Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 21.05.2019

Travailler avec les dernières technologies informatiques? Chez nous, c’est possible!

Notre service a de quoi ravir les spécialistes en informatique: chez PostFinance, ils ne connaissent pas les dernières technologies que par ouï-dire; ils travaillent avec. Systèmes open source, technologies de conteneurs et de la blockchain n’en sont que quelques exemples.

Envie d’aller au-delà des technologies propriétaires obsolètes? Le service informatique de PostFinance analyse en permanence les tendances des technologies de pointe et s’engage avec audace dans l’utilisation des technologies informatiques, ce qui ne va pas forcément de soi pour un établissement financier d’une telle envergure. Pour les spécialistes du domaine désireux de travailler avec les dernières technologies, cet environnement offre des possibilités et des perspectives passionnantes, comme le montrent les exemples suivants.

Technologie de pointe 1: technologies basées sur le Cloud dans l’infrastructure

PostFinance est attachée depuis longtemps aux technologies open source dans sa structure informatique. Avec l’émergence du langage de programmation Java, l’établissement financier a été l’un des premiers du secteur à migrer des systèmes bancaires essentiels à l’entreprise, comme la monnaie plastique, vers Linux. A l’heure actuelle, les systèmes open source évoluent vers le Cloud Native Computing: il s’agit d’une approche qui garantit le développement d’applications basées sur les microservices et le Cloud. Pour ce faire, PostFinance mise fortement sur la pile technologique open source de la La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Cloud Native Computing Foundation.

Aujourd’hui déjà, les technologies open source de pointe développées dans le cadre de différents projets de logiciels posent les bases des composants du système de noyau bancaire et du canal en ligne de PostFinance. L’exemple le plus récent est l’intégration d’ElasticSearch comme back-end d’une solution de stockage des transactions ainsi que de Kafka et de Spark en tant que composants de streaming et d’analyse pour la détection de fraudes. En outre, Kubernetes et les outils de surveillance open source constituent la base de l’exécution et de l’exploitation de notre environnement d’applications essentielles.

Plus concrètement, l’équipe de l’infrastructure informatique utilise Kubernetes comme runtime pour le conteneur Docker, mais également Prometheus, Grafana, OpenTracing et Splunk pour la surveillance. L’automatisation de l’infrastructure est quant à elle soutenue par les outils open source Puppet, Ansible, Terraform et Vault; l’équipe écrit des API back-end pour l’automatisation de l’infrastructure et le self-service avec Go, gRPC et ETCD.

Technologie de pointe 2: technologies de conteneurs pour le développement d’applications commerciales

Les experts IT de PostFinance travaillent aussi avec des technologies open source pour développer des applications commerciales. La conteneurisation joue ici un rôle important. Sur la base de Kubernetes (une plateforme Cloud qui exécute les conteneurs Docker), les développeurs accèdent aux ressources en libre-service et les configurent ensuite en fonction de leurs besoins. Ils conditionnent ensuite les microservices dans des conteneurs. Qu’est-ce que cela apporte aux développeurs informatiques? Les conteneurs et leur organisation avec Kubernetes offrent une flexibilité qui leur permet de travailler en équipe de manière responsable et agile et de développer de nouveaux services, éléments fixes et fonctions plus rapidement. Cela raccourcit les cycles de release pour le développement de nouvelles applications.

Technologie de pointe 3: technologie de la blockchain

Depuis trois ans et demi, PostFinance dispose d’une équipe blockchain encore petite mais qui ne cesse de croître. Dix personnes s’emploient aujourd’hui à développer des applications blockchain et à les lancer sur le marché. Pour les spécialistes IT, il ne s’agit pas d’un défi comme les autres: écrire une simple blockchain pour l’utiliser sur son ordinateur portable personnel est certes rapide, mais pour le secteur bancaire, c’est plus compliqué. Il n’y a pas vraiment de marche à suivre préétablie, et l’équipe doit approfondir ses connaissances de base et trouver des solutions étape par étape. A titre d’exemple, le projet pilote de la blockchain «B4U», qui permet de simplifier le décompte d’électricité, a déjà été lancé avec succès.

Tu veux travailler avec les dernières technologies informatiques chez PostFinance? Nous nous réjouissons de ta candidature.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser