Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 20 minutes Temps de lecture 20 minutes
Créé le 05.05.2021

Économiser de l’argent en 2021: le guide complet

S’accorder une pause plus longue? Acheter une nouvelle voiture? Ou tout simplement se constituer un fonds d’urgence qui procure une certaine tranquillité d’esprit? Il existe de nombreuses bonnes raisons de mettre de l’argent de côté. Notre guide complet vous fournit toutes les informations, les outils, les conseils et les astuces pour économiser de l’argent − pour que vous puissiez le dépenser dans ce qui vous fait vraiment plaisir.

Partie 1: pourquoi vous devez économiser dès maintenant

Vivre au jour le jour, plutôt que d’économiser pour son avenir? Nous sommes nombreux à avoir du mal à choisir entre favoriser des projets à long terme et nos besoins à court terme. Mais dans le même temps, nous sommes également conscients que si la vie ne se déroule pas tout à fait comme prévu, nous avons besoin d’un fonds de sécurité. Cela peut survenir plus vite qu’on ne le souhaite. En effet, un événement imprévu, comme une maladie, un accident ou la perte de son emploi peut nous arriver à tout moment et être très onéreux.

Il n’y a pas que des situations d’urgence qui justifient la constitution d’un pécule. En fin de compte, nombreuses sont les bonnes raisons d’arrêter de vivre au jour le jour − et ce, avec des objectifs d’épargne réjouissants à la clé: envie de sauter le pas vers une activité indépendante? D’acheter une nouvelle voiture? De s’accorder une fois dans sa vie une pause prolongée? Ou encore d’emménager, espérons-le, prochainement dans votre propre maison?

Notre guide complet vous explique tout ce qu’il faut savoir pour gérer votre argent plus consciemment, afin de pouvoir financer ce qui est vraiment important pour vous. Voilà ce que vous allez apprendre dans ce guide:

  • Comment repérer des dépenses inutiles
  • Comment avoir un aperçu de vos finances
  • Comment se fixer des objectifs
  • Comment se motiver pour atteindre réellement ces objectifs
  • Quels sont les outils pratiques pour y parvenir

Il va sans dire que lorsque nous parlons d’économies, nous ne faisons pas uniquement référence à l’argent placé sur un compte d’épargne. Car, dans le contexte actuel des taux d’intérêt, l’épargne au sens classique du terme n’est guère intéressante. Il existe finalement d’innombrables options pour faire fructifier durablement vos économies et vos éventuels dividendes, et ce, afin d’augmenter un peu plus vos ressources. Et nous vous montrons aussi comment y arriver. C’est parti!

Partie 2: voilà comment analyser vos dépenses et vos économies au quotidien

Avant de fixer vos objectifs et de vous lancer dans l’aventure rempli de bonnes intentions mais sans réel plan, mieux vaut d’abord commencer par analyser votre situation actuelle. Une fois que vous aurez une vision plus claire de la situation, du montant exact de vos rentrées d’argent et de vos dépenses pour l’alimentation, le ménage, les loisirs, les assurances..., vous pourrez et devrez entreprendre des ajustements en vue de dépenser votre argent, là où cela vous paraît judicieux.

Mais où est passé tout mon argent? Démasquer les dévoreurs d’argent

«Je ne comprends vraiment pas où est parti tout l’argent» – cette affirmation vous dit-elle quelque chose? Vous n’êtes pas seul(e). Souvent, nous pensons dépenser beaucoup moins qu’en réalité et nous nous étonnons ensuite qu’il ne nous reste plus beaucoup d’argent à la fin du mois. Le seul moyen d’avoir une vision claire sur sa propre situation financière est d’établir une liste concrète de toutes les recettes et les dépenses. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez voir de manière efficace et parlante quels postes du budget engloutissent réellement votre argent chaque mois. Les petites dépenses ont elles aussi leur importance, alors ne les oubliez pas: car ce sont en particulier des petits montants, comme un café ou un goûter ici et là, qui grèvent souvent votre budget sans que vous ne le remarquiez.

Comparaison des coûts fixes et des coûts variables − la page des coûts fixes comprend des symboles pour le loyer, les impôts, l’électricité et les cotisations d’assurance maladie. La page des coûts variables comprend des symboles pour l’alimentation, les vêtements, les vacances et les sorties au restaurant.

Coûts fixes

En font partie le loyer, les impôts, les cotisations d’assurance maladie, les assurances pour le ménage et les véhicules, l’abonnement de téléphone mobile, les coûts liés au chauffage et à l’électricité, mais aussi les contributions pour la garde d’enfants.

Coûts variables

En font notamment partie les acquisitions ponctuelles ou les dépenses récurrentes, mais dont le prix diffère. Comme par exemple les denrées alimentaires, les produits d’hygiène, les vêtements. Si cela vous aide, distinguez ici les besoins de base (ce dont vous avez réellement besoin) et les dépenses librement choisies (ce que vous souhaitez).

Le suivi en toute simplicité − gardez toujours un œil sur votre budget avec les paiements 100% numériques

Un nombre croissant de personnes ne paient plus qu’avec leur carte ou leur smartphone. En procédant de la sorte, nous sommes tentés de dépenser davantage plus rapidement: en achetant un nouveau t-shirt ou en faisant des courses au supermarché, nous sommes souvent beaucoup plus conscients de nos achats lorsque nous voyons disparaître les espèces du porte-monnaie, plutôt que lorsque nous faisons glisser notre carte sur un lecteur, voire lorsque nous achetons exclusivement en ligne. Par ailleurs, les personnes qui n’achètent que sur Internet peuvent suivre après coup toutes leurs dépenses en ligne très aisément. Car pour tous ceux qui ne font que des achats en ligne, le suivi s’effectue automatiquement, ce qui est bien pratique.

Petites astuces pour réduire des dépenses superflues

Prenez le contrôle sur votre argent, au lieu de vous demander où il est passé. En établissant vos dépenses, vous avez peut-être déjà fait le constat suivant: des dépenses inconsciemment superflues finissent souvent par s’accumuler et devenir d’importantes sommes d’argent, et ce, même sans acheter de produits coûteux, alors qu’elles pourraient représenter de vraies économies sur le long terme. Lisez l’article «Dix dépenses superflues que vous pouvez contrôler en établissant un budget»; vous y trouverez une liste des dix dépenses superflues les plus fréquentes assorties de nos conseils d’épargne.

Où devrait aller mon argent? Contrôler vos ressources avec un budget

Un budget est indispensable − du moins, si vous comptez sérieusement faire des économies. Si pour beaucoup l’idée de s’asseoir à une table et de créer un budget réaliste n’a évidemment rien de très exaltant, vous ne pourrez pas y échapper si vous souhaitez tirer davantage profit de votre argent. Et il n’y a finalement rien de très sorcier: découvrez comment établir un budget pour votre ménage en cinq étapes et comment dépenser votre argent de manière plus ciblée dans notre article «Cinq conseils pour planifier votre budget simplement».

Réalisez un inventaire des abonnements et évitez les coûts superflus

Netflix, Spotify, Amazon Prime, Disney+, l’abonnement à la salle de sport, la formule sérénité avec télévision et Internet tout compris et quelques abonnements à des journaux et magazines – avez-vous tout cela? Et avez-vous besoin de tout cela?

De plus en plus d’entreprises proposent à leurs clients des modèles d’abonnement − allant des services de streaming via des entreprises de télécommunication jusqu’aux applications de méditation. Faites l’inventaire régulièrement, par exemple une fois par mois ou tous les trois mois. Utilisez-vous vraiment tous les services auxquels vous êtes abonné ou auriez-vous souhaité résilier dès la fin de la période d’essai gratuite? Avez-vous la possibilité de partager des abonnements pour des services de streaming avec d’autres membres de votre famille ou des amis? Vérifiez régulièrement si vous pouvez obtenir des tarifs plus avantageux pour des services comparables auprès d’autres fournisseurs et changez, si besoin, de fournisseur pour la télévision, l’Internet et le téléphone.

Partie 3: définissez vos objectifs et restez motivé(e)

Pour beaucoup, épargner sans objectif derrière n’est pas chose aisée. En fin de compte, les tentations auxquelles il est difficile de résister sont omniprésentes au quotidien, et nous dépensons notre argent durement gagné au lieu de l’économiser pour de plus grands rêves ou pour parer à l’imprévu. Il est donc d’autant plus important de définir des objectifs réalistes et clairs qui vous motivent à résister plus souvent aux tentations et de mettre ainsi régulièrement de l’argent de côté.

La plupart des projets échouent parce que nous sommes trop ambitieux au départ. Au lieu d’un marathon, commencez plutôt par une courte distance. Notre cerveau réagit positivement aux expériences gratifiantes et accepte ainsi plus rapidement de nouvelles habitudes.

Veillez à vous fixer de petits objectifs que vous pourrez atteindre. Vous récompenserez ainsi votre esprit − en espérant que cela ne soit pas avec une virée shopping coûteuse − tout en restant motivé(e). Ainsi, vous pouvez vous rapprocher pas à pas de votre objectif à long terme.

Pourquoi seuls les objectifs SMART mènent au succès

Soyez futé(e): définissez des objectifs SMART. SMART est ici l’acronyme de Specific, Measurable, Achievable, Reasonable und Time-Bound, attribué à Peter Drucker, chercheur en management et conseiller en entreprise. Vous devrez donc avoir défini des objectifs clairs et très précis pour réussir: «j’ai envie de dépenser moins d’argent»? Ce n’est pas suffisant! «D’ici au 1er août, je souhaite avoir économisé 10'000 francs»? Comme ceci!

Avec des objectifs clairs, vous gardez le cap, surtout si vous vous fixez souvent de petits objectifs. À chaque fois que vous en atteignez un, vous vivez une expérience gratifiante et cela crée une dynamique, par exemple en fixant un nouvel objectif SMART par mois, comme celui-ci: «En mars, je souhaite gagner 500 francs supplémentaires en vendant de vieilles affaires». Atteignez un objectif, fixez-en immédiatement un nouveau − pour ne pas perdre de vue votre objectif d’épargne.

Partie 4: stratégies et idées: faites des économies sans le savoir 

Si certaines personnes n’ont aucun mal à tenir un budget strict, d’autres au contraire ont besoin d’une petite liberté d’action pour se faire plaisir de temps en temps. Certains renoncent facilement aux plats à emporter et aux sorties au restaurant, d’autres préfèrent acheter moins de vêtements, ou encore économiser sur les divertissements et les loisirs. Les possibilités pour faire des économies plus facilement sont aussi variées que nous, nos souhaits et nos objectifs ou encore notre rapport à l’argent (et aux dépenses). Ce qui fonctionne pour certains ne s’adapte peut-être pas à votre vie. Testez différentes stratégies et idées et trouvez le moyen qui vous correspond pour économiser de l’argent chaque mois.

Épargner là où c’est pertinent

Épargner, oui, mais sur quoi? Après avoir établi vos dépenses mensuelles, il faut maintenant identifier votre potentiel d’économie pour chaque poste du budget. Une caisse-maladie moins coûteuse ou une quote-part plus élevé valent-elles le coup? Peut-être un appartement moins coûteux qui vous permettrait d’acheter plus rapidement un logement? Pouvez-vous éventuellement économiser sur les impôts? Ou encore comment pourriez-vous économiser pour la nourriture ou lors de vos achats au supermarché? Dans l’article «Économiser là où c’est pertinent: les quatre principales astuces d’épargne pour votre budget», vous découvrirez les quatre principales astuces d’épargne concernant le logement, les assurances et la caisse-maladie, la nourriture et enfin les impôts, pour avoir plus d’argent à la fin du mois.

Le moyen le plus simple de réaliser des économies d’impôts tout en assurant votre avenir est évidemment le versement annuel sur votre compte du pilier 3a − l’idéal est de diviser votre montant annuel maximal en 12 mois et de verser le montant mensuel correspondant directement dans votre 3a pilier par ordre permanent. Notre calculateur en ligne «La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Économies fiscales avec le pilier 3a» vous permet de calculer vous-même directement le montant des impôts que vous pouvez ainsi économiser.

Économiser au quotidien: faire ses courses intelligemment et manger sainement

Outre les primes d’assurance, le loyer et tutti quanti, le poste des «repas» recèle en particulier un grand potentiel pour faire des économies au quotidien. D’une manière générale, si vous dépensez trop d’argent pour les repas à l’emporter, les snacks, les sorties au restaurant, vous trouverez ici une série de conseils et d’astuces pour bien manger, à petit prix et sainement. Autrement dit: mieux vaut cuisiner soi-même que d’aller au restaurant. Non seulement vous ferez des économies, mais vous pourrez manger mieux plus souvent − pour autant que vous ayez des compétences culinaires de base et que vous fassiez vos courses intelligemment: privilégiez les ingrédients frais plutôt que des aliments transformés ou des plats préparés et renoncez aux produits de marque. La plupart des supermarchés proposent également des produits dits de marque blanche, c’est-à-dire qu’ils sont parfois produits au sein d’une même usine que le produit de marque correspondant. Vous pourrez en lire plus à ce sujet dans l’article «Manger sain et économiser malgré tout de l’argent: six conseils pour bien gérer votre cellier».

Laissez simplement passer une nuit avant de vous décider

Les achats impulsifs peuvent vite devenir dangereux, en particulier si l’achat en question est coûteux par rapport à vos revenus. Lors des achats en ligne en particulier, tout devient facile et peut aller très vite: quelques clics suffisent pour effectuer une commande. C’est pourquoi il est important de se fixer une limite à ne pas dépasser lors des achats spontanés et, pour tout achat non prévu dépassant cette limite, mieux vaut laisser passer d’abord une nuit pour réfléchir. Le lendemain, vous déterminerez si vous avez réellement besoin de ce produit ou si vous compensez ici un sentiment par cet achat. Acheter lorsque l’on est en proie à la frustration peut facilement grever un budget.

«Moi, moi, moi!» − ce qui compte c’est que vous soyez vous-même

En principe, vous auriez dû retrouver à la fin du mois un certain montant sur votre compte, mais vous avez beau avoir établi un budget, votre argent a disparu comme par magie. Afin que cela ne se reproduise plus, faites-vous toujours d’abord un virement. Budgétisez votre montant d’épargne mensuel réaliste et transférez-le dès que vous recevez votre salaire, par exemple sur votre compte d’épargne, sur votre compte pour les cas d’urgence ou encore sur votre plan d’épargne en fonds grâce auquel vous pouvez même percevoir des intérêts. Dans la vidéo «Qu’est-ce qu’un plan d’épargne en fonds?», vous découvrirez ce qu’est exactement un plan d’épargne en fonds.

La méthode 50-30-20 pour structurer votre budget

Combien dois-je épargner par mois? Quel doit être le montant de mes coûts fixes? À quoi ressemble le budget parfait pour mon ménage? Si je dois faire un budget, n’ai-je même plus le droit de dépenser pour mes loisirs et mes envies? Bien sûr que si. C’est là que la règle de 50-30-20 s’applique: divisez votre revenu mensuel de manière à pouvoir couvrir vos dépenses, épargner et continuer malgré tout à vous faire plaisir.

Présentation graphique de la règle 50-30-20 en diagramme circulaire: les 50% du camembert représentent les dépenses de base, 30% les besoins personnels et 20% l’épargne.

50% de votre revenu doit couvrir vos dépenses de base. En font partie les assurances et les cotisations d’assurance maladie, le loyer, la voiture, l’électricité, les denrées alimentaires, le téléphone, etc. Vous pouvez prévoir 30% pour vous faire plaisir, à savoir pour le temps libre, les loisirs, les vêtements, les vacances et autres. Enfin, 20% de votre revenu mensuel sont placés sur des comptes d’épargne ou servent au remboursement de la dette. Mais, là encore, évaluez ce qui est réaliste en fonction de votre situation. Peut-être pouvez-vous même réaliser des économies supplémentaires si vous diminuez les autres coûts de votre budget. Il se peut aussi que les 20% prévus pour l’épargne soient tout simplement inconcevables même avec la meilleure volonté du monde. Dans ce cas, réduisez ce montant à 10%. Il est toutefois primordial que vous essayiez chaque mois de mettre de côté un certain montant en prévoyant ainsi une épargne ciblée.

Au revoir Instagram

Chaque jour, nous sommes bombardés d’une multitude d’annonces qui nous poussent à acheter des produits auxquels nous n’aurions peut-être jamais pensé. Il est très difficile de ne pas se laisser influencer, car la publicité dicte souvent inconsciemment nos actions.

Personne n’arrive vraiment à ignorer complètement la publicité. En fin de compte, elle ne nous guette pas uniquement sur les écrans publicitaires, dans les journaux et à la télévision, mais elle s’insinue aussi sur Internet et les réseaux sociaux. Néanmoins, vous pouvez réussir à vous affranchir de l’influence de la publicité en vous désabonnant de toutes les newsletters des boutiques en ligne − n’est-ce pas uniquement pour recevoir un code promo lors de notre première commande que nous nous abonnons souvent? Pour qui veut aller un cran plus loin, il s’agit de supprimer dès à présent Facebook, Instagram, etc. afin de diminuer les interactions avec des annonces ou des influenceurs − et par là même, de minimiser la tentation d’acheter de nouvelles choses.

Épargner sans renoncer: voici comment épargner tout en s’offrant des vacances et des articles de luxe

Épargner ne signifie pas pour autant renoncer impérativement à tout. En épargnant avec un objectif clair, vous devrez peut-être renoncer aujourd’hui à de petites choses, mais cela vous permettra à l’avenir de réaliser une acquisition importante et souvent beaucoup plus gratifiante que vous n’auriez pu vous permettre sans votre épargne. Néanmoins, le renoncement délibéré n’est pas chose aisée, particulièrement en cette période de pandémie, où nous sommes déjà contraints à renoncer à beaucoup de choses. Et c’est d’autant plus réjouissant quand nous pourrons bientôt de nouveau repartir à la découverte du monde. Les voyages aussi peuvent se faire à moindre coût, comme nous l’expliquons dans l’article «Réservez vos vacances à moindres frais». De même, les articles de luxe ne doivent pas toujours être inatteignables en dépit des grands projets comme l’achat d’une maison ou un tour du monde: en fonction de votre situation financière et de la marge de manœuvre budgétaire, vous pouvez aussi mettre de côté de petits montants supplémentaires afin de concrétiser un souhait de longue date, par exemple à l’occasion de votre anniversaire − l’idéal étant bien sûr les achats de seconde main. Après tout, les articles de grande qualité sont faits pour vous accompagner pendant plusieurs années et ont donc une longue durée de vie, même en seconde main − qu’il s’agisse d’un sac de designer, d’une montre coûteuse ou même d’une voiture.

Tirer le meilleur parti du 3e pilier − et parvenez plus rapidement à démarrer une activité indépendante, à acheter un logement en propriété ou à déménager à l’étranger

Il est possible de recevoir de manière anticipée les fonds que vous versez annuellement sur votre pilier 3a, afin par exemple de financer l’achat d’une maison ou d’un appartement en propriété, le démarrage d’une activité indépendante ou un déménagement à l’étranger. Jusqu’ici, tout va bien. Planifiez intelligemment vos objectifs à long terme et tirez le meilleur parti de vos avoirs de prévoyance en les plaçant sur un fonds de prévoyance plutôt qu’uniquement sur votre compte du pilier 3a. Vous percevrez ainsi des intérêts supplémentaires qui, lors du paiement, vous rapporteront de l’argent. Dans l’article «Comment tirer le meilleur parti de votre prévoyance», vous découvrirez pourquoi un fonds de prévoyance peut valoir le coup comparé à un compte du pilier 3a.

Partie 5: tout est une question d’état d’esprit: comment vous pouvez changer durablement votre comportement

«Je n’arrive tout simplement pas à épargner» – «Épargner est si difficile» – «J’ai déjà essayé, mais...» – ces propos vous sont-ils familiers? Dans ce cas, considérez l’épargne comme un moyen d’apprendre à mieux vous connaître et d’analyser et comprendre votre comportement en général. Cela vous aidera non seulement pour faire des économies, mais aussi dans bien d’autres situations de la vie. Ainsi, le voyage vers votre objectif d’épargne peut aussi être un voyage introspectif, et ce sans même prendre l’avion!

Réfléchissez à votre comportement et évitez les pièges à dépenses

Cette situation vous est sans doute familière: pendant quelques mois, nous comptons chaque centime, planifions méticuleusement nos menus à l’avance, cuisinons frais et à moindre coût et nous refusons toutes nos petites et grandes envies − puis vient la période où nous retrouvons nos anciennes habitudes, arrêtons de suivre notre budget, voire même consommons d’une manière encore plus excessive qu’avant. Profitez de ces périodes pour remettre en question votre comportement: pourquoi avez-vous abandonné votre discipline? Des situations, des personnes ou des changements dans votre vie sont-ils à l’origine de ce comportement? Réfléchissez et notez à quel moment et pour quelles raisons vous avez pris de mauvaises décisions financières et identifiez vos points faibles. Car mieux vous connaissez votre comportement et vos décisions, plus il vous sera facile de garder votre discipline en évitant ce comportement à l’avenir.

Dépensez votre argent dans vos passe-temps

Vous avez une passion pour le jogging? Vous aimez votre soirées filles mensuelle? Pour vous, c’est la moto qui compte par-dessus tout? Alors, prévoyez de l’argent pour de bonnes chaussures de course, votre sortie mensuelle ou les réparations de votre moto − et réduisez les dépenses sur d’autres postes qui ne vous procurent pas autant de joie.

En supprimant radicalement toutes les dépenses prétendument superflues et en se refusant désormais tous les petits plaisirs de la vie, on retombe vite dans les anciens schémas de dépenses en jetant d’un coup par les fenêtres tous ses objectifs et ses bonnes résolutions − cela peut alors rapidement coûter cher. L’important est de déterminer clairement ce qui vous apporte le plus de joie et de mettre de l’argent de côté dans ce but, plutôt que de dépenser par habitude pour des choses qui ne vous rendent pas heureux à long terme. Découvrez d’autres conseils pour être plus discipliné(e) dans l’article «Plus de discipline dans la gestion de vos finances».

Le temps c’est de l’argent − et l’argent c’est du temps

Qu’est-ce que l’argent au juste? À l’ère du numérique en particulier, où nous sommes en contact avec l’argent souvent uniquement sous la forme d’une succession de chiffres sur un écran, l’argent peut rapidement devenir une chose abstraite. Il va et vient, mois après mois, sans que nous sachions vraiment où il disparaît. D’autres personnes au contraire ont une vision bien concrète de l’argent: ils savent en apprécier sa valeur, dépensent consciemment, connaissent précisément leurs options financières et ce pour quoi ils épargnent ou dépensent. L’astuce suivante peut par exemple vous aider à ressembler à une telle personne et à ne plus aborder vos finances en roue libre: calculez votre salaire horaire, puis, avant d’acheter quelque chose pour le plaisir, réfléchissez chaque fois au nombre d’heures de travail que vous avez dû effectuer pour ce montant. Ou encore posez-vous la question suivante: si quelqu’un me donnait dans la paume de la main des espèces correspondant au montant de l’objet convoité, afin que je ne l’achète pas, que ferais-je? Choisirais-je l’argent ou l’objet?

Dites adieu à votre «moi du futur»

«Ce superbe jean est trop petit d’une taille, mais de toute manière j’ai décidé de perdre du poids.» «Je n’ai encore jamais fait de smoothies, mais cet été c’est sûr, j’en boirai un tous les jours.» «Je vais ressembler à un top model avec ces nouveaux talons, même si je ne porte habituellement que des baskets.» Vous retrouvez-vous dans ces propos? Beaucoup de choses que nous achetons ne sont pas du tout pour nous, mais pour notre «moi du futur» parfait − une personne qui n’existe que dans notre imagination, plus intelligente, plus musclée, plus belle, en meilleure santé et plus populaire que nous ne le sommes aujourd’hui. Ne tombez pas dans ce piège − demandez-vous plutôt avant chaque achat, si le produit que vous convoitez correspond vraiment à votre vie actuelle et à votre quotidien, ou si vous l’achetez pour une personne que vous n’êtes pas. Car si vous n’utilisez pas certaines choses dans l’immédiat, c’est que vous n’en avez pas besoin maintenant.

La consommation en toute conscience est bénéfique pour le budget et l’environnement

Qu’est-ce qui est important à mes yeux? La sécurité? Le résultat? Aider les autres? La liberté? Réfléchissez aux valeurs les plus importantes dans votre vie. Et demandez-vous si vous dépensez vraiment votre argent pour des choses et des expériences qui correspondent à vos valeurs personnelles.

Appréciez-vous les choses que vous possédez déjà? Ou bien achetez-vous des choses sans vous poser de questions, dont vous n’avez même pas besoin et qui ne vous font pas plaisir à long terme, mais répondent uniquement à une vive montée d’adrénaline − et dont vous vous débarrassez peut-être tout de suite après?

Non seulement votre budget vous sera reconnaissant d’avoir su concilier votre argent avec vos valeurs personnelles et de le dépenser pour les choses importantes dans votre vie, mais l’environnement aussi.

Partie 6: trouvez les outils adéquats qui vous feront vraiment économiser de l’argent

N’ayez crainte, l’époque des comptes d’apothicaires et des livres de compte tenus à la main est révolue. Depuis, il existe heureusement une multitude d’outils didactiques numériques qui vous facilitent les économies, voire même vous forcent à respecter vos limites et à garder la maîtrise de votre budget.

Fixez une limite automatique pour vos dépenses

S’il est facile d’établir un budget, il n’est pas toujours simple de s’y tenir. Fort heureusement, vous avez la possibilité de fixer des limites de retrait pour vous permettre de déterminer le montant que vous pouvez retirer ou la quantité de produits que vous pouvez acheter chaque jour. Nous vous expliquons le principe dans l’article «Définir des limites de retrait en toute autonomie».

Finances toujours sous contrôle grâce aux notifications push

Mauvaise surprise: soudain, le compte est vide! Afin d’éviter de devoir revivre ce moment, vous pouvez configurer des notifications push automatiques qui vous informent en continu des mouvements ou des dépassements de limite sur votre compte. Notre article «Restez informé à tout moment de l’état de vos finances» vous en expliquera le fonctionnement.

Automatisez votre épargne grâce à l’ordre permanent et au plan d’épargne en fonds

Bien entendu, il est particulièrement facile d’épargner lorsque tout est automatique. L’ordre permanent est idéal à cet effet: chaque mois, à une certaine heure, un montant spécifique est transféré sur un autre compte. Vous pouvez ainsi automatiser directement les versements sur votre compte d’épargne. Astuce: l’idéal est de transférer automatiquement le montant à épargner sur un autre compte le jour même du versement de votre salaire. Selon la devise «loin des yeux, loin du cœur», vous ne verrez pas du tout le montant d’épargne sur votre compte privé et ne serez donc pas tenté de le dépenser. Dans l’article «Ordre permanent: pour les paiements réguliers», nous vous expliquons comment configurer un ordre permanent. Il en va évidemment de même pour votre plan d’épargne en fonds: chaque mois, un montant spécifique est investi directement sur un fonds via un paiement automatisé. Vous pouvez le demander en toute simplicité dans le «fonds self-service».

Épargner en tirant le meilleur parti de votre argent

Désormais, vous avez certainement pris conscience qu’il est important d’épargner et que cela n’est pas si compliqué. Néanmoins, dans l’environnement actuel des taux et étant donné les taux négatifs, cela ne vaut pas forcément la peine de placer tout son argent sur un compte d’épargne. Car votre argent ne pourra finalement pas fructifier. Actuellement, le compte d’épargne est donc principalement approprié pour les objectifs d’épargne à court terme et dans tous les cas pour garder une partie de vos réserves en cas d’urgence. Si vous avez déjà épargné pour votre fonds de sécurité et visez désormais un objectif à long terme, mieux vaut placer votre argent d’épargne, par exemple dans un plan d’épargne en fonds comme mentionné plus haut, au moyen d’un virement mensuel, ou dans des fonds classiques, ou encore dans des actions ou des obligations. En effet, vous aurez ainsi la possibilité de profiter de rendements, d’intérêts et de dividendes et de tirer le meilleur parti de votre argent à long terme − et de pouvoir même concrétiser un grand rêve plus tôt que prévu.

Dans l’article «Pourquoi placer de l’argent? Parce qu’il le faut!», nous expliquons pourquoi les placements pourraient valoir la peine pour vous aussi.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser