Glossaire

Termes issus du PFLab − expliqués simplement

Accélérateur

Un accélérateur est un programme qui aide les start-up à se développer rapidement grâce au coaching durant une période donnée. Dans le fond, il s’agit d’un accélérateur pour faire progresser le développement d’une start-up. En Suisse, il en existe trois: Kickstart, F10 et Fongit.

Incubateur

Les incubateurs sont moins focalisés sur la croissance rapide. Leur réussite tient davantage à trouver le bon rythme pour chaque start-up. Le F10, association créée par SIX, offre par exemple les deux: un programme d’incubation et un programme d’accélération. Au sein du programme d’incubation, les start-up n’existent pas encore mais l’idée est déjà là, tout comme souvent, un prototype simple. L’objectif est que les équipes aient créé leur start-up et soient «prêtes pour les investisseurs» à la fin du programme.

Intrapreneuriat

L’intrapreneuriat (qui se compose des deux termes anglais «intracorporate» et «entrepreneurship») désigne le comportement entrepreneurial des collaboratrices et collaborateurs au sein d’une entreprise. Les collaborateurs agissent ainsi comme s’ils étaient eux-mêmes des entrepreneurs. Quelques partenaires de Kickstart comme Axa, Swisscom ou la Mobilière envoient aussi leurs équipes «intrapreneuriales» chez Kickstart afin qu’elles assistent aux mêmes master classes que les start-up et bénéficient d’un coaching. L’abonnement automobile d’Axa UPTO est un exemple connu d’une telle équipe intrapreneuriale qui a fait ses débuts chez Kickstart. Chez PostFinance, Matthias Egli d’Ormera est un bon exemple d’intrapreneur.

Champs de recherche

L’évolution des exigences et les nouvelles tendances et technologies offrent des possibilités de modèles commerciaux nouveaux ou différents. Le PFLab recherche des opportunités de manière stratégique et définit à cet égard des champs de recherche, à savoir des marchés adjacents et potentiellement nouveaux qu’il considère comme passionnants. Les champs de recherche voient le jour non via un processus prédéfini et rigide, mais se constituent en observant les tendances et les nouvelles technologies mais aussi les start-up et en combinant différents éléments. Leur actualité et leur pertinence sont vérifiées périodiquement par le PFLab. 

Design Thinking

Le Design Thinking est le recours aux processus, aux outils, aux procédures et à un état d’esprit lors de problèmes complexes dont la solution n’est pas évidente. Le Design Thinking se caractérise ainsi par le fait que le client/la personne (centré sur l’utilisateur) est le point de départ de questionnements / observations conduisant à l’identification des besoins et ainsi des idées pour résoudre les problèmes. Par ailleurs, la réalisation rapide et simple de prototypes permet de tester et d’obtenir un feed-back immédiat afin de réintégrer les enseignements dans le développement. Dans les équipes d’innovation actuelles, le Design Thinking forme le socle de base de chaque processus d’innovation. Le sujet est également abordé de manière méthodique dans les équipes actuelles de gestion de l’expérience client (CEM) et utilisé dans la gestion de l’expérience client.

CO-STAR

Au sein du groupe Poste, mais aussi de PostFinance, CO-STAR est un format qui permet de décrire une nouvelle idée commerciale. Si certains parlaient auparavant de la méthode NABC, du Business Model Canvas, etc., pour nous, le CO-STAR représente une langue commune pour les projets d’innovation.

Au PFLab, les CO-STAR sont habituellement rattachés à l’horizon 3. Chaque lettre représente une perspective du projet, du concept: C pour «customer» (client), O pour «opportunity» (opportunité), S pour «solution» (solution), T pour «team» (équipe), A pour «advantage» (avantage) et R pour «result» (résultat).

Disruptif / radical

À la différence d’une innovation incrémentale, une innovation radicale ou disruptive peut remplacer ou détruire des marchés entiers, des produits ou des entreprises existantes. Selon Clayton M. Christensen, les innovations radicales surviennent généralement dans des domaines ou sur des marchés qui ne sont pas intéressants pour les leaders du marché du point de vue des marges. Développée le plus souvent dans une qualité médiocre au début, l’innovation devient rapidement révolutionnaire et s’impose ensuite comme facteur disruptif sur le marché qualitatif du leader profitant de marges élevées. Les innovations radicales et disruptives requièrent d’autres modes opératoires que les innovations incrémentales.

MVP − Minimum Viable Product

Un «Minimum Viable Product», produit minimum viable, est la première version simplifiée d’un produit testée auprès du client et sur le marché puis confirmée / infirmée à l’aide de feed-backs avant son développement intensif sous cette forme. On teste habituellement la fonction critique et le plus souvent avec des moyens très simples (maquette, prototype en papier, etc.). Aujourd’hui, la première version d’un produit sur le marché est souvent qualifiée de MVP, alors même qu’une seule fonction critique est testée, sans même un produit fini issu du RAT.

RAT

Le «Riskiest Assumption Test» consiste à tester l’hypothèse la plus risquée. Terme de plus en plus utilisé pour mettre en évidence le fait qu’une seule fonction est testée et non un produit fini. Dans ce contexte, on parlait auparavant plutôt d’un MVP. Aujourd’hui, les entreprises utilisent déjà couramment le terme de MVP pour désigner le lancement d’une première version d’un produit.

PoC (Proof of Concept)

Démonstration de faisabilité: il s’agit de la preuve qu’un concept fonctionne. On vérifie dans un petit environnement si une solution spécifique apporte la valeur ajoutée attendue et fonctionne réellement. Nous utilisons ce terme en lien avec une start-up lorsque nous testons sa solution dans notre environnement technique.

NABC

Méthode de structuration des idées, utilisée la plupart du temps lors de présentations pour obtenir un feed-back sur une idée, un prototype ou un concept. NABC se rapporte à quatre domaines qui doivent être expliqués: Need (besoin du client), Approach (approche de solution), Benefit (bénéfice pour les clients et l’entreprise), Competition (alternatives actuelles et futures, promesse d’utilité).

Pitch (également Elevator Pitch ou argumentaire éclair)

Forme la plus succincte de présentation d’une idée, d’un prototype ou d’un concept. Le terme «Elevator Pitch» (argumentaire éclair) désigne souvent le moyen employé pour convaincre en l’espace de 45-60 secondes avec pour objectif d’atteindre l’étape suivante (nouveau rendez-vous, etc.). Un pitch pour la présentation d’une idée dure habituellement cinq minutes et est combiné avec la méthode de structuration des idées NABC.

Ceci pourrait également vous intéresser