Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Créé le 02.10.2018

Dividendes, intérêts, rendement et distribution des revenus – possibilités de gains: mode d’emploi

Intérêts, dividendes, rendement et distribution des revenus: tous ces termes évoquent un type de gain. Mais que désignent ces différentes notions et en quoi se distinguent-elles? En nous basant sur l’exemple d’un fonds, nous établissons les différences entre ces quatre termes-clés en matière de bénéfice.

Lorsqu’on possède des parts dans un fonds de placement, on participe aussi, selon le type de fonds, à l’évolution de la valeur de divers titres (généralement des actions et des obligations). Ces derniers promettent aux investisseurs différents types de gains, par exemple sous forme de dividendes ou d’intérêts. Nous vous donnons ici un aperçu des gains que vous pouvez percevoir en tant que détenteur de titres ou de parts de fonds:

Le dividende: bénéfice d’une entreprise versé aux actionnaires

La part des bénéfices d’une entreprise distribuée aux actionnaires s’appelle le dividende. Le montant de celui-ci dépend à la fois du bénéfice net de la société et du nombre d’actions que possèdent les actionnaires. Un montant fixe est versé pour chaque action. Le dividende est réparti entre les actionnaires l’année suivant la réalisation du bénéfice net, peu après l’Assemblée générale (AG). Cependant, si une entreprise n’enregistre aucun gain, les actionnaires n’en percevront généralement pas non plus, à moins que la société ne décide de puiser dans ses réserves pour leur verser un dividende.

L’intérêt: versement annuel aux porteurs d’obligations

Les porteurs d’obligations touchent des intérêts. Contrairement au dividende, l’intérêt ne dépend pas du gain réalisé: son montant est déterminé dès l’émission de l’obligation. L’intérêt, aussi appelé coupon, correspond en général à un pourcentage fixe de la valeur nominale et est versé une fois par an. Le fonctionnement de l’obligation est donc similaire à celui d’un compte d’épargne: dans les deux cas, le montant est rémunéré à un taux fixe en fin d’année.

Il existe toutefois aussi des obligations dont l’intérêt n’est pas versé une fois par an. Si vous souhaitez en savoir davantage à ce sujet, nous vous invitons à lire l’article «Quels sont les types d’obligations les plus courants?».

Le rendement: indicateur de comparaison pour différents placements

Le «rendement» est un mot-clé récurrent lorsque l’on parle de placements. Il s’agit d’un bon indicateur pour comparer entre elles différentes catégories de placements, autrement dit des actions et des obligations. En effet, le rendement représente le revenu global généré par le placement par rapport au capital engagé par l’investisseur. Dans le cas d’une action, par exemple, vous pouvez calculer le rendement moyen en soustrayant le cours de l’action au moment de l’achat à son cours actuel, en y ajoutant le dividende et en divisant le tout par le prix initial de l’action. Le prix initial de l’action, souvent appelé «prix d’achat», comprend également toutes les charges (p. ex. taxes) payées en plus de l’action elle-même. Le prix d’achat varie en fonction du nombre d’actions achetées par l’investisseur. Dans le cas d’un fonds, le rendement est composé à la fois des revenus (dividendes des actions, intérêts des obligations et gains de cours) et des fluctuations de cours des valeurs contenues dans le fonds.

La distribution des revenus: versement aux titulaires de parts de fonds

Les intérêts et les dividendes entrent à nouveau en jeu dans ce qu’on appelle la «distribution des revenus». Si vous placez votre argent dans un fonds de thésaurisation, les revenus générés par les différents titres seront réinvestis dans le fonds; ils ne seront donc pas distribués. Les intérêts des obligations et les dividendes des actions ne vous seront pas versés directement, mais seront réinjectés en continu dans la fortune du fonds. Dans le cas d’un fonds de distribution, ces revenus sont alloués aux porteurs de parts. Les investisseurs perçoivent donc les revenus du fonds; la distribution peut être annuelle, semestrielle ou trimestrielle.

Ainsi, comprendre ce qui se cache derrière ces termes-clés en matière de gains permet d’avoir une idée plus claire des revenus des fonds et des papiers-valeurs, et de mieux comparer les investissements.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser