31.05.2018

Qu’est-ce qu’une bulle spéculative?

Avez-vous déjà entendu parler de la spéculation sur les bulbes de tulipes en Hollande au XVIIe siècle? Ou encore de l’obsession pour les cartes de baseball à collectionner dans les années 1980 aux États-Unis? Non? Alors, la crise des subprimes ou la bulle Internet vous disent certainement quelque chose? Qu’il s’agisse de tulipes, de cartes à collectionner, d’immobilier ou d’action dans les technologies, tous ces événements qui se sont déroulés à plusieurs siècles d’intervalle ont un point en commun: ils se réfèrent à une bulle spéculative.

lire la vidéo

Celle de la tulipe est considérée comme la première bulle spéculative de l’histoire: à l’époque encore exotique et peu répandue, la tulipe devint rapidement un indicateur du statut social et attira sur elle l’attention des commerçants, qui spéculaient sur une hausse des prix. Après une montée en flèche des prix, le marché de la tulipe commença à péricliter. Toujours plus d’investisseurs ayant parié sur les tulipes, il s’ensuivit une véritable folie spéculative qui entraîna la surévaluation puis l’effondrement du marché. Ce qui peut sembler absurde lorsque l’on prend l’exemple des bulbes de tulipes n’est en fait qu’un cycle qui se répète fréquemment dans le monde des placements: des bulles spéculatives se forment et éclatent sans cesse de manière identique ou du moins similaire.

Comment se forme une bulle spéculative?

Pour expliquer les choses simplement: les bulles spéculatives apparaissent lorsqu’il semble exister une bonne occasion de gagner rapidement de l’argent et que cette occasion est relativement facile à saisir pour de nombreuses personnes. Beaucoup de personnes s’attendent donc à ce que la valeur d’un bien ou d’un actif particulier augmente. Qui ne souhaiterait pas avoir sa part du gâteau? Souvent, ce n’est malheureusement pas si simple. Étant donné que la demande du bien ou de l’actif en question ne cesse de croître, les prix sur le marché connaissent d’abord une hausse. Très rapidement, une surévaluation se profile cependant: les prix payés sont donc beaucoup trop élevés. Nous nous trouvons au centre d’une bulle spéculative. Lorsque les investisseurs s’en aperçoivent, ils tentent de vendre au plus vite le bien ou l’actif. Bien entendu, à ce stade, ils ne trouvent quasiment plus d’acheteurs, et les prix plongent, atteignant parfois des valeurs proches de zéro. La bulle a éclaté!

Pourquoi une bulle spéculative se forme-t-elle?

Les causes exactes des bulles spéculatives sont sujettes à controverse et ne sont pas clairement définies. Voici les raisons possibles de la formation de telles bulles:

  • Les investisseurs ne suivent pas leur raison mais imitent le comportement des autres. Cet instinct grégaire pousse les gens à investir dans l’espoir d’obtenir des gains rapides même s’ils ne possèdent aucune connaissance du bien ou de l’actif.
  • Dans l’économie comportementale, on parle de «rationalité limitée». D’après ce principe, les personnes ne prennent pas toujours des décisions rationnelles car elles ne disposent que d’un savoir limité et d’informations incomplètes.
  • Théorie du «greater fool», soit du «plus grand fou». Selon cette hypothèse, les investisseurs seraient convaincus de toujours trouver quelqu’un prêt à payer un prix plus élevé que celui qu’ils ont eux-mêmes payé. Ils misent ainsi sur l’existence d’un «plus grand fou» auquel ils pourraient revendre leur bien ou leur actif en réalisant un bénéfice.

Bien entendu, les investisseurs espèrent toujours que «tout sera différent cette fois-ci». Même si les bulles ne peuvent pas être identifiées clairement de prime abord, soyez prudent lorsque le potentiel de gain semble infini et informez-vous toujours de manière approfondie. Si un placement semble «trop beau pour être vrai», alors c’est sûrement le cas.

Ceci pourrait également vous intéresser