Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 16.07.2020

Investisseur débutant? PostFinance répond à vos questions

L’univers des placements financiers peut paraître bien vaste et bien complexe. C’est la raison pour laquelle une foule de questions assaillent les personnes qui se penchent pour la première fois sur le thème des placements. Voici les réponses aux principales questions que se posent les investisseurs débutants.

Souhaitant tirer un plus grand profit de votre argent, vous songez à investir, mais vous ne savez pas comment? Vous estimez ne pas avoir assez de compétences financières? Et vous butez très vite sur des termes techniques, tels que profil d’investisseur, rendements, fonds de placement, portefeuilles ou diversification – sans même parler des intérêts composés?

Cela est tout à fait normal, mais il ne faut pas pour autant vous décourager. En prenant le temps de se familiariser avec les concepts et les thèmes les plus importants en matière de placements, on a tôt fait de s’apercevoir que ce n’est pas aussi compliqué qu’il y paraît. Vous trouverez ici les réponses aux questions que se posent la plupart des investisseurs débutants et qui vous aideront à entrer dans l’univers des placements.

  • Il est important d’épargner de l’argent, ne serait-ce que pour les cas d’urgence, les gros achats et les grands voyages, mais aussi pour la prévoyance vieillesse. Toutefois, la rémunération des comptes d’épargne est minime. En d’autres termes, l’argent que vous déposez ainsi auprès de votre banque ne vous rapporte guère.

    Si vous placez votre argent en l’investissant dans des entreprises ou des États plutôt que de le prêter à la banque, vous avez de grandes chances de percevoir des produits plus élevés. Néanmoins, vous prenez aussi en général plus de risques. Plus les risques sont élevés, plus les possibilités de gain tendent à croître. Par conséquent, si vous avez mis de côté une partie de votre fortune sous forme d’épargne, il vaut souvent la peine d’investir la partie restante, et de faire ainsi fructifier votre argent.

  • Le montant que vous pouvez investir dépend de ce dont vous avez besoin pour maintenir votre niveau de vie, ainsi que de la somme que vous avez déjà épargnée et du délai que vous prévoyez d’observer avant d’avoir de nouveau besoin de la somme que vous souhaitez placer. Cela dit, en principe, on peut déjà investir à partir de sommes modiques, comme vous le découvrirez en lisant l’article «Placer de l’argent même avec de petits montants». L’idéal est d’avoir un horizon de placement lointain, ce qui signifie que vous investissez votre argent à long terme (plus de dix ans, au moins) en vous gardant d’y avoir recours pendant cette période.

    Votre conseiller en placements peut vous aider à déterminer quelle somme vous pouvez investir et sur quelle durée, en considérant votre situation financière actuelle, bien sûr, mais aussi les projets que vous avez pour l’avenir. Par exemple, il se peut que vous envisagiez d’acheter bientôt un logement, de vous lancer dans une activité indépendante ou de fonder une famille. Les grands changements dans votre existence jouent un rôle tout aussi important dans la prise de décision que la somme que vous pouvez placer, ou que votre situation de vie et votre niveau de revenus.

  • La logique de l’épargne est simple: vous virez de l’argent sur un compte d’épargne pour ne plus y toucher. Le principe du placement est un tout petit peu plus compliqué. Si vous avez fait le point sur votre situation financière actuelle et sur vos projets d’avenir, prenez rendez-vous avec votre conseiller à la banque. Ensemble, vous définirez votre profil d’investisseur (concept expliqué plus loin), puis établirez sur cette base votre stratégie de placement. Vous pourrez alors engager vos investissements, par exemple dans un fonds de placement ou dans des actions. Pour ce faire, vous ouvrirez auprès de votre banque un compte de dépôt-valeurs pour y verser l’argent destiné à l’achat de titres. Vous réexaminerez régulièrement votre stratégie de placement avec votre conseiller pour procéder, le cas échéant, à des réajustements.

  • L’un des termes qui revient très souvent dans l’univers des placements financiers est la «diversification». Diversifier les placements consiste à répartir l’argent investi sur plusieurs classes d’actifs, pays, devises, régions, domaines thématiques, etc. Il s’agit ainsi de minimiser le risque car, quand on mise tout son argent sur une même action, on peut aussi tout perdre. Plus votre investissement est diversifié, moins vous prenez de risques. Vous trouverez davantage d’informations sur ce thème dans l’article «Diversification: ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier».

  • En règle générale, les bonnes perspectives de rendement vont de pair avec un risque accru et/ou restreignent la liquidité. À l’inverse, un placement financier très sûr n’offrira pas un rendement extrêmement élevé. Globalement, il n’existe pas de possibilité de placement idéale, permettant de tout optimiser. L’argent investi évolue pour ainsi dire dans un triangle magique: liquidité, rendement et sécurité Pour en savoir plus sur ce sujet, reportez-vous à l’article «Le triangle magique du placement financier». Par conséquent, quand on place de l’argent, il est important de définir le profil d’investissement et la stratégie de placement correspondante. Si vous souhaitez plutôt investir avec prudence, votre conseiller vous aidera à choisir les produits de placement qui présentent un risque faible, par exemple des titres réputés sûrs comme les obligations. Plus la durée de l’investissement est longue, plus il est possible de compenser rapidement les fluctuations de cours sur une brève période et de prendre ainsi des risques plus élevés. Vous trouverez des informations complémentaires sur ce sujet dans l’article «De l’importance d’un placement sur le long terme».

  • C’est à vous de décider si vous voulez investir de l’argent régulièrement ou effectuer un placement financier en une seule fois. Le plan d’épargne en fonds offre la possibilité de placer son argent régulièrement. Par exemple, il vous permet de verser chaque mois une somme qui viendra alimenter le fonds de votre choix. Chez PostFinance, cette formule est proposée dès un montant de 20 francs par mois. Le plan d’épargne en fonds est une solution adaptée pour tous ceux qui ne souhaitent pas investir beaucoup d’argent d’un coup mais préfèrent constituer peu à peu un capital à long terme.

    Pour beaucoup de gens, réfléchir aux possibilités de placements financiers implique de surmonter de gros obstacles. Vous venez maintenant de franchir le premier et vous connaissez les réponses aux questions les plus essentielles. Si vous souhaitez approfondir votre réflexion sur le thème des placements, reportez-vous à notre guide «Placer de l’argent – mode d’emploi», qui vous fournira un ensemble complet d’informations. Bien entendu, vous pouvez aussi vous adresser à votre conseiller à la clientèle, qui est à votre disposition pour vous renseigner.

  • Votre profil d’investisseur est le fondement de toute décision d’investissement que vous pourrez prendre avec votre conseiller. Il dépend de différents facteurs, et notamment de vos besoins (financiers) personnels, des objectifs que vous visez en investissant ainsi que de votre horizon de placement. Les deux composantes clés du profil d’investisseur sont la capacité de risque et la disposition à prendre des risques. La capacité de risque correspond au niveau du risque que vous pouvez prendre sur le plan financier. Pour la déterminer, on vous posera ce type de question:

    • Quel montant de pertes pouvez-vous absorber en cas de nécessité?
    • Qui dépend de vous financièrement?
    • Disposez-vous d’une réserve de sécurité?
    • Quelle est votre situation actuelle sur le plan des revenus et du patrimoine?

Quant à la disposition à prendre des risques, elle relève davantage de la façon d’appréhender le risque sur un plan émotionnel et transparaît dans les réponses aux questions suivantes:

  • Comment abordez-vous les fortes variations de cours?
  • Que faites-vous en cas d’augmentation de la valeur de vos placements?
  • Comment réagissez-vous à une baisse de la valeur de vos placements?
  • Quels rendements vous donneraient satisfaction?

Le profil d’investisseur qui en découle est la base de départ pour vos placements et il permet de garantir que les investissements réalisés ne vous feront pas prendre des risques que nous ne pouvez ou ne voulez pas assumer.

Fonds, actions, obligations et ETF

Les produits financiers dans lesquels vous pouvez investir sont extrêmement variés. Ils entrent dans différentes catégories de placement et ne présentent pas les mêmes caractéristiques ni les mêmes types de risques. Par exemple, quand on fait l’acquisition d’actions, on obtient des parts dans une entreprise. Pour mieux comprendre de quoi il retourne, regardez notre vidéo consacrée à la question «Qu’est-ce qu’une action?». En revanche, quand on investit dans des obligations, on obtient des titres à revenu fixe, ce qui signifie que l’investisseur reçoit régulièrement un coupon prédéfini. Vous en saurez plus sur les obligations en lisant l’article «Obligations – qu’est-ce que c’est?».

Si les placements en obligations sont réputés relativement peu risqués, les cours des actions peuvent fluctuer fortement, ce qui s’accompagne en principe d’un risque accru, mais les actions offrent généralement des perspectives de gain plus intéressantes que les obligations. Les fonds de placement et les ETF (fonds négociés en bourse) font partie des catégories de placement les plus prisées car ils associent divers types de placement (actions ou obligations) dans plusieurs entreprises, marchés ou domaines, avec une répartition des risques en conséquence. Des informations complémentaires sur ce sujet sont fournies au point suivant. Pour en savoir plus sur les fonds, lisez l’article «Quels sont les fonds de placement qui existent?».

Outre les fonds de placement, les ETF, les actions et les obligations, il existe bien d’autres produits différents dans lesquels on peut investir, par exemple les options, les produits structurés ou les matières premières. Il est toutefois recommandé aux investisseurs débutants de commencer par bien se familiariser avec les catégories de placement élémentaires.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser