Actifs numériques

La technologie blockchain a complètement transformé la gestion des actifs. Les smart contracts (programmes auto-exécutés qui «vivent» sur un système décentralisé) permettent de créer sur la blockchain (DLT) une représentation numérique des actifs sous la forme de ce que l’on appelle des «tokens» et ainsi, de les subdiviser et de les rendre (plus) négociables. Les actifs sont transformés en «actifs numériques». Les processus fastidieux sur papier permettant la gestion des actifs disparaissent. Les domaines d’application de cette technologie vont de la tokenisation d’actions aux actifs réels comme les diamants ou l’or, en passant par les biens immobiliers.

La tokenisation rend les «actifs illiquides» «liquides»

Selon Bloomberg, plus de 60% des actifs dans le monde demeurent actuellement inaccessibles aux investisseurs et, par conséquent, sont non négociables (ce que l’on appelle les «actifs illiquides»). La tokenisation vient bouleverser cet état de fait. Dans ce contexte, il est souvent question d’une démocratisation des valeurs, en référence à la quatrième révolution, au cours de laquelle Internet avait conduit à une démocratisation de l’information. Non seulement la tokenisation permet de faciliter l’accès au marché des investissements, mais la nature décentralisée de l’infrastructure DLT permet également d’atteindre un niveau de transparence et de sécurité jamais vu auparavant. 

Swiss Trust Chain: l’infrastructure blockchain suisse fiable

PostFinance travaille sur des projets en relation avec la tokenisation sur l’infrastructure DLT interne Swiss Trust Chain, p. ex. le projet «Green Coin», qui fait partie du Swiss Climate Challenge. La Swiss Trust Chain offre des conditions-cadres idéales à une implémentation efficace et sécurisée pour des applications dans des secteurs comme la fintech, l’InsurTech, la Corporate Finance, la Trade Finance et le Payment. L’infrastructure offre un fort potentiel d’évolution, de faibles coûts ainsi qu’une mise en place simple et intuitive.

Actions négociables de daura pour les PME

La numérisation des actions d’une entreprise au moyen de la tokenisation constitue un champ d’application particulièrement intéressant. De celle-ci résulte en effet un gain d’efficacité dans les secteurs du corporate housekeeping et des corporate actions. Les assemblées générales virtuelles, le registre numérique des actions, la distribution automatisée de dividendes, les programmes ESOP/PSOP, le marché secondaire pour les actions non cotées, les augmentations de capital avec offre publique ainsi que les plans de succession sont fortement simplifiés et automatisés de manière transparente et immuable par la technologie blockchain. Le suivi complet du registre des actions pose notamment problème à de nombreuses PME et à leurs fiduciaires, car la cession n’est pas toujours suivie de manière exacte. Une solution numérique d’actions basée sur la blockchain permet de tenir un référentiel central complet et inaltérable. Le laboratoire d’innovations de PostFinance travaille en collaboration avec daura à la tokenisation des actions des PME suisses.

Dans ce contexte, nous avons tokenisé et ainsi numérisé ensemble sur la Swiss Trust Chain les actions de nos partenaires ainsi que les participations de tilbago et d’Ormera.

Plan de succession simplifié grâce aux smart contracts

La manière optimale de définir et de mettre en œuvre un plan de succession peut d’ores et déjà trouver une réponse dans une action numérique qui aurait été enregistrée sur la blockchain. En effet, grâce à des modèles de versement clairement définis dans un plan de succession et à des rapports de propriété souhaités correspondants, les répartitions visées peuvent être implémentées au sein de l’entreprise de manière efficace et transparente. Cela se déroule de la manière suivante: les engagements du plan de succession sont garantis par un smart contract via la blockchain, lequel permet de transférer rapidement et à moindre coût lors de son exécution les actions précédemment numérisées. Les dernières volontés de l’entrepreneur peuvent aussi être respectées après sa mort à l’aide du smart contract. Ainsi, les actions peuvent être rachetées, et les autres héritiers être dédommagés financièrement en conséquence. Ce processus peut se dérouler sans l’aide d’avocats, de notaires ou de banques, ce qui évite des frais supplémentaires et permet de gagner en efficacité en comparaison avec la pratique actuelle. L’avantage de cette solution est que le processus peut être mis en place très tôt, bien en amont d’une potentielle mise en liquidation, qu’il permet ainsi d’éviter à l’entreprise. De cette manière, les volontés de l’ancien propriétaire sont respectées et la continuité de l’entreprise est assurée, même en cas de litige entre les héritiers.

Au sein du champ de recherche lié aux actifs numériques, le laboratoire d’innovations de PostFinance s’emploie à découvrir des modèles commerciaux nouveaux ou différents. Nous misons sur l’Open Innovation et travaillons main dans la main avec les start-up, les entreprises, les hautes écoles spécialisées et les universités. Découvrez ici ce que nos partenaires d’innovation peuvent attendre de nous. Nous nous réjouissons de réaliser ensemble des projets.

Ceci pourrait également vous intéresser