News

Une solution conviviale pour la clientèle

Dans le cadre d’un projet pilote avec PostFinance, le fournisseur de logiciels Proffix a mis en œuvre les nouveaux formats de message ISO 20022. Le CEO Peter Herger explique dans l’entretien quels sont les principaux objectifs, conclusions et recommandations de Proffix.

Dès les premières discussions autour de l’harmonisation du trafic des paiements, le CEO de Proffix Peter Herger a compris à quel point ce sujet était important pour les fabricants de logiciels. «Les changements concernent l’ensemble de l’échange d’informations avec les établissements financiers. Dans un premier temps, le virement classique de paiements, en passant par les mouvements sur le compte qui sont intégrés dans le logiciel, jusqu’aux entrées de paiements et aux systèmes de recouvrement direct» explique-t-il. «En tant que fournisseur de logiciels, nous jouons un rôle fondamental dans ces processus.»

Les formats ISO 20022 mis en œuvre

Vu les circonstances, il n’a pas hésité longtemps lorsque PostFinance lui a proposé de participer au projet pilote en vue de la mise en œuvre des nouveaux formats ISO 20022. Ce projet prévoyait plusieurs étapes et comprenait la mise en œuvre des formats de message ISO 20022 suivants:

  • Côté virements, les deux formats pain.001 pour les ordres de virement et pain.002 pour les rapports d’erreur et de situation
  • Dans le domaine de la notification et de l’extrait de compte, les formats de message camt.053 pour les extraits de compte et camt.054 pour les avis de débit et de crédit
  • Dans le domaine des inscriptions au débit, le format pain.008 (l’ordre Debit Direct de PostFinance est généré par la nouvelle procédure Swiss Direct Debit, abrégée en CH-DD)

L’objectif clé

Proffix a abordé progressivement le thème et sa mise en place. Peter Herger gardait en permanence un objectif en tête: répondre aux besoins des clients de Proffix. «Nous voulons rendre le changement aussi simple que possible pour nos utilisateurs. Etant donné qu'ils n’ont pas attendu ces adaptations, il n’y a aucune raison que cela leur demande beaucoup de travail» explique-t-il. Les efforts consistaient notamment à éviter des releases non programmés. Grâce à une gestion de projets particulièrement rigoureuse, Proffix a réussi à intégrer tous les changements liés aux nouveaux formats ISO 20022 dans les trois releases usuels que le fournisseur de logiciels tient systématiquement chaque année à disposition de ses clients. «Depuis mars 2012, chaque release comprenait de telles adaptations importantes pour la norme ISO 20022.»  

 

Les instruments utiles

Le projet de mise en œuvre des nouveaux formats de message s’est déroulé en collaboration étroite avec PostFinance et à l’aide de divers instruments de l’établissement financier. «Le règlement lié à la norme ISO 20022 est impressionnant. PostFinance a proposé une excellente documentation pour chaque étape – avec des manuels abordables qui nous ont été très utiles pendant la mise en œuvre», précise Peter Herger. Autre instrument indispensable: la plateforme de test de PostFinance. «De plus, nous avons testé à la loupe et fait tourner toutes les migrations sur les propres comptes de PostFinance jusqu’à ce que tout fonctionne sans problème», déclare Peter Herger. A cette occasion, des problèmes inattendus sont apparus. «Par exemple, des mouvements ont été soudain comptabilisés deux fois pendant la phase de test. Pour résoudre ce problème, nous avons adapté notre logiciel pour qu’il détecte les mouvements doubles.» Grâce aux tests abondants, Proffix s’assure au mieux que les formats mis en place fonctionnent également sans problème chez le client.

Le principal enseignement

Proffix a dans un premier temps bouclé les adaptations de logiciels en relation avec les nouveaux formats de message. «Mais pas le projet en soi», souligne Peter Herger. Une fois la mise en œuvre terminée, il faut beaucoup d’engagement pour encourager les utilisateurs à travailler avec les nouveaux formats de message et à télécharger les versions correspondantes. C’est probablement le principal enseignement tiré du projet. Dans diverses informations de la clientèle, Proffix explique désormais à ses utilisateurs avec quelle version ils peuvent utiliser quels formats de message et ce qu’ils doivent faire à cet égard. «Là aussi, notre but primordial consistait à rendre les choses aussi simples que possible pour le client.» Pour les ordres de paiement, par exemple, il suffit au client d’activer l’option «utiliser le format XML ISO 20022» dans les paramètres de la comptabilité des créanciers Proffix. La comparaison des BVR et le téléchargement des mouvements sur le compte ne nécessitent aucune démarche concernant le logiciel. En revanche, le client doit informer PostFinance qu’il souhaite désormais la norme ISO 20022 pour cet échange de données. Les clients qui souhaitent travailler avec DD-CH ISO 20022 ont besoin d’un contrat correspondant avec PostFinance, en plus de la toute dernière version de Proffix.

Les recommandations aux autres fournisseurs de logiciels

Quelles recommandations Peter Herger donne-t-il à tous les fournisseurs de logiciels qui ont encore la mise en œuvre des nouveaux formats de message devant eux? Outre la prise en compte des besoins des clients, il convient de procéder par étapes. Il est conseillé de recueillir des expériences dans un domaine, puis de passer à la prochaine étape. Et d’ajouter: «Autre élément particulièrement important: une gestion de projets rigoureuse et une coordination optimale». Le succès du projet dépend également d’une bonne communication. En interne, par exemple, il a toujours essayé d’anticiper d’éventuelles questions des collaboratrices et collaborateurs et d’y répondre. «J’ai ainsi réussi à ôter la crainte au service à la clientèle d’assister à une hausse du travail de support en raison des changements.

Le bilan et les prochaines étapes

Le déroulement du projet de mise en œuvre a été positif pour Proffix. Le logiciel est prêt pour la norme ISO 20022 et le bilan est donc positif. Peter Herger dresse le bilan: «C’est aussi grâce à la bonne collaboration avec PostFinance». Cependant, le thème en soi est encore loin d’être réglé. Premièrement, les clients doivent maintenant s’habituer aux nouvelles versions de Proffix. Deuxièmement, d’autres établissements financiers vont suivre. «Chaque banque que nous raccordons a d’autres caractéristiques. Nous n’avions pas prévu ce détail... et le sujet va encore nous occuper un certain temps.»

Peter Herger est CEO de Proffix Software AG

Proffix Software AG est une société de logiciel suisse employant 17 collaboratrices et collaborateurs. L’entreprise domiciliée à Wang (St-Gall) et ayant une filiale à Wetzikon ZH propose un logiciel commercial modulaire pour les PME. Dans le cadre d’un projet pilote lancé par PostFinance, Proffix a mis en œuvre les nouveaux formats de message ISO 20022.