Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 5 minutes Temps de lecture 5 minutes
Créé le 21.06.2018

Prévoyance: votre premier pas pour devenir investisseur

La prévoyance est importante pour ne pas vivre l’automne de sa vie dans la pauvreté. Une sagesse empreinte de vérité indique qu’il n’est jamais trop tôt pour mettre de l’argent de côté pour la retraite, d’où l’utilité de comprendre ce qu’est la prévoyance vieillesse et le rôle des placements dans ce contexte.

En Suisse, la prévoyance vieillesse repose sur les trois piliers suivants: la rente AVS étatique, la prévoyance professionnelle, par exemple la caisse de pensions, et la prévoyance privée. Alors que dans la plupart des cas, les prévoyances étatique et professionnelle sont déjà réglées, vous devez vous occuper vous-même activement de votre prévoyance privée. L’expérience montre en effet qu’après leur départ à la retraite, les Suisses ont besoin d’environ 80% de leur revenu actuel. Le plus souvent, ce montant ne peut pas être couvert uniquement par les premier et deuxième piliers.

Le graphique illustre la composition du système des 3 piliers de prévoyance en Suisse. Un toit en forme de triangle intitulé «Système des 3 piliers» repose sur trois piliers. Le premier pilier du graphique porte les mentions «1er pilier» et «Prévoyance étatique». Le pilier est réparti en trois blocs. Les deux blocs supérieurs portent les inscriptions «AVS/AI» et «Prestations complémentaires» tandis que le bloc inférieur porte l’inscription «Couverture des besoins vitaux». Ainsi, les bénéficiaires des prestations du premier pilier disposent d’un moyen de subsistance en cas de vieillesse, d’incapacité de gain ou de décès.  Le premier pilier du concept des trois piliers, composé de l’assurance-vieillesse et survivants ainsi que des prestations complémentaires, vise à assurer le minimum vital en cas de nécessité. Le deuxième pilier du graphique porte les mentions «2e pilier» et «Prévoyance professionnelle». Le pilier est réparti en trois blocs. Les deux blocs supérieurs portent les inscriptions «Obligatoire: LPP/LAA» et «Part surobligatoire» tandis que le bloc inférieur porte l’inscription «Maintien du niveau de vie habituel». Grâce à la prévoyance professionnelle, à la prévoyance accidents et à la prévoyance professionnelle surobligatoire, le deuxième pilier vise à garantir le niveau de vie habituel. Le troisième pilier porte les mentions «3e pilier» et «Prévoyance privée». Le pilier est réparti en trois blocs. Les deux blocs supérieurs portent les inscriptions «Liée: pilier 3a» et «Libre: pilier 3b» tandis que le bloc inférieur porte l’inscription «Complément et couverture des lacunes de prévoyance». Le troisième pilier est fiscalement encouragé par la Confédération et a pour objectif de compléter, avec l’âge, les revenus des premier et deuxième piliers et de couvrir les éventuelles lacunes.

Pilier 3a: prévoyance liée

Il vaut donc la peine de ne pas seulement se reposer sur les montants obligatoires de la prévoyance étatique, mais de prendre soi-même en main la prévoyance vieillesse, le pilier 3 a étant particulièrement attrayant. Le montant maximal que vous pouvez verser dans le troisième pilier en tant qu’employé(e) avec une caisse de pensions est d’environ CHF 7'000.− par an. Le montant maximal se modifiant au bout de quelques années, informez-vous tous les ans sur le montant actuel. Les indépendants peuvent verser des montants plus élevés. À la fin de l’année, vous pouvez déduire ce montant de votre revenu imposable. Il vaut donc la peine de verser le maximum autorisé dans la mesure du possible. Cependant, même si vous ne pouvez ou ne voulez pas verser le montant maximal, le pilier 3a est intéressant, car même avec des montants inférieurs, vous pouvez économiser des impôts et profiter de meilleurs taux d’intérêt. Vous devez toutefois avoir conscience que le pilier 3a est une prévoyance liée: elle peut être reversée au plus tôt cinq ans avant et au plus tard cinq ans après avoir atteint l’âge de la retraite. Des versements anticipés ne sont possibles que dans certains cas, par exemple pour le financement d’un logement en propriété.

Prévoir signifie aussi placer

Presque toutes les banques proposent un compte prévoyance 3a pour les fonds de troisième pilier. Vous pouvez verser sur celui-ci le montant maximal en plusieurs virements ou en une seule fois, par exemple en utilisant un bonus ou le 13e salaire mensuel. Mais vous pouvez également verser vos capitaux de prévoyance dans une assurance-vie ou les placer dans un fonds de prévoyance, et ainsi, franchir votre premier pas de statut d’épargnant au statut d’investisseur. Les fonds de prévoyance sont nombreux, selon le risque que vous pouvez ou souhaitez prendre avec votre fonds de prévoyance, les fonds existent avec différentes parts d’actions. Par rapport aux comptes prévoyance ou aux assurances, vous pouvez dans ce cas profiter directement d’évolutions positives des marchés financiers: ces dix dernières années, les rendements se situaient parfois à plus de 30% selon le type de fonds. Sur un horizon de placement à long terme, cela peut représenter un certain capital.

Pilier 3b: prévoyance libre

Et enfin, il existe aussi le pilier 3b. Avec celui-ci, bien que vous ne profitiez pas d’avantages fiscaux, vous pouvez placer votre capital librement, par exemple sous forme de titres, d’actions, de propriété foncière ou de comptes d’épargne.

Il existe donc de nombreuses possibilités pour se constituer une prévoyance vieillesse. Dans le cadre de votre prévoyance privée, vous pouvez placer de l’argent de manière relativement simple et profiter de rendements attractifs. Commencez aussi tôt que possible à planifier votre retraite afin de rester financièrement indépendant(e) tout en profitant pleinement de votre vie à la retraite.

Exemple de calcul:
en supposant que vous commenciez à 20 ans à effectuer des versements dans la prévoyance liée, vous recevrez au bout de 45 ans CHF 326'530.– si vous versez tous les ans le montant maximal de CHF 6'768.– (montant maximum pour 2018). Grâce au taux d’intérêt fixe de 0,3%, CHF 21'970.– de ce montant sont des taux d’intérêts (y c. intérêts composés).

Si vous ne commencez que dix ans plus tard, donc à l’âge de 30 ans, à effectuer des versements aux mêmes conditions, vous recevrez à 65 ans CHF 250'117.– (CHF 13'237.– uniquement intérêts). Si vous ne débutez les versements dans le pilier 3a qu’à 35 ans, cela représentera encore la somme de CHF 212'761.– (CHF 9'721.– uniquement intérêts).

Vous le voyez, il n’est jamais trop tôt pour démarrer la prévoyance. Même si vous ne pouvez pas payer dès le début le montant maximal, cela vaut tout de même la peine d’investir tôt dans votre avenir. De plus, informez-vous sur les fonds de prévoyance, ceux-ci offrent normalement un rendement plus important que les comptes prévoyance, notamment si vous placez de l’argent à long terme.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser