Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 11.07.2019

Système de recouvrement direct: avantages et inconvénients

Il existe de nombreuses façons de régler des factures. Dans le cas d’un paiement récurrent à effectuer chaque mois, il vaut la peine d’envisager une solution telle que le recouvrement direct, l’ordre permanent ou la facture électronique.

«Ne jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même» − une maxime qui vaut aussi pour le règlement des factures. Pour bien gérer son budget, il convient d’avoir toujours le contrôle sur ses paiements échus. Le principe est simple. Mais avec les nombreux courriers qui affluent chaque jour dans la boîte aux lettres, il n’est pas toujours facile de garder une vue d’ensemble des frais courants. C’est pourquoi des services comme le système de recouvrement direct / le système de recouvrement direct électronique, l’ordre permanent et, bien sûr, la facture électronique, ont été développés en vue de simplifier le trafic des paiements individuel et de l’automatiser autant que possible. En tant que client de PostFinance ou d’une autre banque, vous devez savoir laquelle de ces procédures est la plus judicieuse pour vous à quel moment. Pour commencer, nous vous proposons un aperçu de ce que signifient fondamentalement ces trois options:

Ordre permanent

Vous le mettez en place vous-même. Le virement de votre compte à un autre compte est effectué régulièrement. Ce moyen convient par exemple pour le paiement du loyer ou de l’abonnement au club de fitness. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sous «Ordre permanent: pour les paiements réguliers».

Système de recouvrement direct LSV ou système de recouvrement direct électronique ELV

Vous demandez un formulaire d’autorisation de prélèvement à l’émetteur de factures. En signant le formulaire, vous autorisez ce dernier à débiter directement de votre compte les montants dus à la date d’échéance. Il s’agit donc d’une autorisation de paiement. Son fonctionnement est expliqué ci-dessous ainsi que sous «Prélèvements: pour les factures périodiques».

Facture électronique

Vous l’utilisez pour recevoir et traiter vos paiements en toute simplicité via les services bancaires en ligne (e-finance chez PostFinance). Cette méthode convient aussi bien pour les factures récurrentes d’un montant fixe que pour les factures irrégulières. Vous trouverez plus d’informations sur les facture électroniques sous «eBill: recevoir et payer les factures par voie électronique» ainsi que ci-après.

Maintenant, examinons la question de plus près: quand le LSV / l’ELV est-il adapté?

Le LSV convient également lorsque le montant des factures récurrentes est variable. Prenons par exemple une facture de téléphone: dans ce cas, vous autorisez le prestataire à débiter directement le montant de la facture sans contre-vérification ou autorisation supplémentaire. Vous avez le droit de contester les prélèvements par écrit auprès de votre établissement financier dans un délai de 30 jours à compter de l’envoi de l’extrait de compte.

Quand la facture électronique est-elle appropriée?

Avec une facture électronique, vous vérifiez chaque mois le paiement en attente et validez le montant pour qu’il puisse être débité, ce qui n’est pas le cas avec le LSV. Cela signifie que l’argent ne peut pas être débité directement de votre compte, contrairement à ce qui se produit avec le prélèvement automatique. Pour pouvoir recevoir des factures électroniques, vous devez procéder à une inscription initiale auprès de l’émetteur de factures. Cette procédure permet un gain de temps, de papier et d’argent. Vous pouvez accéder aux factures échues où que vous soyez. Vous pouvez demander à recevoir une notification dès qu’un nouveau paiement à effectuer est reçu dans e-finance.

La variante la plus adaptée pour l’avenir

Soyons honnêtes, régler les factures n’est pas notre activité favorite: vider la boîte aux lettres, trier le courrier, préparer les paiements, payer par e-finance voire au guichet – cela peut prendre un temps considérable. Sans parler du fait que c’est de l’argent en moins pour notre poche. C’est la vie, mais ça n’en reste pas moins désagréable. Il existe de nombreuses façons d’automatiser le trafic des paiements.

La variante la plus simple et la plus adaptée pour l’avenir est la facture électronique. Les montants dus aux commerçants, aux opérateurs de téléphonie, aux régies immobilières ou à l’État et aux cantons sont ainsi réglés en quelques clics. Vous avez en outre la certitude de garder le contrôle sur les montant débités de votre compte – car chaque facture doit être validée d’un clic. Grâce aux notifications, vous savez par ailleurs toujours quand vous avez reçu une nouvelle facture. Et vous pouvez y accéder à tout moment, de n’importe où.


Pour en savoir plus au sujet de l’e-facture, lisez l’article «Recevoir facilement vos e-factures – Dites adieu aux factures sur papier».

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser