Dernières études WCM

Analyse systématique des pratiques de WCM en Suisse

Afin d’examiner le niveau de performance actuel des entreprises suisses en matière de Working Capital Management (WCM), le SCF-Lab de l’Université de St-Gall mène régulièrement des études comparatives. Outre un thème principal, ce sont les indicateurs classiques ainsi que les processus des différents domaines du WCM (débiteurs, créanciers, liquidités et stocks) qui font l’objet d’une analyse.

Étude WCM 2018

L’édition 2018 se concentre sur le thème de la Supply Chain Finance et élargit la perspective à l’ensemble de la Supply Chain. La question principale consiste à se demander quel acteur de la Supply Chain (p.ex. prestataire logistique ou fournisseur) finance quoi (p.ex. stocks ou créances) avec quel instrument de financement (p.ex. reverse factoring ou escompte dynamique).

De nouvelles solutions SCF modifient fondamentalement le WCM et promettent non seulement une amélioration de la balance et des coûts de financement, mais aussi une réduction des risques et une meilleure transparence le long de la chaîne d’approvisionnement.

Mais quelles solutions SCF sont particulièrement pertinentes pour le WCM des entreprises suisses? Quelles questions centrales se posent en priorité lors de l’élaboration d’une étude de cas SCF? Quels potentiels renferment les différentes solutions SCF et dans quelle mesure ces potentiels contribuent-ils à répondre aux exigences en perpétuelle mutation du WCM?

Grâce à une méthode d’enquête unique en son genre, l’étude de cette année permet pour la première fois de démontrer les répercussions quantitatives des mesures WCM inter-entreprises des entreprises suisses du SPI auprès de leur clientèle.

  • Numérisation

    L’édition 2017 se concentre sur la progression du numérique dans le WCM. Les questions clés sont notamment les suivantes: où se situe concrètement le potentiel du numérique? Quelles sont les attentes des entreprises à l’égard du numérique? À quel niveau la responsabilité en matière de numérique s’inscrit-elle dans l’entreprise? Quelle est l’approche retenue pour la mise en œuvre? Ou encore: combien les entreprises ont-elles déjà investi? L’étude montre à quelle étape les entreprises suisses se situent. En outre, les applications concrètes du numérique dans le WCM sont démontrées sur la base de brèves études de cas (p.ex. CFF, ABB et Roche).

  • L’édition 2016 est consacrée aux changements et aux tendances d’actualité. Les tendances telles que le Big Data ou la fintech suscitent de vives discussions, mais sont-elles réellement adoptées par les entreprises suisses? Et les entreprises adaptent-elles leur WCM en conséquence? L’étude 2016 aborde notamment ces questions et se veut le prolongement des deux éditions précédentes, dans lesquelles le niveau de performance des entreprises suisses en matière de WCM avait déjà été mis en lumière.

  • La suite de l’étude menée pour la première fois en 2014 dresse un état des lieux du WCM tel qu’il se présente aujourd’hui. Elle souligne également l’importance du WCM, qui ne s’applique pas uniquement en période de franc fort et dans les grands groupes.

    Les indicateurs quantitatifs comme le cycle cash-to-cash ou les coûts complets du WCM sont complétés par des facteurs qualitatifs. Par ailleurs, l’ancrage stratégique et organisationnel du WCM ainsi que les quatre champs d’action order-to-cash, forecast-to-fulfill, purchase-to-pay et credit-to-interest y sont examinés.

  • Étude détaillée portant sur le WCM d’hôpitaux suisses

    Le résumé sommaire regroupe les résultats clés d’une étude comparative menée dans certains hôpitaux suisses. L’étude s’adresse, d’une part, aux hôpitaux, et, d’autre part, aux associations et prestataires du secteur hospitalier, aux cantons et aux potentiels fournisseurs de crédits. Elle porte sur des problématiques relatives à la pertinence, au degré de maturité, au potentiel et aux possibilités d’amélioration. Pour le moment, le résumé sommaire n’est disponible qu’en allemand.

Ceci pourrait également vous intéresser