Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 2 minutes Temps de lecture 2 minutes
Créé le 22.01.2019

Produit minimum viable: une approche permettant un maximum d’agilité

Le produit minimum viable (MVP) est une approche que nous rencontrons fréquemment dans le développement vers une méthode de travail agile et dans la numérisation de l’entreprise. Deux collaborateurs de PostFinance – Dimitrios Ekatodramis, responsable d’équipe Solution Engineering, et Fabian Probst, responsable d’initiative dans le programme Transformation numérique – expliquent de quoi il retourne.

Le MVP consiste à équiper un produit des fonctionnalités minimales requises pour qu’il puisse être placé sur le marché dans les meilleurs délais. L’essentiel est qu’un avantage puisse être proposé au client dès le départ. L’exemple suivant illustre le fonctionnement du concept:

Parvenir progressivement à l’objectif avec le MVP

au lieu d’attendre longtemps la livraison d’une voiture entièrement montée, une solution est déjà proposée au client après la première itération sous la forme d’un skateboard, qui satisfait le besoin de base du client, à savoir se déplacer d’un point A à un point B. Dans les autres itérations, le produit est développé en fonction des besoins du client. Le résultat ne correspond pas à la solution initialement envisagée: une voiture avec un toit fermé.

L’image illustre ce qu’il faut comprendre par «produit minimum viable», à savoir: proposer rapidement une solution au client, dont le besoin de base est se rendre d’un point A à un point B. Dans cet exemple, il s’agit d’un skateboard. Au fil de plusieurs itérations (trottinette, vélo, moto), le produit est développé en fonction des besoins du client. Le résultat final est un cabriolet, qui rend le client visiblement heureux.

Le temps d’accès au marché gagne en importance

Au fil de plusieurs itérations, le produit final est affiné, adapté et optimisé en fonction de l’évolution des besoins. Le client obtient ainsi une voiture décapotable qui le rend visiblement heureux. Pourquoi cette approche est-elle si pertinente? Les clients ne veulent pas attendre longtemps pour avoir une solution. La brièveté du laps de temps écoulé entre l’idée et la réalisation d’un produit (le temps d’accès au marché) constitue donc un facteur de réussite essentiel.  

Passer à côté du besoin du client sans MVP

L’approche MVP va cependant encore plus loin. Les besoins des clients sont très variés. En visant dès le départ un produit offrant une gamme complète de fonctionnalités, on pourrait perdre inutilement du temps et de l’argent dans des fonctionnalités qui ne sont finalement pas si pertinentes pour le client. De plus, une entreprise doit en principe s’efforcer de générer la meilleure utilité possible pour les clients avec les moyens existants. En travaillant de manière globale selon l’approche MVP, une entreprise peut procurer plus d’avantages au client avec le même effort.

L’illustration donne un exemple d’approche inverse au produit minimum viable: le client, dont le besoin de base est de se rendre d’un point A à un point B, doit ici attendre longtemps la livraison d’une voiture entièrement montée.

Inclure les clients dans le développement du produit

Lors du développement d’un nouveau produit ou de fonctionnalités, on part d’une hypothèse. Avec des approches telles que le «Design Thinking» ou le «Customer Journey», on tente d’adopter la perspective du client. Plus le véritable client est intégré au processus, mieux c’est. Le client peut éventuellement participer dès le développement ou tester un premier prototype. Une fois le MVP sur le marché, il est important de mesurer en continu le succès des différentes fonctionnalités afin de voir s’il faut développer une certaine fonctionnalité ou éventuellement en retirer. Un produit simple nécessite finalement un entretien plus léger et est souvent aussi plus facile d’utilisation.

L’approche MVP chez PostFinance

PostFinance a notamment eu recours à l’approche MVP dans un projet de numérisation et d’automatisation des processus pour les changements d’adresse de clients. Différents aspects accentuaient la complexité du projet: p. ex. divers canaux pour les changements d’adresse, déménagement en Suisse ou à l’étranger, différents groupes de clients mais aussi traitement et exécution partiellement automatisés de mandats.

Mieux vaut moins que plus

Il aurait été laborieux de prendre en compte tous ces aspects dans les fonctionnalités d’un pack logiciel global. De même, une réalisation intégrale aurait entraîné un temps d’accès au marché plus long. C’est la raison pour laquelle tous les aspects du projet ont été soumis à une analyse de la valeur d’utilisation. Les facteurs décisifs étaient la charge de travail pour la mise en œuvre, le degré d’automatisation et le degré de couverture des cas. Cette démarche a abouti à un MVP qui prenait en compte uniquement le canal en ligne, uniquement les clients privés et uniquement les déménagements en Suisse. Ce MVP a pu être mis en œuvre relativement rapidement par voie numérique. Il offrait un avantage très important puisqu’il automatisait près de 80% des mandats de changement d’adresse attendus.

Situation gagnant-gagnant

Grâce à l’approche MVP, les collaborateurs de projet peuvent se concentrer sur la satisfaction la plus rapide possible du besoin client le plus urgent. Les demandes ou cas spéciaux moins urgents sont traités ultérieurement. Les clients profitent eux aussi de cette démarche. Les améliorations et optimisations utiles sont perçues de manière plus positive que les nouvelles introductions complexes.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser