Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Créé le 18.10.2018

Small caps et mid caps: investir de l’argent dans des petites et moyennes entreprises

Investir ne signifie pas uniquement placer de l’argent dans de grandes multinationales. Les petites et moyennes entreprises (PME) présentent elles aussi des perspectives de rendement intéressantes. Vous apprendrez ci-après en quoi les PME se distinguent des grandes entreprises et quelles sont les possibilités de placement.

En forte croissance, disposant d’une base financière solide et de perspectives d’avenir prometteuses, la plupart des PME ont ici l’avantage sur les enseignes et produits connus dans le monde entier. La Suisse constitue le pays des PME par excellence: selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), plus de 99% des entreprises suisses sont des PME et génèrent en tant que telles deux tiers des postes de travail en Suisse. Les personnes qui placent de l’argent dans des petites et moyennes entreprises investissent ainsi dans des «small caps» et des «mid caps». Comme leur nom l’indique, il s’agit d’entreprises à faible ou moyenne capitalisation. Leur équivalent chez les grandes entreprises, appelé «large caps» ou encore «blues chips», comprend les titres les plus importants et les plus liquides du marché suisse des actions faisant notamment partie du SMI.

Prime de petite capitalisation (small cap): plus de rendements avec les PME

Il suffit de jeter un coup d’œil au SPI Extra Index pour constater le potentiel d’attractivité des small caps et des mid caps. Cet indice contient quelque 191 actions small caps et mid caps cotées à la Bourse suisse. Sur les cinq dernières années, le SPI Extra a dégagé un rendement de 92%. Cette performance est notamment due au fait que certaines PME représentées dans le SPI Extra affichent des taux de croissance élevés mais aussi au fait que les petites entreprises opèrent souvent rapidement grâce à des circuits de décision plus courts et répondent ainsi aux exigences du marché. La «prime de petite capitalisation (small cap)», à savoir la production de rendements plus importants par les actions des petites entreprises, n’existe pas uniquement en Suisse mais dans le monde entier. Pourtant, de nombreux investisseurs suisses recourent massivement à des actions blue chips nationales et internationales, risquant ainsi de ne pas suffisamment diversifier leur portefeuille. Même en investissant dans des secteurs ou pays différents, ils se limitent à des grandes entreprises. Investir dans des small caps permet aux investisseurs d’élargir leur portefeuille à plusieurs tailles d’entreprises et de répartir les risques encore plus largement.

SPI EXTRA

Investir dans des fonds small caps et mid caps

Investir dans des PME est loin d’être aussi compliqué que l’on a coutume de penser. Les small caps et les mid caps sont souvent portées par des actionnaires solides qui détiennent d’importantes parts d’actions sur le long terme (aussi appelés «actionnaires de base»). Cependant, il existe aussi suffisamment de parts de fonds disponibles pour les petits investisseurs sur le marché. Par exemple, des fonds spécialisés dans les small caps et les mid caps suisses sont également accessibles aux investisseurs ayant un faible capital de départ. Vous trouverez un aperçu des types de fonds les plus courants dans l’article «Quels sont les différents types de fonds?». Les investisseurs davantage tournés vers l’international peuvent choisir parmi une grande variété de fonds small caps d’autres secteurs ou d’autres pays. Les small caps et les mid caps peuvent s’avérer intéressantes pour contrebalancer un excès de blue chips comme décrit ci-dessus ou pour prendre part aux évolutions de certaines PME de manière ciblée.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser