Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 5 minutes Temps de lecture 5 minutes
Créé le 19.07.2019

Orages d’été et changements de temps

Les belles soirées d’été s’achèvent souvent sur un orage. Faut-il également s’attendre à un rafraîchissement sur les marchés financiers? Voire à un changement de temps?

Quand tout s’annonce bien et que les indices sont à la hausse, les Suisses sont souvent sceptiques: il doit y avoir quelque chose qui cloche, cela ne peut pas durer éternellement. Il s’agit là bien sûr d’un cliché, mais qui contient peut-être quand même un brin de vérité. Cela vient-il du fait que les journées estivales ensoleillées et les soirées barbecue se terminent souvent par un orage en Suisse?

Hausse généralisée

Arrêtons ici la psychologie de comptoir. Ces dernières semaines, les cours ont de toute façon augmenté ça et là. Qu’il s’agisse de placements risqués comme les actions ou les obligations d’entreprise, ou de placements pour les périodes troublées comme les obligations d’État ou l’or: tous ont pris de la valeur. Les indices boursiers et les prix des obligations ont atteint des niveaux record.

La baisse des taux d’intérêt pourrait bien expliquer toutes ces hausses de cours. Si les données économiques se sont révélées décevantes ces dernières années, paradoxalement et de plus en plus souvent, cela n’entraîne pas de baisse du cours des actions. En effet, les marchés misent davantage sur le fait que les banques centrales abaissent les taux d’intérêt pour soutenir la croissance économique. La perspective d’une baisse des taux d’intérêt fait alors grimper les cours.

Combien de temps encore?

Les banques centrales ont rarement déçu l’espoir des marchés financiers ces dernières années. Elles ont encore récemment annoncé leur volonté de baisser les taux d’intérêt. Mais on peut se demander, à juste titre, combien de temps cela peut encore durer. Soit l’économie ralentit effectivement, ce qui impacterait les prix des actions, soit le ralentissement n’a pas lieu et il faudrait à nouveau revoir à la hausse les taux d’intérêt.

Temps plus instable

Cette situation ne semble donc pas pouvoir perdurer. Mais à quoi peut-on s’attendre pour les prochains mois? Le temps va-t-il changer? Autrement dit, y aura-t-il une récession? Cela impacterait fortement les actions. Les perspectives de croissance ont continué de se détériorer au cours des dernières semaines. Mais il n’y a pas encore de signes plus clairs de récession.

Comme lors d’un été suisse, avec les niveaux élevés actuels sur les marchés financiers, le risque qu’un orage survienne brusquement et rafraîchisse l’atmosphère ne peut être exclu. Les cumulonimbus semblent encore loin, mais comme on le sait avec les étés suisses, un orage peut éclater très rapidement et sans signe annonciateur. Les orages sont beaucoup plus difficiles à prévoir que les changements de temps. On ne sait pas exactement où l’orage éclatera. Il est donc plus prudent de prendre un parapluie lorsque l’on sort.

Nous avons adapté nos portefeuilles en fonction de cette incertitude. Nous ne misons pas encore sur un changement de temps, mais conservons une attitude prudente et sommes conscients que même la plus belle journée d’été a une fin.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser