Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 5 minutes Temps de lecture 5 minutes
Créé le 03.04.2019

Commencer tôt à placer de l’argent

Commencer à placer de l’argent trop tard est une erreur commune. En réalité, il est particulièrement intéressant d’effectuer des placements entre 20 et 30 ans. Un horizon de placement à très long terme offre des possibilités de placement on ne peut plus avantageuses. Les quatre points suivants pourront vous aider à en profiter.

Entre 20 et 30 ans, bien des thématiques semblent plus importantes que celle des placements: suivre une formation ou un perfectionnement, planifier un voyage, lancer sa carrière, profiter de la vie, s’acheter des biens matériels... Lorsqu’on commence à peine à gagner de l’argent, on a souvent envie de réaliser ses rêves immédiatement au lieu d’investir dans des fonds ou des actions. Cette démarche n’est certes pas fausse puisque, avant de se lancer dans les placements, il faut tout d’abord investir dans sa formation, assurer sa subsistance et se constituer une réserve pour les périodes difficiles. Il est également important de se faire plaisir de temps en temps. 

L’avenir appartient aux investisseurs qui s’y prennent tôt

Cependant, les jeunes s’imaginent souvent qu’il faut être riche pour investir. Ce n’est pas le cas: même avec de petits montants, les investisseurs privés peuvent obtenir de bons rendements sur la durée et se constituer un patrimoine – surtout s’ils commencent tôt. 

Profiter de placer une petite partie de son argent dès l’âge de 20 ans est une décision judicieuse: plus l’horizon de placement est lointain, plus le profit potentiel est conséquent. Cela vaut aussi bien pour la prévoyance que pour les placements de capitaux. Si vous souhaitez commencer à investir pendant que vous êtes encore jeune, il convient d’observer les points suivants.

Miser sur la sécurité et assurer sa prévoyance

Le pilier 3a pourrait bien marquer votre entrée dans le monde des placements: chaque année, versez si possible le  montant maximal déductible de votre revenu imposable. Demandez-vous également si vous ne souhaitez pas tirer meilleur parti de votre prévoyance en investissant dans un fonds de prévoyance. Ici encore, un horizon de placement à très long terme est évidemment idéal. Bien que cela puisse sembler peu intéressant pour beaucoup, il s’agit là d’un moyen essentiel et simple de sécuriser votre avenir financier, d’obtenir le meilleur rendement possible et de réduire votre charge fiscale au maximum.

Placer son argent au lieu de n’en tirer que de faibles intérêts

Au lieu de laisser l’argent restant à la fin du mois sur votre compte d’épargne et de n’obtenir que de faibles intérêts en retour, il vaut la peine d’envisager un plan d’épargne en fonds, un fonds traditionnel ou un ETF.

Plans d’épargne en fonds

Ils conviennent particulièrement aux investisseurs qui souhaitent placer de petites sommes sur une base régulière. Vous pouvez par exemple verser un minimum de CHF 20.– par mois dans un plan d’épargne en fonds et ainsi tirer profit de l’évolution des marchés. Ce n’est donc pas une mauvaise solution pour les personnes désireuses d’effectuer leurs premiers placements. 

Fonds

Vous pouvez ici tenir compte de vos préférences personnelles (p. ex. investir dans des produits durables) et choisir des fonds adaptés à votre stratégie. Les fonds en actions, par exemple, constituent une option intéressante pour les investisseurs qui disposent d’un horizon de placement à long terme, et donc notamment pour les personnes qui se lancent dans les placements dès leur jeune âge. Il est vrai qu’ils présentent un risque plus élevé que les fonds qui se limitent par exemple aux obligations. Néanmoins, une bonne diversification et un horizon de placement suffisamment lointain permettent souvent de compenser ce risque, et les rendements sont en général plus élevés. Vous avez également le choix entre des fonds de distribution ou de thésaurisation.  Les fonds de thésaurisation réinvestissent directement les bénéfices. Les fonds de distribution reversent le produit à l’investisseur. Ainsi, les fonds de thésaurisation permettent de bénéficier de l’effet des intérêts composés. L’argent investi fructifie donc proportionnellement bien plus. Il est également possible de réinvestir automatiquement les rendements des fonds de distribution dans de nouvelles parts de fonds.

Exchange Traded Funds (ETF)

Les ETF, qui sont des fonds négociés en bourse, constituent une bonne alternative aux fonds.

Actions

Les actions aussi sont une possibilité d’investissement intéressante. L’essentiel est de répartir le patrimoine sur différents papiers-valeurs afin de compenser les éventuelles évolutions négatives des actions isolées et de diversifier le dépôt. Les dividendes sont par exemple versés une fois par an – si toutefois un bénéfice est distribué – et représentent alors une source de revenu supplémentaire pour l’investisseur.

Planifier ses projets pour conserver sa flexibilité

La réalisation de vos projets personnels a également une influence sur vos placements et vos finances: si vous prévoyez de changer de cadre de vie dans un futur proche, il faut en tenir compte autant que possible dans vos investissements. Vous souhaitez acquérir votre propre logement lorsque vous aurez 30 ans? Déménager à l’étranger? Fonder une famille rapidement? Veillez à disposer des liquidités nécessaires pour cela. 

Acquérir des connaissances ça peut valoir de l’or

Informez-vous! Il vaut la peine de se renseigner sur le thème des placements aussi tôt que possible, même si vous n’avez jamais envisagé de vous lancer dans la finance auparavant. «Je n’en ai ni le temps, ni l’envie» ne devrait pas être une excuse. Ne reportez pas la question du placement au lendemain. Car «demain» a tôt fait de se transformer en 10 ou 15 ans, au cours desquels vous auriez pu constituer une petite fortune sans trop d’efforts à partir d’un faible capital. 

Vous devez disposer des ressources nécessaires pour votre subsistance, votre formation, vos réserves et votre prévoyance. Mais s’il vous reste de l’argent, vous aurez avantage à en investir au moins une partie dans des placements financiers. En effet, avec un horizon de placement à long terme et une stratégie adaptée, vous pourrez réaliser des rendements qu’il vous serait impossible d’obtenir avec des intérêts sur épargne. Alors n’ayez pas peur! Les investissements ne sont pas réservés aux personnes fortunées. De petits montants peuvent vous suffire à effectuer des placements et à vous constituer un capital.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser