Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 13 minutes Temps de lecture 13 minutes
Créé le 01.10.2021

Prévoyance vieillesse: le guide complet 2021

Nous savons tous, ou presque, que la prévoyance est importante. Mais sa mise en œuvre semble être incroyablement compliquée. Ce guide complet sur la prévoyance vous mènera pas à pas vers l’objectif en vous donnant des conseils utiles et des informations complémentaires essentielles sur le contexte du système de prévoyance en Suisse. En cinq parties, nous répondrons à des questions telles que: combien d’argent dois-je mettre de côté pour profiter d’une retraite sans soucis financiers? Ou: comment puis-je investir mes avoirs de prévoyance de manière optimale et adaptée à mes besoins?

Partie 1: Les bases - comment fonctionne le système de prévoyance suisse?

La plupart d’entre nous l’ont découvert dès l’école ou y avons été confrontés au moment de notre premier décompte de salaire: le système de prévoyance et ses trois piliers en vigueur en Suisse. Pourtant, dans la vie de tous les jours et plus particulièrement lorsque l’on est jeune, on ne pense guère à la retraite, tout simplement parce qu’elle nous semble encore trop loin. Voici par conséquent un rappel de ce que contient exactement le système de prévoyance suisse.

Le système de prévoyance suisse

Le système de prévoyance suisse est composé de trois piliers: la prévoyance étatique, la prévoyance professionnelle et la prévoyance privée. Le 1er pilier, l’AVS (assurance-vieillesse et survivants), permet d’assurer les besoins vitaux pendant la retraite. Le 2e pilier, la prévoyance professionnelle (LPP), a pour objectif de maintenir le niveau de vie habituel après le départ à la retraite. Le 1er pilier tout comme le 2e sont légalement obligatoires.

Le 3e pilier sert à constituer la prévoyance privée qui permettra de maintenir le niveau de vie habituel, mais aussi de faire des économies fiscales et d’assurer des risques tels que le décès et l’incapacité de gain. 

Le système de prévoyance suisse repose sur trois piliers: la prévoyance étatique (1er pilier), la prévoyance professionnelle (2e pilier) et la prévoyance privée (3e pilier).

1er pilier: le b. a.-ba de la prévoyance étatique

La prévoyance étatique assure l’existence de toutes les personnes domiciliées en Suisse pendant la retraite et en cas de décès avec l’assurance-vieillesse et survivants (AVS). Les prestations complémentaires viennent en aide lorsque les rentes et autres revenus ne permettent pas de couvrir les besoins vitaux. Le 1er pilier ne contient pas seulement la prévoyance vieillesse. Il comporte également:

  • l’assurance-invalidité (AI)
  • les prestations complémentaires (PC)
  • l’assurance-chômage (AC)
  • le régime des allocations pour perte de gain (APG) lors du service militaire, du service civil et de la maternité.

Toutes les personnes actives domiciliées en Suisse ont l’obligation de cotiser à partir du 1er janvier qui suit leur 17e anniversaire. Les personnes sans activité lucrative doivent quant à elles commencer à cotiser au 1er janvier qui suit leur 20e anniversaire. Le pourcentage de la cotisation AVS s’élève à 8,7%, et elle est répartie à parts égales entre l’employeur et l’employé. Vous cotisez ainsi à hauteur de 4,35% de votre salaire mensuel (état 2021). Les travailleurs indépendants paient eux-mêmes la totalité de la cotisation, soit 8,1% (état 2021).

1er pilier: une couverture optimale

Votre rente AVS s’élèvera entre CHF 1’195.– et CHF 2’390.– chaque mois (état 2021), en fonction de ce que vous aurez gagné durant votre vie. Le travail à temps partiel et les interruptions d’activité entraîneront une réduction à vie de votre rente. Faites attention aux lacunes: en principe, les hommes doivent cotiser à l’AVS au moins 44 ans et les femmes 43 ans. Contrôlez régulièrement votre extrait AVS et comblez les cotisations manquantes. Vous pouvez combler une lacune pendant cinq ans une fois qu’elle est avérée. Passé ce délai, cette lacune entraînera une réduction de votre rente. Vous ne pouvez pas améliorer votre rente de vieillesse en versant davantage que le taux prescrit dans le 1er pilier. C’est pourquoi vous devez absolument compléter votre prévoyance par des rachats dans la caisse de pension ainsi qu’avec la prévoyance privée.

2e pilier: prévoyance professionnelle – un peu plus que seulement les besoins vitaux

Étant donné qu’en vertu de la loi, les prestations du 1er pilier ne couvrent que les coûts des besoins vitaux, il existe un 2e pilier obligatoire. Le 2e pilier se compose de:

  • la prévoyance professionnelle (LPP), souvent appelée caisse de pension également
  • l’assurance-accidents (LAA)

Toutes les personnes soumises au régime de l’AVS sont également soumises au régime de la LPP si elles perçoivent un salaire annuel d’au moins CHF 21’510.– (état: 2021). Dans le cadre de la prévoyance professionnelle légale, vous ne commencez à épargner qu’à partir de 25 ans. Avant cet âge, le 2e pilier vous assure simplement contre le décès et l’invalidité. Si vous êtes soumis(e) au régime de la LPP, votre employeur ou votre employeuse vous assure par l’intermédiaire d’une caisse de pension et verse au moins la moitié du minimum légal. L’autre moitié sera déduite de votre salaire. Les travailleurs indépendants ne sont pas obligatoirement assurés et peuvent s’affilier librement à une caisse de pension. S’ils ne le font pas, ils doivent alors compenser le 2e pilier manquants par des versements dans le 3e pilier.

Vous trouverez ici un guide détaillé sur toutes les composantes du 2e pilier et sur tout ce qu’il faut savoir à ce propos: La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Caisse de pension – ce que vous devez savoir à ce sujet.

2e pilier: conseils et astuces pour une rente plus élevée

Pour le 2e pilier aussi, certains éléments méritent votre attention pour optimiser votre rente:

  • plus votre salaire est élevé, plus votre cotisation d’épargne est importante. Mais là, vous pouvez améliorer votre rente de vieillesse en effectuant des versements volontaires dans la caisse de pension, ce qu’on appelle également faire des rachats dans la caisse de pension, sur la base des possibilités que prévoit le règlement de celle-ci.
  • La prochaine fois que vous changez d’emploi, étudiez non seulement les conditions habituelles telles que le salaire, mais aussi les avantages sociaux. En effet, un employeur peut décider librement de verser une cotisation plus élevée que ce que prévoit la loi au profit de son personnel.

N’oubliez pas que lorsque vous changez d’emploi, vous devez transférer vos «avoirs de libre passage». Si vous cessez votre activité actuelle provisoirement ou définitivement sans poursuivre avec un emploi affilié à une caisse de pension, nous vous proposons la solution parfaite pour vous avec notre compte de libre passage 2e pilier: des avoirs bien préservés.

3e pilier: votre couverture pour pouvoir maintenir votre niveau de vie à la retraite également

Si le 2e pilier est obligatoire pour toutes les personnes actives, le 3e pilier est facultatif, mais fortement recommandé. Le 3e pilier est la prévoyance privée qui s’adapte individuellement aux souhaits, besoins et possibilités financières de chacun. C’est la raison pour laquelle le 3e pilier propose des solutions dans la prévoyance liée (3a) ainsi que dans la prévoyance libre (3b).

Le pilier 3a ou la prévoyance liée est, comme son nom l’indique, dédié spécifiquement au financement de la retraite, raison pour laquelle il bénéficie d’avantages fiscaux. Votre argent vous sera reversé pendant la retraite, sachant qu’il est possible d’effectuer un retrait avant d’atteindre l’âge de la retraite sous certaines conditions prévues par la loi.

Avec la prévoyance libre ou le pilier 3b, vous investissez votre capital de manière non liée et vous avez une forme de prévoyance individuelle. Relèvent par exemple de la prévoyance libre 3b les économies, les comptes bancaires, les assurances-vie, les obligations, les placements sur le marché monétaire, les actions, les fonds de placement, la propriété de biens immobiliers et bien d’autres possibilités. Mais diverses règles et conditions s’appliquent en fonction de la prévoyance que vous choisissez. Il est par conséquent conseillé de bien vous renseigner avant de vous lancer dans l’économie ciblée du pilier 3b.

Plus de personnes âgées, moins de jeunes: le système de rentes est sous pression

Actuellement, nous observons deux évolutions sociales qui ne sont pas sans conséquences pour notre système de rentes:

  • l’espérance de vie de la population suisse augmentant, l’AVS et les caisses de pension doivent verser des rentes plus longtemps.
  • Au cours des prochaines années, un nombre de personnes supérieur à la moyenne partira à la retraite.

Ces points sont critiques si nous examinons le régime de retraite par répartition du premier pilier à la loupe. Le processus de financement de la prévoyance étatique englobe simultanément les versements directs effectués par les personnes actives et les versements effectués aux retraités. Lorsque ces deux groupes de population ne sont pas équilibrés, cela devient un problème. Lorsqu’un nombre plus important d’actifs finance la prévoyance d’un nombre moins important de retraités avec leur cotisations AVS, le système est sûr. Or cette époque est révolue du fait de l’évolution démographique: au début de l’AVS, 6,6 personnes actives finançaient une personne retraitée, et elles ne sont plus que 3,4 aujourd’hui.

L’AVS est actuellement confrontée à des problèmes de financement et ne couvre plus que 80% des rentes tandis que les 20% restants sont financés par le fonds AVS de la Confédération. Le système de rentes étatique étant toujours plus sous pression, la prévoyance privée devient de plus en plus importante.

Partie 2: Pourquoi la prévoyance vieillesse est-elle si importante?

Avec ses trois piliers, le système de prévoyance suisse n’est pas toujours compréhensible de prime abord. À quoi servent ces trois piliers complémentaires? Pourquoi fait-on une distinction entre 3a et 3b au sein du troisième pilier? Et surtout, comment et quand devrait-on commencer à s’occuper de sa prévoyance? Pour beaucoup, le thème de la prévoyance vieillesse semble complexe.

Notre guide très détaillé vous aidera à y voir plus clair à propos des thèmes suivants:

  • L’importance des trois piliers du système de prévoyance suisse
  • Quand et comment vous pourrez commencer votre prévoyance?
  • Comment optimiser votre prévoyance en fonction de votre situation?
  • Conseils et astuces pour tirer le meilleur parti de votre prévoyance vieillesse.

Mais nous voulons d’abord vous motiver à garder le cap en répondant à cette question: pourquoi la prévoyance vieillesse est-elle si importante?

Seule une prévoyance vieillesse complète permet d’assurer le maintien de son niveau de vie habituel

Si nous voulons mener une vie insouciante sur le plan financier à l’heure de la retraite, nous devons nous attaquer aussi tôt que possible au sujet de la prévoyance vieillesse. Maintenir son niveau de vie habituel à la retraite – organiser sa vie en fonction de ses besoins, souhaits et objectifs personnels – nécessite des ressources financières. En effet, la législation prévoit que le premier pilier sert à couvrir les besoins vitaux et que le deuxième pilier assure le maintien du niveau de vie habituel. Cela signifie qu’au moment de la retraite et selon les prestations minimales légales, on ne reçoit plus que 60% environ de son ancien revenu sous forme de rente. Dans la pratique, très peu de personnes parviennent ainsi à conserver leur niveau de vie habituel à la retraite. Sans compter que les coûts, tels que les dépenses de soin ou encore l’augmentation des primes des caisses maladie, continuent d’aggraver le problème.

Vous n’avez pas confiance dans le système de prévoyance? Ce prétexte ne tient pas

La confiance dans le système de prévoyance actuel s’amenuise car il est sous pression, notamment le premier pilier, du fait de l’évolution démographique. Les plus jeunes entendent souvent qu’ils ne percevront pas les rentes des 1er et 2e piliers, que l’âge de la retraite AVS sera repoussé d’ici leur départ à la retraite ou encore que le taux de conversion du 2e pilier sera réduit. Il est vrai que la Suisse est confrontée au vieillissement de sa population. Il y a de plus en plus de retraités mais en même temps de moins en moins de personnes actives jeunes pour financer le système de prévoyance. Mais plutôt que de faire l’autruche et d’ignorer totalement ce sujet complexe, la bonne approche consiste à agir:

le troisième pilier nous offre un cadre de prévoyance qui permet de compléter individuellement les prestations des 1er et 2e piliers pour couvrir les lacunes de prévoyance et que chacun peut gérer soi-même. Il ne s’agit pas de cotisations financées par un système de répartition, comme pour le 1er pilier, ou par un système de capitalisation, comme pour le 2e pilier: le montant versé dans le 3e pilier est choisi librement et chacun économise pour soi, en fonction de ses besoins personnels.

Vous pouvez dès aujourd’hui profiter de la prévoyance

Et nous avons dernièrement reçu d’excellentes nouvelles: la prévoyance ne sera plus seulement récompensée à long terme.

Vous pouvez dès aujourd’hui profiter grâce à des versements dans le 3e pilier. Vous pouvez définir la somme que vous voulez verser et ainsi déduire des impôts et ce, jusqu’à un montant maximal prescrit par la loi (CHF 6’826.– état 2021). 

Vous voyez: vous ne parviendrez à maintenir votre niveau de vie habituel plus tard que si vous pouvez générer des revenus suffisants avec les trois piliers de la prévoyance. Le 3e pilier joue généralement un rôle essentiel à cet égard.

Et cela pourrait effectivement être vraiment bien! Une fois à la retraite, on a enfin assez de temps pour se consacrer entièrement à ses loisirs, à sa famille et à d’autres sujets qui nous tiennent à cœur.

C’est pourquoi les femmes sont plus particulièrement concernées par les lacunes de prévoyance:

À propos des lacunes de prévoyance: les femmes sont souvent le plus durement exposées. Les femmes ont une espérance de vie plus élevée que les hommes, mais en même temps une prévoyance vieillesse moins avantageuse.

le travail à temps partiel, des congés maternité ou des salaires plus bas font que les femmes constituent souvent un capital de prévoyance moins élevé que celui des hommes. Les femmes interrompant plus souvent leur activité lucrative ou réduisant leur temps de travail, des lacunes de cotisation peuvent apparaître dans l’AVS (1er pilier) et dans la caisse de pension (2e pilier). Elles disposent par conséquent de moins d’argent au moment de la retraite.

Il est donc particulièrement important que les femmes s’occupent activement et aussi tôt que possible de leur prévoyance vieillesse. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans l’article «La prévoyance pour les femmes: voici comment éviter des lacunes​».

Partie 3: Votre levier le plus puissant - la prévoyance privée 3a

Avec la prévoyance privée, notamment avec le pilier 3a, vous pouvez choisir librement vos solutions de prévoyance. Vous avez ainsi les plus grandes opportunités pour profiter et tirer le meilleur parti de votre prévoyance. Le pilier 3a est entre autres apprécié parce qu’il bénéficie d’avantages fiscaux.

Vous économisez ainsi des impôts tout en préparant votre retraite

Chaque franc versé au cours d’une année dans le pilier 3a (avec une limite maximum de CHF 6’883.– pour les actifs affiliés à une caisse de pension ou, pour les actifs sans caisse de pension, jusqu’à 20% du revenu annuel, avec une limite maximum de CHF 34’416.– (état 2021)) peut être déduit du revenu imposable. Suivez les quatre conseils suivants pour réaliser des économies d’impôts avec le pilier 3a :

  • Ouvrez plusieurs comptes 3a. La règle d’or veut qu’à partir d’un patrimoine de prévoyance de CHF 50’000.–, il vaut la peine d’ouvrir un autre compte 3a. À la retraite, vous pourrez ainsi retirer votre avoir de manière échelonnée et vous conservez l’opportunité de ralentir la progression fiscale – à cet égard, vérifiez la réglementation dans votre canton de résidence. Une alternative au compte 3a consiste à verser vos cotisations de prévoyance dans une assurance-vie 3a.
  • Les couples mariés ou concubins ne devraient pas retirer leurs avoirs du pilier 3a au cours de la même année. Ils seraient additionnés, ce qui aurait également un effet négatif sur la progression fiscale.
  • La même règle s’applique pour les avoirs de la caisse de pension et du pilier 3a: ils sont imposés ensemble, raison pour laquelle il est plus judicieux d’échelonner le versement sur plusieurs années.
  • Chaque franc compte. Que vous ne pouviez pas ou ne vouliez pas verser le montant annuel maximum, l’effet fiscal est perceptible même avec de petits montants. Calculez combien vous pourriez économiser d’impôts en cotisant dans le pilier 3a avec le calculateur de PostFinance.

Vous trouverez aussi des explications concrètes et un exemple de calcul qui clarifie les économies fiscales réalisées par un échelonnement dans notre article «Prévoyance 3a: faites des économies d’impôts grâce à ces conseils».

Prévoyance vieillesse et placements: un regroupement peut valoir le coup à long terme

Outre les avantages fiscaux du pilier 3a, il existe d’autres possibilités pour optimiser vos capitaux de prévoyance.

En matière de prévoyance privée 3a, pensez-vous d’abord à une solution de compte 3a classique ou à une assurance-vie 3a? Il existe d’autres alternatives qui vous offriront plus d’opportunités d’accroître les fonds que vous aurez versés au fil des ans.

Dans le cadre du compte 3a, on peut choisir de rémunérer ses cotisations comme des dépôts d’épargne bien que les intérêts stagnent à un niveau très bas depuis maintenant quelque temps. Ou alors vous investissez en quelques étapes vos capitaux de prévoyance issus de votre compte prévoyance 3a dans des fonds de prévoyance pour profiter à long terme des opportunités offertes par les marchés financiers. Dans le cas des avoirs de prévoyance, comme l’horizon de placement est souvent plutôt long, il est possible d’accepter un risque plus élevé, qui peut être récompensé par un rendement potentiellement accru. De plus, les fluctuations de cours sont mieux compensées sur une période plus longue. Apprenez-en plus sur les différences entre compte de prévoyance et fonds de prévoyance dans notre contribution «Comment tirer le meilleur parti de votre prévoyance».

Dans le cas d’une assurance-vie 3a, on peut choisir les produits classiques avec des prestations garanties ou alors, ici aussi, investir dans des fonds de prévoyance.

Vous connaissez les avantages d’un fonds de prévoyance, mais vous n’êtes pas encore certain(e) de savoir lequel correspond le mieux à vos besoins? La part en actions est un facteur de différenciation majeur. Apprenez-en plus à ce sujet dans notre article «Quel fonds de prévoyance est le plus adapté à votre situation privée? Cela vaut la peine de comparer!

Partie 4: Quand commencer? Et que faire en cas d’interruption d’activité? La prévoyance vieillesse et votre situation actuelle

Commencer tôt vaut la peine

Vous pensez bien qu’il vaut la peine de commencer tôt les versements pour la prévoyance retraite. Vous voulez des preuves? Exemple de calcul suivant:

Vous versez tous les ans dans votre prévoyance privée 3a le montant maximum en vigueur de CHF 6’883.– (état 2021) pour lequel vous recevez en moyenne 0,15% d’intérêt. Si vous commencez à 30 ans, vous aurez alors à 65 ans – c’est-à-dire 35 ans plus tard – déjà un avoir de CHF 265’788.– (CHF 7’067.– d’intérêts purs).

Ce serait là une somme prometteuse pour votre retraite, non? Tout le mérite revient à l’effet des intérêts composés. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce sujet, lisez également notre contribution «Effet des intérêts composés: mode d’emploi».

Plus vous commencez tôt les versements dans le pilier 3a, mieux c’est

Vous voyez: plus on commence tôt les versements dans le pilier 3a, mieux c’est. Même si on a beaucoup d’autres priorités quand on est jeune et que l’on n’a pas le budget pour verser le montant maximal, il vaut déjà la peine de verser des petits montants.

En principe, toute personne en Suisse qui perçoit un revenu provenant d’une activité lucrative soumis à l’AVS peut effectuer des versements dans le pilier 3a. Cette réglementation vaut également pour les jeunes adultes et les étudiants. Par exemple, si l’on perçoit pendant ses études un revenu soumis au régime de l’AVS en exerçant un emploi à temps partiel, on peut déjà faire des versements dans la prévoyance privée 3a.

Séjours à l’étranger et autres pauses dans l’activité : cela arrive avec la prévoyance

Selon le DFAE, près de 11% de la population suisse vit à l’étranger, en Europe pour la majeure partie. Qu’on s’installe à long terme à l’étranger ou qu’on parcourt le monde pendant quelques mois seulement, on ne doit pas pour autant en oublier la prévoyance vieillesse. En effet, si l’on séjourne longtemps à l’étranger, on s’expose rapidement à des lacunes de prévoyance – et au fait de devoir accepter une rente moins importante à l’heure de la retraite.

Là aussi, il est recommandé de consolider sa prévoyance privée pour compenser des pertes dans les rentes AVS et LPP générées par les versements réduits.

Partie 5: Quand cela devient concret - retraite anticipée, retraite différée ou retraite ordinaire

Puis-je bénéficier d’une retraite anticipée?

Vous pouvez prendre votre retraite dès l’âge de 58 ans, et commencer ainsi de manière précoce une nouvelle étape de votre vie. Toutefois, une retraite anticipée n’est en aucun cas avantageuse puisqu’il faut combler les lacunes de revenus jusqu’au départ à la retraite.

Il existe les possibilités suivantes:

  • Un versement anticipé de la caisse de pension: vérifiez auprès de votre employeur et de votre caisse de pension quelles sont les conditions pour un départ anticipé à la retraite. Beaucoup offrent une rente complémentaire jusqu’à ce que soit atteint l’âge de la retraite AVS ordinaire.
  • Un versement anticipé de l’AVS: un versement anticipé de la rente AVS est possible – la rente sera toutefois réduite à vie.
  • Versement anticipé de la prévoyance 3a: vous pouvez vous faire payer les montants du pilier 3a jusqu’à cinq ans avant d’atteindre l’âge (légal) de la retraite ordinaire.

Une retraite anticipée impliquant des lacunes massives, elle doit être bien planifiée. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre article «Retraite anticipée – à quoi veiller».

Cela se passe ainsi pour la retraite partielle ou le report de la retraite

Mais certaines personnes émettent aussi le souhait de rester plus longtemps dans la vie active. Il est possible de repousser l’âge du départ à la retraite jusqu’à 70 ans. On peut également opter pour une retraite partielle pour quitter en douceur et progressivement la vie active. Il vaut mieux aborder les détails d’un report de la retraite directement avec son employeur.

Adieu la vie active – dois-je continuer à investir?

On lève le pied à l’heure de la retraite. Mais qu’advient-il de votre capital?

Lorsqu’on ne travaille plus, on ne peut pas placer son argent de la même manière qu’avant la retraite. Après la constitution du patrimoine vient l’utilisation du patrimoine qu’il faudrait aussi planifier. D’ailleurs, si l’on retire par exemple ses avoirs de la caisse de pension en une seule fois, on dispose d’une somme considérable que l’on pourrait investir.

Dans l’ensemble, il faut veiller à assurer vos revenus – afin que vous puissiez profiter en toute sérénité de votre retraite bien méritée. Lisez aussi «Placements après la retraite: ce qu’il faut savoir».

Et voilà! Après avoir lu notre guide complet sur la prévoyance, vous devriez maintenant être un(e) vrai(e) pro de la prévoyance. Testez vos connaissances dans notre quiz «Gare aux demi-vérités! Explorons les mythes qui entourent la prévoyance» Et bien sûr: mettez en œuvre tout ce qui est possible pour pouvoir jouir d’une retraite sereine après avoir quitté la vie active.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser