert numérique sert à rétribuer les comportements durables tout en les encourageant. En récompense pour la réalisation de certains «challenges», les participants reçoivent la monnaie verte, qu’ils peuvent utiliser sur la plateforme interne de l’écosystème pour s’approvisionner en produits et services durables, ou encore pour faire des dons.

Un indicateur d’objectifs climatiques pour les Suisses

Le projet sera lancé en début d’année dans le cadre d’un projet pilote à grande échelle auprès des collaborateurs de Swisscom, PostFinance et la Poste. En parallèle, il sera également positionné auprès du grand public au moyen d’un challenge collectif, le Swiss Climate Challenge. Cela se fera dans le cadre de la  La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Journée mondiale du climat. À long terme, l’objectif du Swiss Climate Challenge est de créer un indicateur qui motive les Suisses à apporter une contribution individuelle aux objectifs de l’accord de Paris sur le climat. D’autres thématiques de sensibilisation viendront s’ajouter à la mobilité, comme par exemple les habitudes de consommation.

Anne-Käthi Leuenberger de PostFinance et Christian Schuepbach de Swisscom expliquent toutes les étapes nécessaires pour mettre sur pied un projet aussi vaste (voir la section «À propos»).

Facteur de succès 1: Green Coin + Swiss Climate Challenge = écosystème vert

Anne-Käthi Leuenberger: «Le mariage entre Green Coin et Swiss Climate Challenge est un véritable succès. C’est la combinaison de ces deux projets qui sert de base au premier écosystème vert de la Suisse. La protection du climat cesse ainsi d’être considérée comme une sorte de renonciation et devient un effort qui, outre des effets sociétaux, apporte une réelle valeur ajoutée à l’échelon individuel.»

Christian Schuepbach: «Notre projet associe deux thématiques essentielles que nous devons prendre à bras-le-corps dès maintenant: la préservation du climat et la numérisation. La fusion de Green Coin et du Swiss Climate Challenge recèle donc un potentiel considérable à nos yeux.»

Facteur de succès 2: réduire la complexité

Anne-Käthi Leuenberger: «Au fil de notre progression vers un écosystème vert pour la Suisse, nous avons toujours essayé de réduire la complexité du projet. Notamment en décidant de tester le Green Coin indépendamment du Swiss Climate Challenge lors de la première phase de test.»

Facteur de succès 3: exploiter la marge de manœuvre

Christian Schuepbach: «Puisque notre équipe de projet de PostFinance et Swisscom travaille dans un environnement similaire à un contexte de laboratoire, nous jouissons d’une certaine liberté pour essayer des choses de manière informelle. Surtout dans les débuts d’un tel projet, cela représente un facteur de succès important.»

Facteur de succès 4: avancer avec pragmatisme

Anne-Käthi Leuenberger: «Toutes les personnes impliquées directement dans ce projet se complètent. Bien que nous provenions de grandes entreprises et que nous devions assumer de nombreuses fonctions en interne, notre pragmatisme nous a permis d’avancer ensemble – et ce, sans avoir eu besoin de conclure tout un tas de contrats au préalable.»

Facteur de succès 5: miser sur la confiance

Christian Schuepbach: «PostFinance et Swisscom ont déjà eu l’occasion à plusieurs reprises de monter ensemble un projet d’innovation. De fait, nous pouvons travailler de concert sur une base de confiance et de transparence. Nous avançons ainsi beaucoup plus rapidement. Et dans le domaine de l’innovation, la rapidité est souvent déterminante.»

À propos

Anne-Käthi Leuenberger est co-responsable du projet pour PostFinance. Elle est Co-Lead Corporate Responsibility/Sustainability chez PostFinance et ancienne collaboratrice de la Growth Team du PFLab.

Christian Schuepbach dirige le projet en tant que co-responsable pour Swisscom. Il est Co-Head Fintech au sein de la Digital Business Unit de Swisscom. 

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser