Notre positionnement: réduire modérément les risques

La conjoncture s’assombrit et le climat continue de se détériorer sur les marchés financiers. De notre point de vue, il faut de nouveau réduire modérément la part d’actions. Les fonds immobiliers suisses devraient quant à eux profiter de la faiblesse des taux d’intérêt.

Après les fortes hausses des cours au premier semestre 2019, le vent a tourné cet été sur les marchés. Ces dernières semaines, les craintes d’une récession ont pesé sur les marchés des actions, des obligations et des devises, qui ont connu des fluctuations d’une ampleur inédite cette année.  Les pertes sur les marchés des actions sont toutefois restées limitées. Sur les marchés obligataires, les réactions aux craintes suscitées par la conjoncture économique ont été beaucoup plus spectaculaires, les rendements ayant bien souvent chuté à des niveaux jamais enregistrés. En Suisse, les investisseurs ont pâti temporairement d’un rendement négatif de 1,1% par an pour les obligations à dix ans de la Confédération. 

Des portefeuilles mieux adaptés à la faiblesse conjoncturelle

Les investisseurs redoutent plus que tout une récession. Lors des trois dernières récessions, les corrections sur les marchés des actions ont atteint 32% en moyenne. La plus récente d’entre elles a même entraîné des pertes de plus de 50%. Mais nous n’en sommes pas encore là. Pour le moment, les chiffres économiques disponibles et le climat général ne permettent pas de pronostiquer une récession. Nous pensons également que les banques centrales ont d’autres cordes à leur arc pour prolonger la reprise.

Toutefois, il convient d’être un peu plus prudent en matière d’investissements. La conjoncture s’est dégradée sur bien des fronts. Le contexte politique toujours instable pèse sur les activités d’investissement des entreprises, et par voie de conséquence sur la conjoncture. Enfin, ces dernières semaines, la prudence a aussi redoublé sur les marchés financiers.

Au vu de ce contexte, nous estimons qu’une réduction modérée des risques dans le portefeuille est indispensable. Nous recommandons d’abaisser encore légèrement la part d’actions et de miser davantage sur les obligations étrangères. Cette restructuration permet d’obtenir un portefeuille global un peu plus défensif et moins sensible aux fluctuations qui ne devraient pas manquer de se produire sur les marchés des actions à en juger par la situation actuelle.

Pourquoi les investisseurs redoutent plus que tout une récession

Évolution du rendement des obligations et des actions avant et pendant les récessions aux États-Unis

Ce graphique montre l’évolution des cours des actions et des obligations avant et pendant une récession aux États-Unis. Lors des trois dernières récessions, les actions ont perdu en moyenne un tiers de leur valeur. Pour les actions des pays émergents, les pertes essuyées ont été encore plus élevées. Jugées plus sûres, les obligations d’État ont au contraire tendance à s’apprécier en période de récession.

Lors des trois dernières récessions, les actions ont perdu en moyenne un tiers de leur valeur. Pour les actions des pays émergents, les pertes essuyées ont été encore plus élevées. Jugées plus sûres, les obligations d’État ont au contraire tendance à s’apprécier en période de récession. 

Réduction des actions de pays émergents

Ces derniers mois, la baisse des taux d’intérêt a stimulé la demande de titres de sociétés solides, basées sur des modèles commerciaux peu sensibles aux changements de conjoncture. Les cours des actions des sociétés sensibles à la conjoncture affichent une évolution bien plus défavorable. Les actions suisses ont profité de cette situation, tandis que celles des pays émergents en ont pâti. Cette tendance devrait se poursuivre tant que la dynamique de l’économie mondiale n’ira pas dans le sens d’une reprise. C’est pourquoi nous nous en tenons à notre surpondération des actions suisses, en recommandant aussi désormais une sous-pondération des actions des pays émergents. Du fait de la situation toujours aussi confuse au Royaume-Uni, et de la forte probabilité d’un Brexit sans accord, nous persistons également à sous-pondérer les actions britanniques.

Les rendements sur distribution des fonds immobiliers sont attractifs.

Des fonds immobiliers attractifs du fait de la faiblesse des taux d’intérêt

Tout en conseillant la prudence dans le positionnement du portefeuille, nous estimons que l’environnement actuel offre des opportunités en ce qui concerne les fonds immobiliers suisses. Sur la base du niveau encore plus faible des taux d’intérêt suisses, nous considérons que les rendements sur distribution des fonds immobiliers (en moyenne 2,7%) sont intéressants. Nous recommandons donc d’augmenter la part de fonds immobiliers pour pouvoir profiter de taux d’intérêt exceptionnellement bas. 

Envolée record pour les obligations d’État

Les craintes ressuscitées d’une récession se sont fortement ressenties sur les marchés obligataires le mois dernier. La baisse des rendements a fait grimper les prix des obligations à des niveaux presque sans précédent. Le prix de l’or a profité de l’inquiétude des investisseurs tandis que les cours des fonds immobiliers suisses ont été stimulés par la faiblesse des taux d’intérêt. Fortement dépendants de la conjoncture, les placements en actions ont quant à eux connu une évolution négative. 

Évolution des valeurs des catégories de placements

Monnaies 1 mois en CHF YTD en CHF
Monnaies
EUR
1 mois en CHF
–2,0%
YTD en CHF

–3,6%

Monnaies
USD
1 mois en CHF
–1,0%
YTD en CHF
–0,4%
Monnaies
JPY
1 mois en CHF
0,8%
YTD en CHF
2,7%

Actions 1 mois en CHF YTD en CHF
1 mois en ML YTD en ML
Actions
Suisse
1 mois en CHF
–0,8%
YTD en CHF
20,3%
1 mois en ML

–0,8%

YTD en ML
20,3%
Actions
Monde
1 mois en CHF
–5,4%
YTD en CHF
12,8%
1 mois en ML
–4,5%
YTD en ML
13,2%
Actions
États-Unis
1 mois en CHF
–4,7%
YTD en CHF
16,1%
1 mois en ML
–3,7%
YTD en ML
16,5%
Actions
Zone euro
1 mois en CHF
–7,4%
YTD en CHF
7,7%
1 mois en ML
–5,5%
YTD en ML
11,6%
Actions
Grande-Bretagne
1 mois en CHF
–8,2%
YTD en CHF
3,5%
1 mois en ML
–5,3%
YTD en ML
9,0%
Actions
Japon
1 mois en CHF
–4,2%
YTD en CHF
4,2%
1 mois en ML
–5,0%
YTD en ML
1,5%
Actions
Pays émergents
1 mois en CHF
–9,1%
YTD en CHF
1,9%
1 mois en ML
–8,2%
YTD en ML
2,3%

Obligations 1 mois en CHF YTD en CHF
1 mois en ML YTD en ML
Obligations
Suisse
1 mois en CHF
4,1%
YTD en CHF
7,4%
1 mois en ML

4,1%

YTD en ML
7,4%
Obligations
Monde
1 mois en CHF
1,3%
YTD en CHF
6,9%
1 mois en ML
2,3%
YTD en ML
7,3%
Obligations
Pays émergents
1 mois en CHF
–0,1%
YTD en CHF
13,1%
1 mois en ML
0,9%
YTD en ML
13,5%

Placements alternatifs 1 mois en CHF YTD en CHF
1 mois en ML YTD en ML
Placements alternatifs
Immobilier Suisse
1 mois en CHF
6,2%
YTD en CHF
22,7%
1 mois en ML

6,2%

YTD en ML
22,7%
Placements alternatifs
Or
1 mois en CHF
6,6%
YTD en CHF
17,6%
1 mois en ML
7,6%
YTD en ML
18,0%

Notre positionnement Focus Suisse

Liquidités TAA avant TAA maintenant
Liquidités
CHF
TAA avant
7,0%
TAA maintenant
5,0%
Liquidités
JPY
TAA avant
2,0%
TAA maintenant
2,0%
Liquidités
Total
TAA avant
9,0%
TAA maintenant
7,0%

Actions
TAA avant TAA maintenant
Actions
Suisse
TAA avant
28,0%
TAA maintenant
28,0%
Actions
États-Unis
TAA avant
8,0%
TAA maintenant
8,0%
Actions
Zone euro
TAA avant
3,0%
TAA maintenant
3,0%
Actions
Grande-Bretagne
TAA avant
0,0%
TAA maintenant
0,0%
Actions
Japon
TAA avant
2,0%
TAA maintenant
2,0%
Actions
Pays émergents
TAA avant
5,0%
TAA maintenant
3,0%
Actions
Total
TAA avant
46,0%
TAA maintenant
44,0%

Obligations TAA avant TAA maintenant
Obligations
Suisse
TAA avant
13,0%
TAA maintenant
13,0%
Obligations
Monde
TAA avant
10,0%
TAA maintenant
12,0%
Obligations
Pays émergents
TAA avant
8,0%
TAA maintenant
8,0%
Obligations
Total
TAA avant
31,0%
TAA maintenant
33,0%

Placements alternatifs TAA avant TAA maintenant
Placements alternatifs
Immobilier Suisse
TAA avant
7,0%
TAA maintenant
9,0%
Placements alternatifs
Or
TAA avant
7,0%
TAA maintenant
7,0%
Placements alternatifs
Total
TAA avant
14,0%
TAA maintenant
16,0%
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)