Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 5 minutes Temps de lecture 5 minutes
Créé le 12.11.2018

Économiser là où c’est pertinent: les quatre principales astuces d’épargne pour votre budget

Lorsqu’il s’agit de dépenser (ou ne pas dépenser) de l’argent, chacun fixe ses priorités différemment: certains ne veulent pas renoncer à de grands voyages, d’autres privilégient leur voiture, d’autres encore dépensent volontiers leur argent pour des vêtements. Aussi diverse que puisse être la planification d’un budget, tout ménage fait face à quatre grands postes quasiment inévitables: le logement, les assurances et la caisse-maladie, la nourriture et enfin les impôts. Nous vous indiquons ici des moyens d’économiser sur ces postes.

lire la vidéo
  • Le logement peut coûter très cher en Suisse: en principe, entre 20 et 30% du revenu part dans le loyer ou l’hypothèque et dans les charges. Pourtant, il existe ici un potentiel d’épargne, qui n’implique pas forcément de déménager dans une région moins chère ou un appartement plus petit. Vous pouvez tout aussi bien économiser sur les coûts du logement grâce aux conseils suivants:

    Vérifier vos charges

    Passez à la loupe les charges qui vous sont imputées. Regardez s’il existe éventuellement une possibilité d’épargne pour votre budget de ménage. Utilisez-vous des lampes à faible consommation d’énergie? Débranchez-vous vos appareils électroniques au lieu de les laisser fonctionner en permanence en mode veille? Aérez-vous de manière brève et intensive au lieu de laisser sans cesse la fenêtre entrouverte? Débranchez-vous votre téléphone mobile et votre ordinateur portable dès qu’ils sont chargés, ou les laissez-vous branchés pendant plusieurs heures? Faites-vous vos machines pendant les heures creuses des tarifs d’électricité? Pour les propriétaires, il vaut la peine de penser à remplacer les joints des fenêtres pour épargner des coûts de chauffage. Les locataires peuvent signaler à leur bailleur les fenêtres non isolées. 

    Faire valoir les défauts

    En vertu du Code des obligations (CO), les locataires qui vivent dans des logements présentant des défauts importants peuvent demander une réduction conséquente de leur loyer jusqu’à ce que ces défauts soient corrigés. Il peut s’agir par exemple d’une mauvaise isolation ou de radiateurs hors service. L’Association suisse des locataires a publié à ce sujet un La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre aide-mémoire détaillé.

    Mettre à jour son assurance-ménage

    Vérifiez en ligne si vous faites réellement des économies en prolongeant votre assurance-ménage actuelle. Il existe peut-être des offres moins chères proposant des prestations similaires. Il est judicieux de vérifier régulièrement si vous avez effectivement besoin de toutes les prestations incluses, ou encore si la valeur de votre ménage a augmenté et si vous souhaitez donc assurer une valeur plus importante, ce qui implique le paiement de primes plus élevées. 

    Vérifier les taux de référence et demander une réduction du loyer

    Informez-vous si vous pouvez prétendre à une réduction de votre loyer. Ce droit dépend du renchérissement, des coûts d’exploitation et d’entretien ainsi que des ajustements au taux de référence. L’Association suisse des locataires met à disposition pour cela un outil en ligne simple d’utilisation permettant de vérifier vos droits: La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre accéder à l’outil en ligne. Si vous avez droit à une réduction de votre loyer, faites-en la demande auprès de votre bailleur. 

    Déménager

    Si vos coûts de loyer représentent plus de 20 à 30% de votre revenu, il vaut la peine d’envisager un déménagement. Si vous vous installez en dehors de la ville, vous devez inclure dans votre budget de ménage des coûts plus élevés pour les transports publics ou la voiture, le cas échéant. Et le déménagement lui-même représente aussi un coût. Il est possible que certains éléments justifient même un achat: cependant, calculez d’abord précisément combien vous économiserez effectivement sur le long terme par l’achat d’un bien immobilier, avec les coûts qui y sont liés, les intérêts hypothécaires et les impôts dans la nouvelle commune de domicile. Dans la décision d’un déménagement, la qualité de vie joue elle aussi un rôle prépondérant: pour beaucoup, la liberté d’un logement en propriété a plus de valeur que l’économie de quelques milliers de francs sur le long terme; pour d’autres, la vie citadine est plus importante qu’un déménagement en dehors de la ville pour réduire les coûts du logement. 

  • Les assurances sont essentielles: en théorie, la caisse-maladie, l’assurance responsabilité civile, l’assurance-ménage et, le cas échéant, l’assurance responsabilité civile automobile font partie de la norme pour tout le monde. Cependant, il y a là aussi une opportunité d’économiser des primes, et donc de l’argent, grâce aux conseils d’épargne suivants pour votre budget:

    Caisse-maladie

    L’assurance de base auprès d’une caisse-maladie est obligatoire et souvent onéreuse. Il vaut alors la peine de comparer régulièrement les primes et d’adapter votre franchise et votre quote-part à vos besoins. Les assurés à faible revenu peuvent faire une demande de réduction des primes. Vérifiez une fois par an si votre assurance de base et vos éventuelles assurances complémentaires répondent effectivement à vos nécessités: avez-vous besoin et faites-vous usage des prestations pour lesquelles vous payez? Pouvez-vous souscrire une assurance complémentaire bon marché? Le libre choix du médecin est-il important pour vous? Vous pouvez faire des économies en choisissant la franchise la plus élevée et en limitant le choix du médecin. Mais pas toujours: calculez exactement combien vous épargnerez sur les primes avec cette variante. 

    Assurance responsabilité civile

    une assurance responsabilité civile privée est fortement recommandée pour la plupart des personnes. Pour une prime relativement faible, les assurés se prémunissent ainsi contre les dommages qu’ils causent à d’autres personnes ou objets. Les familles peuvent avoir intérêt à souscrire une assurance familiale afin de faire des économies. Comme pour la caisse-maladie, vérifiez régulièrement votre assurance responsabilité civile, en particulier la franchise. Si vous possédez une voiture, la souscription à une assurance responsabilité civile des véhicules est obligatoire.

    Assurance-ménage

    Comme nous l’avons déjà dit, il existe des possibilités de réduire vos dépenses même dans le cadre de l’assurance-ménage: recueillez différentes offres et comparez-les pour savoir ce qui est le mieux adapté à votre situation et à la planification de votre budget. Étudiez aussi quelles sont les prestations dont vous avez réellement besoin et voyez si un ajustement peut vous faire économiser de l’argent. 

    Comparer peut s’avérer profitable

    De manière générale, il est conseillé pour votre planification du budget de prendre le temps une fois par an de vérifier la charge que représentent vos primes. Si c’est pertinent, adaptez vos assurances pour qu’elles couvrent exactement vos besoins, de manière à ménager votre budget. Assurez-vous de ne pas payer chaque mois pour des prestations que vous n’utilisez pas ou dont vous n’avez pas besoin. Si vous trouvez une offre qui propose des prestations similaires ou plus intéressantes pour des primes moins élevées, changez votre assurance. Pour la caisse-maladie en particulier, ne vous limitez que dans la mesure où vous êtes toujours à l’aise: les modèles d’assurance alternatifs, tels que le modèle du médecin de famille, Telmed et le modèle HMO ne sont pas appropriés pour tout le monde.

  • Comme dans tous les autres domaines, les priorités de chacun sont très diverses en ce qui concerne l’alimentation. Mais de l’omnivore au fin gourmet, tout le monde peut faire des économies en suivant simplement quelques conseils et en établissant un budget. Tirer parti de nos conseils d’épargne vous permettra de réduire vos dépenses pour la nourriture:

    Planifier ses courses pour la semaine

    Une bonne planification permet de réaliser des économies. Par exemple, si vous programmez une fois par semaine les plats que vous aimeriez cuisiner la semaine suivante, vous ne courez plus le risque d’acheter en trop grande quantité et de devoir jeter des restes. 

    Rédiger une liste de courses

    Cela paraît banal, mais peut s’avérer très profitable. Rédigez une liste de courses et n’achetez si possible que ce qui est écrit dessus. Vous évitez ainsi les achats impulsifs ou de frustration et risquez moins de devoir retourner au supermarché à cause d’un oubli. 

    Actions

    Les familles ne sont pas seules à pouvoir tirer avantage des actions. Si l’on se donne la peine, en établissant sa liste de courses ou juste avant de se rendre au supermarché, de comparer les prix en ligne et de jeter un œil sur les actions en cours, on peut réaliser quelques économies. Mais attention, ne laissez pas les actions vous pousser à acheter plus que nécessaire. Par exemple, l’achat de gros emballages n’est généralement judicieux que pour les produits alimentaires non périssables comme les pâtes, le riz, la farine, le sel, le sucre, les conserves, etc. En outre, veillez à stocker correctement vos réserves. 

    Faire ses courses avant la fermeture

    Juste avant la fermeture du magasin, de nombreux supermarchés proposent une réduction sur les produits alimentaires qui arrivent bientôt à la date limite. De telles offres peuvent concerner tous types de produits, de la mozzarella à l’entrecôte: faire ses courses avant la fermeture s'avère donc rentable même pour les fins gourmets. 

    Programmes de bonus

    Oui, les programmes de bonus sont réellement avantageux. Même les petits ménages peuvent profiter de certaines offres s’ils s’inscrivent aux programmes de bonus des grands supermarchés et collectent des points à chaque achat. Cela vaut également pour les amateurs de cuisine raffinée: les grandes épiceries fines proposent elles aussi des programmes de bonus. 

    Fait maison plutôt qu’à l’emporter ou au restaurant

    il est souvent possible d’épargner sur les repas de midi pris à l’extérieur. Bien entendu, il est laissé à la discrétion de chacun d’exploiter ce potentiel ou de continuer à prendre ses repas à l’emporter, à la cantine ou au restaurant. Cependant, il peut déjà s’avérer rentable d’apporter, certains jours de la semaine, un plat préparé de chez soi, au lieu de prendre l’habitude d’acheter chaque jour son repas de midi. Par exemple, si vous renoncez deux fois par semaine à un repas à l’emporter de CHF 15.− en moyenne, et apportez à la place des restes de chez vous, vous épargnerez plus de CHF 1’500.− dans l’année, et vous pourrez toujours vous accorder des repas au restaurant ou des plats à l’emporter sur la plus grosse partie de la semaine. 

  • Il faut payer ses impôts, c’est évident. Toutefois, en suivant les bons conseils d’épargne, vous pouvez réduire vos charges fiscales et faire en sorte de ne payer que les montants essentiels:

    Le secret réside dans les déductions

    soyez malin, informez-vous des déductions possibles et décomptez tout ce que vous pouvez. Pour les dépenses professionnelles par exemple, selon la commune, vous pouvez déduire un montant forfaitaire de CHF 700.− pour votre vélo, de CHF 500.− pour des formations continues (sans justificatif), et faire valoir des réductions forfaitaires pour d’autres dépenses liées à l’exécution du travail comme la nourriture, les vêtements de travail ou les manuels spécialisés. Les coûts liés à la santé sont également déductibles: outre les primes d’assurance-maladie, d’assurance-accidents et d’assurance-vie, les coûts liés à une maladie ou à un accident non couverts par votre assurance peuvent être déduits. Cela comprend notamment les lunettes, les frais de dentiste et les visites chez des naturopathes reconnus. Vous pouvez encore déduire vos dons jusqu’à hauteur de 20% de votre revenu net. Les personnes qui ont leur bureau à domicile peuvent aussi, dans certaines circonstances, le faire valoir pour des déductions fiscales. Il existe également un potentiel d’épargne dans le cadre de la prévoyance: les versements dans le pilier 3a et les rachats à la caisse de pensions peuvent être déduits. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans l’article «Prévoyance et économies d’impôts». 

    Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt

    selon le canton, il peut être rentable de La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre payer ses contributions fiscales à l’avance. En effet, certains cantons accordent un certain taux de compensation aux habitants qui payent leurs impôts de manière anticipée. En fonction du canton, ce taux peut être légèrement supérieur à celui que vous recevez sur votre compte d’épargne. Cependant, tous les cantons ne proposent pas ce taux de compensation. 

    Choisir soigneusement son lieu de domicile

    Vous déménagez ou vous achetez votre propre logement? Vous réfléchissez à vous installer dans un lieu de domicile avantageux pour vos impôts? Dans tous les cas, calculez précisément combien vous pouvez épargner en emménageant dans une commune où les charges fiscales sont faibles, même si les prix de l’immobilier et de location y sont plus élevés. 

Si vous exploitez correctement ces quatre astuces d’épargne et appliquez nos conseils dans la La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre planification de votre budget, vous pourrez réaliser quelques économies tous les mois et sur l’ensemble de l’année. Faites l’essai!

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser