Diversification

Une répartition intelligente permet de minimiser le risque

Le gestionnaire de produits Patrick Wyttenbach explique pourquoi il ne faut jamais mettre tous les œufs dans le même panier lorsque l’on fait des placements.

Patrick Wyttenbach, qu’entend-on par «diversification» et pourquoi est-ce particulièrement important en matière de placements financiers?

Cette notion nous vient des sciences économiques. Elle signifie soit que l’éventail de choix est élargi, soit que les risques sont réduits. Dans le secteur financier, elle renvoie à une répartition des avoirs aussi large que possible sur des marchés, branches, zones monétaires et titres différents. Ainsi, le risque de parier sur le mauvais cheval est réduit et, dans le cas où un titre n’évolue pas comme on le souhaite, il y a une plus grande probabilité que la progression des autres titres équilibre la balance.

Cela signifie donc qu’on ne devrait pas investir dans une seule action ou entreprise, mais toujours dans plusieurs à la fois?

Exactement. Voici un exemple: comme nous ne savons pas comment la météo évoluera ces prochains mois, nous pouvons investir dans deux entreprises: un fabricant de parasols et un fabricant de parapluies. De cette manière, toutes les conditions météorologiques jouent en notre faveur – certes, pas aussi nettement que si nous avions investi dans une seule entreprise et misé juste, mais nous réduisons tout de même le risque de nous tromper. Cette logique s’applique également aux différents pays, régions, classes de placement, branches ou zones monétaires, qui dépendent tous de facteurs économiques distincts. En matière de diversification, le principe est le suivant: plus il y a de variété, mieux c’est.

Pour les placements importants, il est facile d’imaginer une telle répartition. Mais comment faire si on ne peut investir que de petites sommes?

Lorsque le montant à disposition est plutôt bas, il est presque impossible d’investir dans suffisamment de titres individuels ou de placements différents pour parvenir à une bonne répartition. De plus, l’adaptation constante de la pondération des placements à l’évolution du marché peut nécessiter beaucoup de temps et d’argent. Dans ce cas, les fonds de placement sont une bonne solution. Il s’agit de «paquets» de placements individuels dont les objectifs de placement varient en fonction de l’orientation choisie. Grâce aux fonds de placement, même avec une petite somme, l’investisseur peut déjà profiter d’une grande diversification et d’opportunités de rendement élevées, et ce, conformément à ses préférences. Nous proposons par exemple des fonds de diversification des actifs, qui contiennent des parts d’actions et d’obligations dont la pondération est contrôlée. Par ailleurs, il existe aussi des fonds permettant d’investir uniquement sur certains segments de marché, comme celui des valeurs technologiques.

Le choix en matière de fonds est très vaste. Comment puis-je savoir lequel me convient?

En effet, le choix en matière de fonds est immense. Ce qui est essentiel pour choisir le fonds adapté, ce sont les préférences individuelles et les besoins du client. Par exemple, la «capacité de risque», autrement dit le degré de dépendance de l’investisseur vis-à-vis des avoirs placés, joue un rôle important. Moins il y a de dépendance, plus la capacité de risque est élevée. Par ailleurs, il ne faut pas négliger la propension émotionnelle à faire face aux fluctuations. C’est ce que nous appelons la «disposition à prendre des risques» dans le jargon professionnel. Un autre facteur est l’horizon de placement. Plus l’argent est investi longtemps, plus les risques peuvent être élevés, ce qui augmente également les opportunités de rendement. Des outils en ligne et des conseillères et conseillers personnels sont à disposition pour déterminer le profil de chaque investisseur.

Ceci pourrait également vous intéresser