Press Release

Première année réussie pour la nouvelle stratégie de la Poste

La Poste s’est remise plus rapidement que prévu des conséquences financières de la pandémie de COVID-19. En 2021, elle a réalisé un bénéfice consolidé de 457 millions de francs, en progression de 279 millions par rapport à l’exercice précédent. Pour être à même de s’affirmer sur le marché libre et dans le monde numérique ainsi que de continuer à fournir le service universel sans aide publique, la Poste opère des investissements systématiques et ciblés, ce d’autant plus que le secteur des lettres et les activités financières sont toujours sous pression. Ce faisant, elle entend développer les activités relevant de son cœur de métier de manière qu’elles répondent à l’avenir également aux besoins des particuliers et des entreprises suisses, dans les mondes tant physique que numérique. La Poste suit cette voie avec succès depuis 2021, première année de la nouvelle période stratégique.

En 2021, dans un contexte difficile toujours marqué par la pandémie de COVID-19, la Poste a assuré l’exploitation quotidienne avec fiabilité, aussi bien dans le secteur de la logistique, avec son énorme volume de colis, que dans ses filiales et sur le réseau des cars postaux. Sur le plan financier également, le résultat de l’exercice est positif: le résultat d’exploitation (EBIT) a atteint 515 millions de francs, en progression de 257 millions par rapport à l’exercice précédent. Le bénéfice consolidé s’élève quant à lui à 457 millions de francs, soit une augmentation de 279 millions par rapport à 2020, la première année de la pandémie. Cette dernière ayant très fortement impacté l’exercice 2020, il est plus pertinent de faire une comparaison avec 2019, autrement dit avec la dernière année avant la pandémie. On constate alors que l’augmentation du résultat d’exploitation se chiffre à 65 millions de francs. Roberto Cirillo, directeur général de la Poste, résume les choses ainsi: «Je suis très satisfait de cette première année de la nouvelle période stratégique. Nous avons réussi le regroupement de la logistique des colis et des lettres. Nous avons acquis et développé d’importantes compétences numériques pour les PME, les administrations et le secteur de la santé. Nous avons tenu notre promesse de stabiliser à environ 800 le nombre de nos filiales. Enfin, notre entreprise été désignée meilleure poste du monde pour la cinquième fois. Notre très bon résultat financier nous conforte dans notre conviction d’être sur la bonne voie.»

Conséquences financières de la pandémie rapidement atténuées

La Poste est parvenue à atténuer les conséquences financières de la pandémie dès 2021, ce qu’elle doit à sa flexibilité et à l’évolution positive de plusieurs unités d’affaires: l’unité Services de mobilité (CarPostal / Post Company Cars) a réalisé un résultat de 18 millions de francs, en hausse de 81 millions par rapport à l’exercice précédent. Cette croissance tient principalement au fait que la Confédération et les cantons ont indemnisé CarPostal des pertes de recettes du transport régional imputables à la pandémie, sans oublier les courses de remplacement de trains, qui ont aussi contribué à la progression du résultat de CarPostal. RéseauPostal a également amélioré son résultat d’exploitation, le portant à -68 millions de francs, soit une progression de 33 millions par rapport à l’exercice précédent. Les opérations de guichet classiques dans les filiales de la Poste ont par contre continué de reculer, mais grâce à des ajustements ciblés dans le réseau de filiales et à des gains d’efficacité systématiques, RéseauPostal est parvenue à plus que compenser les effets de ce recul sur son résultat. Alex Glanzmann, responsable Finances, commente: «La Poste s’est remise plus rapidement que prévu des conséquences financières de la pandémie de COVID-19. Son cœur de métier reste cependant sous pression, et nous devons donc continuer à investir de manière ciblée dans les moyens nécessaires pour répondre aux besoins actuels et futurs des particuliers et des entreprises suisses.»

Effets positifs des packages bancaires et des solutions de placement numériques sur le résultat de PostFinance

PostFinance a réalisé un résultat d’exploitation de 272 millions de francs, en progression de 110 millions par rapport à l’exercice précédent. En 2021, elle a lancé la nouvelle PostFinance App ainsi que, en collaboration avec Swissquote, l’application de digital banking Yuh, tout en continuant à renforcer les activités de placement grâce à de nouvelles solutions de placement numériques. Conjointement avec les packages bancaires appliqués depuis juillet 2021, ces mesures d’importance stratégique ont permis à PostFinance d’améliorer le résultat des opérations de commissions et des prestations de services. Les opérations de négoce ont également évolué favorablement. Les produits d’intérêts des immobilisations financières ont par contre poursuivi leur recul dû aux conditions du marché. La progression des activités sur le marché interbancaire et l’augmentation des recettes de la commission sur avoirs n’ont pas suffi à entièrement compenser ce recul.

Plus de colis nécessitent plus d’investissements

Dans les activités logistiques, la Poste a enregistré un résultat stable à hauteur de 465 millions de francs, soit un léger recul de 5 millions par rapport à l’exercice précédent. En 2021, poursuivant sa croissance, le volume des colis a augmenté de près de 10%, du fait du boom du commerce en ligne ainsi que des mesures de lutte contre la pandémie ordonnées en début d’année. Cette évolution et l’acquisition d’entreprises du secteur ont permis à l’unité Services logistiques d’augmenter son chiffre d’affaires de 127 millions de francs. La croissance du volume des colis a cependant fait grimper les coûts dans les domaines du personnel et des transports. Elle nécessite en outre que la Poste réalise d’importants investissements dans son infrastructure. C’est ce qui explique que les charges d’exploitation du secteur de la logistique ont augmenté de 132 millions de francs par rapport à l’exercice précédent. Quant aux lettres, leur volume a continué de diminuer en 2021, accusant un recul de plus de 3%. Toutefois, grâce à la croissance du secteur des colis, aux acquisitions d’entreprises et à une gestion systématique des coûts, la Poste a presque entièrement compensé les effets de ce recul sur le résultat du secteur des lettres.

Gros investissements également dans des solutions numériques sécurisées

En 2021, le résultat d’exploitation de la nouvelle unité Services de communication s’est établi à -80 millions de francs. La Poste a mis cette unité sur pied début 2021, dans l’intention de proposer des services de communication numériques en particulier aux PME, aux administrations et au secteur de la santé, mais aussi à toute la population suisse. Ces services doivent être simples et sûrs et constituer une alternative aux offres de groupes étrangers et d’entreprises purement commerciales, ce qui requiert de développer de nouvelles compétences numériques. La Poste s’y emploie notamment par le biais de l’acquisition d’entreprises spécialisées, par exemple dans les domaines de la sécurité du cloud, de l’identification électronique, de la numérisation des PME et des logiciels pour les communes. Conformément aux prévisions, ces investissements se sont traduits en 2021 – et ce sera également le cas lors des prochains exercices – par un résultat négatif de l’unité Services de communication. Alex Glanzmann précise: «Le résultat de cette unité ne cessera de s’améliorer ces prochaines années. Notre objectif est que les services de communication numériques soient bénéficiaires d’ici à la fin de la période stratégique en cours.»

Le cœur de métier de la Poste toujours sous pression

Malgré un résultat 2021 positif, les défis auxquels la Poste doit faire face dans son cœur de métier subsistent: taux d’intérêt négatifs pour PostFinance, recul des opérations de guichet, diminution continue du volume des lettres et, dans le même temps, progression de celui des colis. Cette progression ne suffit pas à compenser à elle seule la diminution des recettes découlant du recul du volume des lettres. De plus, le traitement et la distribution de l’énorme quantité de colis mettent le personnel concerné et, partant, toute la Poste à rude épreuve. Pour y faire face, il est prévu d’investir environ 1,5 milliard de francs dans l’infrastructure logistique d’ici à 2030. Par ailleurs, pour s’affirmer sur le marché, la Poste se doit de poursuivre sa croissance ciblée dans son cœur de métier et de se numériser. Roberto Cirillo souligne: «Le débat autour des activités de la Poste sur le marché libre n’est pas toujours factuel. La Poste réalise déjà depuis des années plus de 80% de ses recettes sur ce marché, où règne une intense concurrence. Elle tient cependant aussi à assumer pleinement son rôle de première importance pour l’économie suisse, en particulier pour les PME. C’est pourquoi nous allons faire de gros investissements, y compris dans l’acquisition de compétences numériques, pour répondre aux besoins des particuliers et des entreprises dans tout le pays. C’est le seul moyen de garantir le service public partout en Suisse et de continuer à en assurer le financement sans aide de l’État.» 

«Ne pas mettre en péril le modèle suisse, particulièrement bien pensé, par des changements extrêmes»

La Poste a inauguré sa nouvelle période stratégique quadriennale début 2021, en pleine pandémie de COVID-19. Les premiers éléments clés de sa nouvelle stratégie ont été mis en œuvre avec succès: la Poste a notamment procédé à d’importantes modifications de son organisation, avec en particulier le regroupement des secteurs des lettres et des colis. Elle a également stabilisé à environ 800 le nombre de ses filiales en exploitation propre et ouvert son réseau à des prestataires tiers. Enfin, elle a développé et renforcé ses offres numériques. Président du Conseil d’administration de la Poste depuis décembre 2021, Christian Levrat souligne: «L’économie suisse a besoin d’une infrastructure de première qualité pour rester compétitive au niveau international. La Poste contribuera à cette infrastructure en se numérisant et en renforçant sa connexion aux réseaux internationaux de commerce en ligne. Sa nouvelle stratégie suit le bon cap et fait partie des raisons qui m’ont poussé à accepter la fonction de président de la Poste.» Christian Levrat se réjouit de constater qu’au terme de la première année de la nouvelle période stratégique, le résultat financier de la Poste s’est déjà nettement amélioré, dépassant même celui du dernier exercice avant la pandémie. «La Poste est le socle sur lequel repose le service public de demain», relève-t-il. «Le modèle suisse d’une infrastructure moderne, d’excellente qualité et à l’écoute de la clientèle, propriété de l’État mais s’autofinançant, est particulièrement bien pensé. Il convient donc de ne pas le mettre en péril par des changements extrêmes, mais au contraire de le développer de manière avisée.»

Chiffres clés du groupeUnitéExercice 2020
Exercice 2021
Chiffres clés du groupe
Produits d’exploitation
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
6’548 
Exercice 2021
6’877 
Chiffres clés du groupe
Résultat d’exploitation (EBIT)
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
258 
Exercice 2021
515 
Chiffres clés du groupe
Bénéfice consolidé
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
178
Exercice 2021
457 
Chiffres clés du groupe
Total du bilan
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
124’274
Exercice 2021
128’397
Chiffres clés du groupe
Fonds propres
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
6’906
Exercice 2021
8’832
Chiffres clés du groupe
Investissements
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
401
Exercice 2021
670
Chiffres clés du groupe
Effectif du groupe 
Unité
UP
Exercice 2020
32’696 
Exercice 2021
33’207
Chiffres clés du groupe
Effectif du groupe
Unité
Personnes
Exercice 2020
47‘254 
Exercice 2021
46‘944
Chiffres clés de PostFinance SAUnitéExercice 2020
Exercice 2021
Chiffres clés de PostFinance SA
Nombre de clients
Unité
Milliers
Exercice 2020
2’685
Exercice 2021
2’576
Chiffres clés de PostFinance SA
Patrimoine des clients
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
123’679
Exercice 2021
110’715
Chiffres clés de PostFinance SA
Patrimoine des clients relevant
des activités indépendantes des taux d’intérêt (hors bilan)
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
14’490
Exercice 2021
18’219
Chiffres clés de PostFinance SA
Hypothèques
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
6’039
Exercice 2021
6’262
Chiffres clés de PostFinance SA
Évolution du patrimoine des clients
Unité
Millions de CHF
Exercice 2020
4’019
Exercice 2021
-12’964
Chiffres clés de PostFinance SA
Effectif
Unité
UP
Exercice 2020
3’260
Exercice 2021
3’237

Principaux chiffres clés des segments

Le segment Swiss Post Solutions est présenté séparément dans le compte de résultat consolidé, sous les activités abandonnées, et ne figure donc plus dans les comptes par segment. Son résultat n’est pas commenté.

 

Produits d’exploitation (Millions de CHF)Exercice 2020 Exercice 2021
Produits d’exploitation (Millions de CHF)
Services logistiques
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
4‘049
Exercice 2021
4‘176
Produits d’exploitation (Millions de CHF)
RéseauPostal
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
631
Exercice 2021
613
Produits d’exploitation (Millions de CHF)
Services de communication
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
23
Exercice 2021
38
Produits d’exploitation (Millions de CHF)
Services de mobilité
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
975
Exercice 2021
1‘083
Produits d’exploitation (Millions de CHF)
PostFinance
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
1‘566
Exercice 2021
1‘624

 

Résultat d’exploitation (Millions de CHF)Exercice 2020 Exercice 2021
Résultat d’exploitation  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT). (Millions de CHF)
Services logistiques
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
470
Exercice 2021
465 
Résultat d’exploitation  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT). (Millions de CHF)
RéseauPostal
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
-101
Exercice 2021
-68 
Résultat d’exploitation  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT). (Millions de CHF)
Services de communication
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
-68
Exercice 2021
-80
Résultat d’exploitation  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT). (Millions de CHF)
Services de mobilité
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
-63
Exercice 2021
18 
Résultat d’exploitation  Le résultat d’exploitation correspond au résultat avant résultat financier non opérationnel et impôts (EBIT). (Millions de CHF)
PostFinance
Exercice 2020  Valeurs ajustées. En raison de la nouvelle segmentation découlant de la stratégie «Poste de demain», certains produits et résultats d’exploitation ont été réattribués.
162
Exercice 2021
272