Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 26.11.2019

Quatre idées clés sur l’avenir des données

Les données sont de l’or – pour autant que les entreprises soient capables de les gérer de manière compétente. Dans le cadre de l’événement «The Future of Data», des discussions sur l’importance future des données pour les entreprises (suisses) ont été menées autour d’une table ronde avec Igor Perisic, Chief Data Officer de LinkedIn, comme invité principal.

Podium Igor Perisic, Simone Schneuwly, Christian Kunz, Philip Michel, Martin Jaggi, Jérôme

Gérer correctement les données, les interpréter et les exploiter pour la prise de décisions: avec la numérisation, la maîtrise des données devient une compétence centrale pour les entreprises. Igor Perisic, Chief Data Officer de LinkedIn, a souligné l’importance de cette discipline lors d’un événement précédent avec une déclaration frappante: «Les entreprises qui ne sont pas en mesure aujourd’hui de traiter et de tirer profit des données sont vouées à disparaître.»

Aller au fond des données

Il était l’invité principal lors de l’événement «The Future of Data» organisé conjointement par PostFinance, la Poste et la Mobilière le 1er novembre au CineBubenberg à Berne. À cette occasion, il a discuté de l’avenir des données avec Simone Schneuwly (Head of Learning and Development à la Mobilière), Philipp Michel (Head of CRM, Analytics & Customer Service à la Poste), Christian Kunz (CEO de la start-up bernoise bitsaboutme spécialisée dans les données), Jérôme Koller (Head of Data & Analytics à la Mobilière) et Martin Jaggi (Assistant Professor Computer Science à l’EPFL). Voici les quatre idées clés qui ont germé lors d’une table ronde de deux heures sur un vaste sujet: 

Idée clé n° 1: les données doivent livrer des histoires pertinentes

Le fait que nous générons depuis longtemps une quantité infinie de données n’est pas nouveau. Par contre, ce qui est nouveau, c’est que nous avons maintenant la possibilité, grâce à la science moderne des données, d’analyser ces données et de les utiliser pour créer des histoires ayant une résonance pour l’entreprise. Jusqu’à présent, la science des données s’est principalement concentrée sur l’aspect technologique. À l’avenir, il sera de plus en plus important d’élaborer des histoires professionnelles à partir des données, c’est-à-dire de répondre à la question: quelles histoires voulons-nous raconter dans un contexte professionnel en utilisant les données? Les données n’ont de valeur que si nous pouvons les utiliser pour raconter quelque chose d’important. 

Idée clé n° 2: les données sont des facteurs d’influence des décisions – et non des moteurs

Les données ne doivent pas inciter les entreprises à prendre des décisions, mais seulement les influencer. La décision d’aller dans un sens ou dans l’autre est toujours prise par une ou plusieurs personnes. Les données ne fournissent que des indices.

Idée clé n° 3: la gestion des données n’est pas seulement une question de technologie, mais aussi d’éthique et d’équité

L’aspect éthique et l’équité joueront un rôle de plus en plus important dans la gestion des données. Pour toutes les entreprises qui traitent des données, mais aussi pour chaque individu, il est essentiel de se pencher sur l’aspect éthique du sujet. Il convient de se demander ce que sont les données, comment elles peuvent être stockées et utilisées, et de se faire une opinion à ce sujet. Les données sont trop importantes pour que l’on ne cherche pas à creuser le sujet. Ceux qui traitent les données d’autres personnes doivent les gérer avec soin et assumer la responsabilité de leurs propres actes. 

Idée clé n° 4: une grande partie du travail lié aux données incombe aux entreprises

Dans de nombreux domaines, les entreprises commencent à peine à exploiter les données. Elles voient de nombreux potentiels et applications pour une utilisation judicieuse des données, comme par exemple l’offre de contenus personnalisés dans le domaine de la formation continue ou la fourniture de nouveaux services. Pour leur mise en œuvre, les possibilités techniques de traitement des données font d’une part encore en partie défaut. D’autre part, des discussions internes doivent avoir lieu pour savoir quelles données peuvent être utilisées dans quelle mesure et comment la transparence peut être garantie. Il en résulte des processus relativement longs impliquant beaucoup de travail. 

À propos de l’événement

Le La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre livre blanc «The Future of Data» rédigé par une équipe de quatre collaborateurs de PostFinance, de la Poste et de la Mobilière après leur voyage de recherche commun dans la Silicon Valley, a été à l’origine de cet événement. Lors de ce voyage, l’équipe a également rencontré Igor Perisic, Chief Data Officer de LinkedIn. 

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser