Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 17.01.2019

Revenu d’appoint: gagnez plus en toute simplicité

La fin du mois approche et, malgré une gestion soigneuse du budget et des dépenses parcimonieuses, le solde de votre compte est tout sauf positif? Dans ce cas, il pourrait être intéressant de réfléchir à la façon de gagner un peu plus d’argent. Dans cet article, nous vous présentons les emplois d’appoint les plus prisés de Suisse et les cas où il est le plus intéressant d’en occuper un.

Voir son compte dans le rouge à la fin du mois n’est pas réjouissant. Si un budget soigné et des dépenses raisonnées ne suffisent pas à améliorer la situation, un travail d’appoint peut soulager vos finances et simplifier votre planification budgétaire. Vous souhaitez peut-être mettre de l’argent de côté pour un objectif d’épargne que vous poursuivez depuis longtemps, comme un grand voyage ou l’achat d’une voiture. Dans ce cas, un travail d’appoint peut être tout indiqué.

Un travail d’appoint vous intéresse? Vous n’êtes pas un cas isolé.

Si cela vous paraît étrange d’exercer une activité annexe en plus de votre emploi, soyez tranquille. Vous n’êtes pas seul à vous faire cette réflexion! Selon l’Office fédéral de la statistique, près de 8% des actifs du pays occupent plus d’un emploi (La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre La multiactivité en Suisse 2017). En d’autres termes, une personne sur treize a plus d’un employeur. Un tiers de ces personnes ont une activité à titre principal à temps plein. En comparaison européenne, la Suisse est ainsi au-dessus de la moyenne et la part des «multiactifs» a en outre nettement augmenté ces dernières années.

Ce sont les secteurs prisés pour les emplois d’appoint

Si vous souhaitez en savoir plus et prendre le «pouls de la Suisse» en matière de travail d’appoint afin de trouver l’inspiration et d’exercer vous-même une activité accessoire, regardez de plus près les statistiques. En effet, elles parlent d’elles-mêmes: près de 90% des personnes exerçant une activité lucrative et une activité accessoire sont actives dans le secteur des services. Et près de 50% de ces activités accessoires sont exercées dans les secteurs «Enseignement», «Santé humaine et action sociale», «Activité des ménages en tant qu’employeurs», «Commerce, réparation» et «Autres activités de services». De manière analogue, la demande en main-d’œuvre est la plus forte dans ces domaines.

Comment trouver un travail d’appoint? Posez-vous d’abord la question de savoir ce que vous pouvez faire

Il existe diverses activités que l’on peut exercer comme activité lucrative accessoire. Avant de vous porter candidat, posez-vous ces trois questions:

  • Quelles sont mes compétences?
  • Qu’est-ce qui pourrait me motiver suffisamment?
  • Qu’offre le marché de l’activité lucrative accessoire au juste?

Un emploi d’appoint pour une équipe de promotion, des extras dans un bar ou peut-être faire des courses pour d’autres personnes? Sur les portails dédiés, on peut vite trouver une activité. Par exemple, on retrouve souvent des postes d’agent d’appel. Cela est logique, car peu de connaissances préalables sont requises et on trouve rapidement une activité lucrative accessoire à exercer lors des heures creuses. En général, il existe de nombreux autres emplois d’appoints que l’on peut exercer en télétravail depuis son domicile en organisant son temps comme on le souhaite. Si vous recherchez quelque chose dans cet esprit, rendez-vous sur les portails dédiés.

Si vous n’y trouvez pas votre bonheur, n’abandonnez pas. De nombreux autres emplois ne sont en effet pas présents sur les sites habituels et doivent être dénichés via un autre moyen. Faites appel à votre réseau personnel et à votre cercle d’amis. Près de 70% des emplois sont obtenus grâce au La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre réseautage (allemand).

Aspects à considérer pour une activité accessoire

Indépendamment de l’activité lucrative accessoire que vous souhaitez exercer, vous devez être conscient(e) de la signification d’un revenu supplémentaire pour vous. En effet, ce dernier n’est pas uniquement synonyme d’avantages. Si vous occupez un emploi en plus de votre activité principale, vous devrez également déclarer davantage de revenus. Par conséquent, vérifiez si ce gain supplémentaire ne vous fait pas passer dans une tranche supérieure du barème fiscal. Calculez individuellement si l’investissement de votre temps est judicieux au regard de l’éventuelle charge fiscale supplémentaire.

Autre point à considérer: concertez-vous avec votre employeur actuel. En principe, il ne peut pas vous interdire d’exercer une activité accessoire en plus de votre activité principale, tant que votre performance sur votre place de travail principale n’en pâtit pas visiblement et que vous ne travaillez pas pour la concurrence.

Exercer une activité accessoire mérite réflexion

Avant de vous lancer dans une activité lucrative accessoire, examinez soigneusement votre situation. D’une part, l’affaire doit vous être profitable financièrement et améliorer le solde de votre compte. L’activité lucrative accessoire peut également vous aider temporairement en vue de réaliser un objectif d’épargne, pour des vacances spéciales ou un achat important par exemple.

Outre l’aspect financier, un point essentiel en matière d’activité accessoire est qu’elle doit vous procurer, idéalement, du plaisir. En effet, si vous y consacrez en moyenne sept à dix heures supplémentaires par semaine, au lieu de les mettre à profit pour votre temps libre bien mérité, ce travail supplémentaire doit vous plaire. Il est ainsi plus simple de gagner plus d’argent.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser