Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 11.07.2019

Combien faudrait-il épargner par mois?

Chacun sait qu’idéalement, il ne faudrait pas dépenser l’intégralité de son salaire et qu’il vaudrait mieux mettre chaque mois un peu d’argent de côté. Mais qu’entend-on par «un peu d’argent»? Quel pourcentage du revenu serait recommandé?

Épargner – pour quoi faire?

Il existe de nombreuse bonnes raisons de mettre chaque mois de l’argent de côté. En Suisse, nous devons payer les impôts annuels sur le revenu ainsi que les cotisations mensuelles à la caisse maladie − ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays, où les impôts et les cotisations d’assurance maladie sont déduits directement des salaires. Le salaire versé ne correspond donc malheureusement pas au budget mensuel réel. Par ailleurs, il faut souvent faire face à des dépenses inattendues au quotidien. Par exemple, des frais médicaux élevés ou des coûts de réparation imprévus pour la machine à laver. Pour ce genre de situations, il est recommandé d’avoir un peu d’argent de côté. Sans oublier qu’on a souvent des projets ou des rêves, qu’il faudra pouvoir financer le moment venu.

Conseil

Une étude de Money Meets a montré que les personnes qui disposent d’une réserve financière ont moins de soucis et d’angoisses. Épargner n’est donc pas seulement intéressant sur le plan financier, mais rend aussi plus heureux.

Combien faudrait-il épargner?

La question se pose maintenant de savoir quelle part de salaire il conviendrait d’économiser concrètement. Il est judicieux de faire la distinction entre les réserves pour des dépenses obligatoires et les économies réelles. Les dépenses obligatoires comprennent les impôts, les versements au troisième pilier et les réserves pour dépenses imprévues. Cet argent est mis de côté temporairement, et sera utilisé assez rapidement. Épargner, c’est mettre de l’argent de côté sur une plus longue période pour réaliser un souhait ou en vue d’un investissement.

Il est relativement facile de déterminer le niveau des réserves nécessaires pour les dépenses obligatoires. Les factures d’impôts de l’année précédente et le montant maximum pour le troisième pilier divisé par douze donnent le montant mensuel. Et pour les dépenses imprévues, le montant peut être évalué sur la base des données des années précédentes. Le risque de ne pas être en mesure de payer les grosses factures est ainsi écarté. Le montant que vous mettez de côté chaque mois pour pouvoir faire face à des dépenses imprévues dépendra en grande partie de vos revenus et des dépenses que vous pourriez devoir assumer.

Épargner est un défi!

Lorsqu’il s’agit d’épargner, de nombreuses personnes se sentent un peu perdues. Combien faudrait-il épargner? Est-il judicieux de mettre de côté 10% de son revenu? Il n’y a pas de réponse unique. Cela dépend de la situation de chacun. Cependant, il existe des stratégies d’épargne que l’on peut suivre. L’une d’elle est dite «Pay yourself first». Dans cette stratégie, l’épargne est considérée comme tout aussi importante que le paiement des factures, ce qui permet effectivement de mettre chaque mois de l’argent de côté. On commence donc par se payer soi-même avant de s’occuper des dépenses. Pour que cette stratégie fonctionne réellement, il faut toutefois définir à l’avance un montant d’épargne fixe à se verser régulièrement à soi-même.

Une autre stratégie: transférer 10% de ses revenus directement sur son compte d’épargne par ordre permanent dès que le salaire a été viré. On n’est ainsi plus tenté de dépenser cet argent au quotidien. Et la «stratégie des 10%» tient compte des évolutions des revenus, telles que les augmentations de salaire. Ainsi, on économise automatiquement davantage quand le salaire est revu à la hausse.

Conseil

Transférez les montants définis dès que possible après le versement du salaire. L’idéal est d’établir un ordre permanent. Vous aurez ainsi la certitude d’économiser et ne vous laisserez pas tenter.

Est-il judicieux de se fixer des objectifs d’épargne?

Chacun de nous a des rêves qu’il pourrait réaliser s’il avait assez d’argent. Qu’il s’agisse de projets concrets comme un mariage ou un voyage, ou bien de la constitution d’une prévoyance vieillesse, ou encore de l’acquisition d’une maison ou d’une voiture. La question se pose alors de savoir combien d’argent il faut pour réaliser ces souhaits et quand cet argent devrait être disponible. Dans l’idéal, il convient d’établir un plan et de se fixer des objectifs d’épargne concrets pour pouvoir réaliser ses souhaits et rêves. Car ces derniers aident à épargner. Après avoir défini un objectif, il convient de déterminer le montant exact à obtenir et en combien de temps. Vous saurez alors ce que vous devrez mettre de côté chaque mois pour réaliser vos projets. Il est plus facile et plus pratique d’épargner en vue d’un objectif précis que de «simplement» mettre de l’argent de côté. La motivation est beaucoup plus grande quand on sait qu’on économise pour son mariage ou pour sa future voiture.

Vous savez maintenant comment, quand et combien d’argent vous pouvez, si possible, mettre de côté pour constituer progressivement votre épargne. Que ce soit dans une perspective à long terme pour la retraite ou pour réaliser un rêve à plus court terme. Dans l’article «Épargner intelligemment pour le pilier 3a: cela ne doit pas forcément être douloureux», vous apprendrez comment épargner pour votre retraite.

Vous trouverez d’autres inspirations sur le thème de l’épargne dans l’article «Conseiller Épargne – Les meilleurs conseils d’épargne».

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser