Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 2 minutes Temps de lecture 2 minutes
Créé le 21.11.2019

Programmation pour tous: est-ce nécessaire?

Devons-nous apprendre le langage informatique? Nous avons posé cette question à un membre de l’initiative digitalswitzerland.

Aujourd’hui, les enfants apprennent le langage des ordinateurs dès l’école primaire et sont capables de l’appliquer au moins dans les grandes lignes. En revanche, les adultes ne se penchent guère sur la programmation. Trois questions à Danièle Castle, directrice du programme d’éducation auprès de La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre digitalswitzerland, une initiative regroupant près de 130 membres qui cherche à positionner la Suisse comme hub d’innovation leader. 

Selon vous, pourquoi vaut-il la peine d’étudier la programmation?

Comme les élèves d’école primaire, les adultes devraient eux aussi adopter une pensée computationnelle, et ne pas se contenter d’apprendre à programmer. Cette notion renvoie à la capacité à présenter des problèmes et leurs solutions de sorte que la résolution puisse être comprise et exécutée à la fois par des êtres humains et par des machines. D’après le rapport du Forum Économique Mondial intitulé «The Future of Jobs» (l’avenir de l’emploi), une compétence sera à l’avenir essentielle pour les employés: l’aptitude à résoudre des problèmes complexes. 

Qui devrait se pencher, au moins dans les grandes lignes, sur la pensée computationnelle?

Tout le monde! Pas seulement les élèves, mais aussi les personnes actives et les retraités. Dans la vie professionnelle, nous avons besoin de comprendre comment fonctionnent les ordinateurs et l’intelligence artificielle, ce que sont les algorithmes et les données et comment ceux-ci peuvent être structurés. D’ailleurs, on part du principe que 65% des métiers qui seront exercés par les actuels élèves d’école primaire n’existent pas encore. 

Le codage est-il le nouvel anglais – c’est-à-dire une langue qu’il faut au moins être capable de comprendre dans le milieu des affaires?

Connaître les bases de la programmation permet de comprendre le fonctionnement du monde virtuel. Cela est donc utile. Mais comme je l’ai souligné précédemment, aujourd’hui comme demain, nous avons besoin de compétences élargies. En font partie, outre l’aptitude à comprendre et à résoudre des problèmes complexes, des compétences en matière de communication et de consolidation de l’esprit d’équipe. 

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser