Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 01.12.2021

Que puis-je déduire des impôts? 7 conseils pour réduire votre charge fiscale!

De nombreuses personnes redoutent la procédure annuelle de la déclaration fiscale. Dès qu’elles aperçoivent l’enveloppe des impôts dans leur boîte aux lettres au printemps, l’inquiétude s’installe et les questions se bousculent: que puis-je déduire des impôts? À combien s’élève le montant maximal déductible? Et quelles sont les conditions à respecter? Avec nos 7 conseils pour réduire votre charge fiscale, nous répondons à vos questions les plus urgentes.

On entend souvent dire que la Suisse est un paradis fiscal. Mais si l’on tient compte du nombre d’instances fiscales opérant entre la Confédération, les 26 cantons et les plus de 2000 communes, la Suisse ressemble plutôt à un labyrinthe fiscal. Dans cet article, nous vous aidons à y voir plus clair et nous vous montrons où et comment vous pouvez économiser des impôts.

Conseil n°1: Déduisez les primes d’assurance de vos impôts

Tout comme les impôts, les primes d’assurance occasionnent bien des maux de tête. Néanmoins, dans certains cas, celles-ci peuvent être déduites des impôts.

La règle générale est la suivante: dans la mesure où l’assurance sert de prévoyance, elle peut être déduite de l’impôt sur le revenu. Cela inclut les types d’assurance ci-après:

  • Assurance maladie et assurance dépendance
  • Prévoyance vieillesse
  • Cotisations AVS et CP
  • Assurance responsabilité civile
  • Assurance accidents
  • Assurance incapacité de gain
  • Assurance relative à la profession et à la formation (protection juridique en matière de contrat de travail, responsabilité civile professionnelle)

Il convient toutefois de noter que les primes d’assurance ne peuvent être déduites de l’impôt fédéral direct que jusqu’à hauteur de 1’700 francs. Pour les couples mariés et les partenaires enregistrés, la limite est fixée à 3’500 francs.

Conseil n°2: Formez-vous et économisez!

Depuis début 2016, les coûts de formation peuvent être déduits des impôts. Cependant, cette règle s’applique uniquement aux formations du niveau secondaire II (p. ex. apprentissage, maturité, etc.) ou supérieur, et non pas aux formations initiales. Les frais de formation ci-après sont déductibles:

  • Coût de la formation et frais d’examen
  • Coût du matériel de cours
  • Frais de déplacement liés au cours (trajet, logement et repas)

Au niveau de l’impôt fédéral, le montant maximal déductible pour les frais de formation s’élève à 12’000 francs. Cela dit, les cantons peuvent déterminer eux-mêmes la limite applicable à leur échelle. Le montant maximal total varie donc d’un canton à l’autre.

Conseil n°3: Vous allez au travail en transports publics ou à vélo? Déduisez vos trajets!

Il vaut la peine de penser à l’environnement! Vous pouvez déduire jusqu’à 3’000 francs sur l’impôt fédéral pour les trajets effectués entre votre domicile et votre lieu de travail, à condition que vous utilisez les transports publics, un vélo ou un vélomoteur. Pour les trajets en voiture, c'est plus compliqué: vous pouvez les déduire uniquement si la distance entre votre domicile et votre lieu de travail est suffisamment grande. Si votre domicile se trouve à plus d’un kilomètre de l’arrêt de transport public le plus proche, ou si vous gagnez environ une heure en prenant la voiture, vous avez également le droit de déduire vos trajets en voiture. La réglementation précise en matière de temps et de kilomètres est définie au niveau cantonal.

Conseil n°4: Le grand classique: économisez des impôts avec le pilier 3a

Tout le monde sait que les cotisations du troisième pilier sont déductibles des impôts. Mais attention: là aussi, il y a quelques règles à respecter. Les versements de votre pilier 3a sont déductibles, mais pas ceux de votre pilier 3b.

Au fait, saviez-vous que, dans le cadre du pilier 3a, vous pouvez investir non seulement dans des comptes prévoyance, mais aussi dans des fonds de prévoyance? Pour connaître les différences, les avantages et les inconvénients de ces deux solutions, nous vous renvoyons à notre article «La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Comment tirer le meilleur parti de votre prévoyance».

Comme le pilier 3a est soumis à une limite de versement de 6’883 francs par an (état: 2021), cette somme constitue également le montant maximal déductible de vos impôts. Exception: si, en tant qu’indépendant(e), vous n’êtes affilié(e) à aucune caisse de pensions, vous pouvez verser jusqu’à 34’416 francs (état: 2021) ou jusqu’à 20% de votre revenu annuel brut dans votre pilier 3a.

Conseil n°5: Comblez vos lacunes de prévoyance et faites des économies

Outre le pilier 3a, la caisse de pensions aussi peut s’avérer judicieuse pour économiser des impôts. En effet, les cotisations du deuxième pilier qui dépassent le montant normal versé par l’employeur peuvent être déduites des impôts. Néanmoins, pour pouvoir effectuer des versements (ou ce que l'on appelle des «rachats») à la caisse de pension, vous ne devez pas avoir atteint l'avoir de vieillesse maximal figurant sur votre certificat de caisse de pension. Autrement dit, vous devez avoir une lacune de cotisation. De telles lacunes peuvent survenir si votre niveau de revenu varie, p. ex. dans le cas d’une augmentation de salaire, d’une période de formation prolongée, d’un congé maternité/paternité, d’une séparation, d’un changement d’emploi ou d’un séjour de longue durée à l’étranger.

Conseil n°6: Tirez parti des déductions pour enfant

Vous avez des enfants mineurs, en incapacité de gain ou en pleine formation initiale? Si oui, vous avez droit à une déduction fiscale de 6’500 francs par enfant, pour autant que celui-ci vive dans votre ménage et que vous soyez la principale personne à subvenir à son entretien. Par conséquent, il vaut mieux – du moins sur le plan fiscal – que votre enfant ne gagne pas plus de 18’000 francs par année tant qu’il n’a pas terminé sa formation initiale.

Il convient également de noter que le jour de référence pour les déductions pour enfant est le 31 décembre de l’année civile correspondante. Si votre enfant naît le 31 décembre, vous avez donc droit à une déduction fiscale pour cette année-là. À l’inverse, si votre enfant ne remplit plus les conditions le 31 décembre (p. ex. s’il termine sa formation initiale avant le 31 décembre), vous n’avez plus le droit de déduire les 6’500 francs de vos impôts.

Conseil n°7: Soyez philanthrope et économisez des impôts

La Confédération et les cantons acceptent de déduire les dons versés à des organismes d’utilité publique. Cette dénomination regroupe non seulement les dons en espèces, mais aussi les dons sous forme de titres, de biens immobiliers, d’œuvres d’art et de bijoux. Au niveau de l’impôt fédéral, ces déductions peuvent atteindre jusqu’à 20% du revenu net à partir d’un montant minimum de 100 francs. La plupart des cantons ont adopté la même règle, mais faites tout de même un tour sur le site de votre canton pour savoir quelles conditions s’appliquent à vous. 

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser