Press Release

PostFinance lance un nouvel e-trading

L'e-trading de PostFinance vient de faire peau neuve. Les clients du prestataire de services financiers peuvent désormais bénéficier d'une interface utilisateur remaniée intuitive et personnalisable. Le négoce de titres n'en sera que plus simple pour les quelque 60 000 clients e-trading, qui peuvent négocier sur les principales places boursières de Suisse, d'Europe et d'Amérique du Nord, par eux-mêmes et en temps réel, des actions, des obligations, des fonds, des ETF et des produits dérivés. Le nouvel e-trading a été développé par Swissquote.

En mai 2014, PostFinance a conclu un partenariat stratégique avec Swissquote et pris une participation de 5% dans le capital de la Swissquote Group Holding SA. Le nouvel e-trading a été lancé en octobre 2015 sous la forme d'un projet pilote. Depuis le 17 mai 2016, tous les clients e-trading peuvent réaliser leurs opérations boursières sur la nouvelle plateforme. Ayant obtenu en juin 2013, en même temps que la licence bancaire, l'autorisation d'exercer une activité de négociant en valeurs mobilières, PostFinance endosse désormais le rôle de négociant agissant pour le compte de clients et de banque dépositaire. Swissquote se charge de la gestion des dépôts, pour le compte de PostFinance.

Accès mobile via la PostFinance App

Le nouvel e-trading propose aux clients une nouvelle plateforme de négoce moderne dont l'interface utilisateur peut être personnalisée. Ceux-ci peuvent négocier sur un nombre accru de places boursières et être informés par SMS ou e-mail des transactions exécutées. L'offre est complétée par des prestations standard telles que l'accès aux actualités financières et économiques ainsi qu'à des outils gratuits utiles pour la recherche, l'analyse et la surveillance de titres. Le nouvel e-trading peut être utilisé sur ordinateur mais aussi de façon mobile, quels que soient le lieu et l'heure, via la PostFinance App.

Diversification de la structure des recettes

Aujourd'hui, PostFinance engrange environ deux tiers de ses recettes dans le secteur des opérations d'intérêts. Alors que l'environnement actuel du marché se caractérise par des intérêts bas voire négatifs, PostFinance se doit, si elle veut assurer à terme sa rentabilité, de diversifier la structure de ses recettes et de trouver de nouvelles sources de revenus indépendantes des taux d'intérêt. En lançant le nouvel e-trading, elle renforce son offre sur le marché partiel des placements.

Renseignements

Johannes Möri, porte-parole, 079 354 08 39, johannes.moeri@postfinance.ch