Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 2 minutes Temps de lecture 2 minutes
Créé le 07.03.2019

Un moyen simple et efficace de comptabiliser l’électricité consommée

PostFinance suit avec grand intérêt le développement de la technologie de la blockchain. En collaboration avec Energie Wasser Bern (ewb), elle a lancé le projet pilote «B4U», qui vise à exploiter cette technologie pour facturer l’électricité de manière simple et efficace.

Créé en 2015 et comptant aujourd’hui huit salariés, l’Innovation Lab de PostFinance développe des projets destinés à accompagner la transformation numérique, y compris en dehors de son cœur de métier, en exploitant en priorité la technologie de la blockchain: comment celle-ci peut-elle être appliquée à de nouveaux modèles commerciaux et permettre, par exemple, d’optimiser la comptabilité des produits et services? Cette interrogation a été le point de départ du projet pilote «Blockchain for Utility» («B4U»), conçu en partenariat avec Energie Wasser Bern (ewb) en vue de simplifier le décompte de l’énergie pour la clientèle, notamment les propriétaires d’immeubles équipés d’installations photovoltaïques. 

Décentralisation, efficacité et sécurité

Matthias Egli, responsable de ce projet chez PostFinance, en explique la genèse: «Avant, la facturation de l’électricité passait nécessairement par les fournisseurs d’énergie centraux. Avec la loi sur l’énergie entrée en vigueur en 2018, les propriétaires d’immeubles dotés d’installations photovoltaïques peuvent désormais exploiter le courant qu’elles produisent et l’imputer aux locataires, l’idéal étant alors de disposer d’une procédure de facturation automatisée afin de conjuguer efficacité et rentabilité.»

En collaboration avec ewb, PostFinance a mis au point une solution à la fois simple et efficace pour le décompte de l’électricité: grâce à des compteurs intelligents installés dans les foyers et reliés à la blockchain, les niveaux de consommation et de production sont enregistrés automatiquement et facturés en conséquence. «Nous offrons ainsi à notre clientèle un outil fiable et performant, qu’elle peut aussi coupler directement avec son compte PostFinance pour se simplifier la vie», ajoute Matthias Egli. 

Autres domaines d’application en vue

Avec le projet pilote «B4U» lancé en 2018, PostFinance entend attirer d’autres fournisseurs d’énergie, engranger une somme d’expériences sur les solutions de paiement et de facturation exploitant la blockchain et aussi explorer d’autres domaines d’application, hors secteur énergétique.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser