Le franc n’est pas la seule valeur refuge

Pendant les phases d’insécurité accrue, il est intéressant d’augmenter la part de valeurs refuges dans son portefeuille. Cela a profité au yen japonais et à l’or ces derniers mois.

Une expression souvent utilisée sur les marchés financiers connaît une certaine notoriété en Suisse: celle de «valeur refuge». En effet, notre monnaie est considérée comme une valeur refuge. En périodes d’incertitude, le franc suisse est plus recherché et sa valeur augmente. Cela signifie-t-il que les investisseurs suisses doivent réduire la part de placements étrangers dans leur portefeuille en cas d’incertitude attendue afin de conserver un maximum de francs suisses?

Ce n’est pas aussi simple. Le franc suisse n’est pas la seule valeur refuge. D’autres monnaies présentent aussi cette caractéristique – même parfois de manière plus marquée que le franc, comme l’ont prouvé les derniers mois.

Le yen est plus sûr que le franc

Au printemps dernier, nous avons donc acheté des yens japonais dans nos portefeuilles, car nous savons par expérience qu’ils s’apprécient en général davantage que le franc suisse en cas d’incertitudes. Ceci est particulièrement vrai depuis que la Banque nationale suisse (BNS) s’oppose aux réévaluations du franc suisse. Pour une monnaie, il faut bien sûr également tenir compte de l’évaluation. Si elle est surévaluée par rapport au franc en termes de parité de pouvoir d’achat, cela ne vaut pas la peine de lutter contre cette tendance. Le yen japonais semblait toutefois fortement sous-évalué par rapport au franc. On pouvait donc s’attendre à une réévaluation pour ces deux raisons. Et la valeur du yen a effectivement eu tendance à augmenter ces derniers mois.

Les valeurs refuges augmentent la stabilité du portefeuille lors des phases d’incertitude

L’or, une valeur refuge

Du point de vue suisse, l’or fait office de valeur refuge aux côtés du yen en périodes d’incertitude accrue. L’or possède en cela une particularité. Personne ne connaît réellement la valeur d’un kilo d’or. Il n’existe aucune donnée fondamentale qui détermine le prix de l’or à long terme. Le prix de l’or peut donc être volatil. Pourtant, l’or a été utilisé comme garantie de manière assez constante dans l’histoire de l’humanité. C’est toujours le cas aujourd’hui. L’or prend de la valeur lorsque les incertitudes augmentent sur les marchés financiers. Cela s’est encore vérifié cette année et miser sur une part accrue de placements en or dans nos portefeuilles s’est avéré payant.

Garantie vs incertitudes

La réciproque est également vraie: lorsque les incertitudes diminuent, les valeurs refuges perdent de la valeur. C’est également ce qu’on a pu observer ces derniers mois. Le yen et l’or ont tous deux régulièrement perdu de la valeur. Cela n’est donc pas toujours intéressant de miser sur des valeurs refuges. Il serait très risqué et donc déconseillé de spéculer sur ces valeurs à court terme. Mais les valeurs refuges augmentent la stabilité du portefeuille lors des phases d’incertitude. Et c’est dans une telle phase que les marchés financiers vont se trouver dans les prochains mois. Les risques conjoncturels ont augmenté et de nombreux risques politiques persistent. C’est pourquoi nous maintenons notre surpondération de yen japonais et d’or.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)