Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 30.07.2019

«Un simple concept commercial ne vaut pas grand-chose»

Payer dans les restaurants sans attendre l’addition? «Tastier» rend cela possible. Grâce à l’application, les utilisateurs reçoivent la facture directement sur leur mobile, peuvent partager la note entre eux puis payer directement avec leur mobile. Lors de l’émission dédiée aux créateurs d’entreprise «Die Höhle der Löwen Schweiz» («La fosse aux lions Suisse»), Michael Zoller, CEO et fondateur de la start-up, est parvenu à convaincre Roland Brack, Bettina Hein et Anja Graf. Par ailleurs, «Tastier» a gagné le Smart Start Package de PostFinance et de l’IFJ, Institut pour les jeunes entreprises. Nous avons échangé avec Michael Zoller sur l’esprit d’entreprise et les conseils qu’il donne aux futurs créateurs.

Comment le concept commercial de «Tastier» est-il né?

L’entrepreneuriat a toujours été un rêve pour moi. En tant qu’employé, je mangeais fréquemment à l’extérieur et j’ai souvent été gêné par le fait de devoir attendre l’addition. Lorsque les convives sont nombreux, le paiement peut facilement prendre 20 à 30 minutes. J’étais convaincu qu’il devait y avoir une solution pour faciliter le paiement dans les restaurants. Pourquoi ne payons-nous pas simplement avec notre mobile alors que nous faisons déjà presque tout avec? Après une analyse de marché, j’ai finalement décidé de fonder «La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre Tastier».

Quels ont été vos succès depuis la fondation de votre start-up?

Depuis la fondation en 2016, nous avons investi beaucoup d’énergie dans le développement de l’application. À partir de 2017, nous l’avons testée dans différents projets pilotes avant de l’optimiser. Nous nous sommes officiellement lancés en ligne en 2018. Nous avons gagné plusieurs prix et atteint les premières places lors de différents concours. Cela nous a permis de convaincre divers partenaires de «Tastier». Aujourd’hui, il est possible de payer avec notre application iPhone dans une poignée de restaurants de Suisse alémanique. Bientôt, d’autres restaurants s’ajouteront à la liste et l’application Android sera en ligne. 

Les succès impliquent toujours des défis. Quels défis avez-vous dû relever depuis la fondation?

Fondamentalement, tout a été un défi. Je suis issu du statut d’employé, alors tout était nouveau pour moi. Quoi que je doive faire − je n’avais aucune expérience en la matière. J’avais quelques connaissances de base dans certains domaines, mais j’ai par exemple dû élaborer des plans financiers et commerciaux ou clarifier des aspects juridiques pour la première fois sous cette forme. Et je crois que c’est le défi de base d’une start-up: devoir presque tout faire pour la première fois et n’avoir que très peu de soutien. Dans ce cadre, les outils, les conseils et les cours de l’La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre IFJ Institut pour les jeunes entreprises peuvent aider. J’ai suivi les cours d’introduction à la fondation d’entreprise et aux outils de comptabilité et j’ai acquis de nouvelles connaissances grâce aux blogs de l’IFJ.

Où en sera «Tastier» dans cinq ans?

Nous espérons que dans cinq ans, «Tastier» sera le premier prestataire de service de paiement numérique dans la gastronomie et qu’il sera disponible dans de nombreux pays européens, peut-être dans le monde entier.

Y a-t-il un aspect que vous auriez aimé connaître avant la fondation?

Le travail avec des partenaires est difficile, en particulier dans le domaine technique. Une partie de notre modèle d’entreprise consiste à connecter «Tastier» avec des systèmes d’autres entreprises par le biais d’interfaces (API). Cela implique une connaissance précise du fonctionnement des autres systèmes, un savoir-faire spécifique à la branche, de très bons programmeurs ainsi que la volonté de mettre en œuvre une grande exigence de qualité sans compromis. Mais avec le temps, on apprend à gérer ces défis.

Le Smart Start Package de PostFinance et de l’IFJ, Institut pour les jeunes entreprises

«Tastier» a remporté l’un des deux Smart Start Packages d’une valeur totale de CHF 10‘000.– lors de l’émission «Die Höhle der Löwen Schweiz» («La fosse aux lions Suisse»). Le Smart Start Package contient notamment un coaching start-up, de la visibilité grâce aux canaux de communication de PostFinance et de l’IFJ, un shooting photo et l’opportunité de se présenter à un événement start-up dans le laboratoire d’innovation de PostFinance. 

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser