Trois raisons essentielles

C’est le bon moment pour optimiser vos fonds de roulement

Les experts WCM de PostFinance expliquent pourquoi le temps est venu de lancer des mesures pour un Working Capital Management efficace dans votre entreprise.

Raison 1: Le revirement des taux d’intérêts est pour bientôt: préparez votre entreprise suffisamment à l’avance

Le revirement des taux d’intérêt, qui semble toujours plus probable, annonce un changement d’orientation qui aura une grande incidence sur les fonds de roulement de votre entreprise. Alors que, durant ces dernières années, certaines entreprises se sont principalement concentrées sur la libération du minimum de liquidités possible afin d’éviter les taux négatifs, il importe à présent de préparer l’entreprise à une réduction des fonds de roulement. En effet, dans le Working Capital Management, les projets durent au moins six à douze mois avant que leurs effets ne se fassent ressentir. Vous trouverez un aperçu des solutions potentielles sous Solutions WCM.

Raison 2: La numérisation progresse: tirez profit de cette opportunité pour votre Working Capital Management

De la facture électronique aux smart contracts basés sur la technologie blockchain, des systèmes track and trace à la planification des besoins avec big data analytics, de l’e-payment à l’e-procurement et de la gestion des liquidités informatisée au cash pooling: dans les domaines pertinents du WCM que sont les débiteurs, les stocks, les créanciers et les liquidités, les possibilités de numérisation ne cessent d’augmenter. Et ainsi, les chances de réduire les activités manuelles et de réaliser des gains en efficacité considérables. Comme le montre l’étude Working Capital Management 2017 réalisée par le Supply Chain Finance-Lab de la Poste à l’Université de St-Gall, les entreprises suisses ont des attentes d’autant plus élevées envers la numérisation du WCM. Elles en espèrent une automatisation des processus. Dans le même temps, le degré de mise en œuvre des solutions numériques reste faible de manière générale. Tandis que 20% des entreprises les plus performantes investissent 1,8% de leur chiffre d’affaires dans des projets de numérisation du WCM, les 80% restants n’investissent que 0,1%. Comblez cette lacune et préparez maintenant le WCM de votre entreprise à l’avenir, avec des solutions numériques. Ce faisant, il peut sembler tout à fait judicieux de démarrer avec des mesures de faible ampleur, s’appuyant sur votre stratégie WCM.

Raison 3: Ne vous laissez pas distancer dans le Supply Chain Finance

En Europe, les instruments du Supply Chain Finance gagnent du terrain. Ils sont utilisés pour les flux de paiements le long de la chaîne de livraison et ont pour objectif d’optimiser les délais de paiement et de gérer de façon ciblée les liquidités. Le financement des débiteurs (factoring), le financement des factures de fournisseurs (reverse factoring) et l’escompte dynamique (flexible) en font notamment partie. Si nous examinons plus précisément le factoring, il apparaît, par exemple, que celui-ci est de plus en plus utilisé en Europe, alors qu’il continue à végéter en Suisse.

Marché du factoring: comparaison entre la Suisse et l’Europe

Graphique présentant le marché de l'affacturage en Europe et en Suisse

La comparaison avec l’Allemagne est également éloquente: par rapport au produit intérieur brut, l’utilisation du factoring en 2015 était 50 fois plus faible en Suisse que chez son voisin. Par conséquent, ne vous laissez pas distancer et utilisez également les instruments SCF comme le factoring, le reverse factoring ou l’escompte dynamique. Découvrez sur WCM dans la pratique comment ceux-ci fonctionnent.

Ceci pourrait également vous intéresser