Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 12.11.2018

Supply Chain Finance – pour un pilotage ciblé de vos flux financiers

La gestion des fonds de roulement, également appelée Working Capital Management, est essentielle pour les entreprises, surtout si elles opèrent dans un environnement international, exposé aux évolutions économiques mondiales et régionales. Il est alors de plus en plus compliqué pour elles de gérer les aspects financiers de la chaîne d’approvisionnement (supply chain) et de les optimiser en termes de coût du capital.

Dans ce contexte, la Supply Chain Finance (SCF), qui fait partie du Supply Chain Management, devient un outil des plus efficaces. Nous allons vous montrer pourquoi la Supply Chain Finance est particulièrement intéressante pour les moyennes et les grandes entreprises et comment l’exploiter de manière ciblée.

Une solution de financement moderne pour optimiser les liquidités

Partie intégrante du Supply Chain Management, la Supply Chain Finance permet de relier les flux physiques et financiers dans la chaîne d’approvisionnement, en vue d’optimiser les coûts du captal et des processus ainsi que le cash-flow. Tout le potentiel de la Suppy Chain Finance réside dans l’intégration et l’exploitation de diverses possibilités de financement dans la chaîne d’approvisionnement, des fournisseurs aux clients, en passant par les prestataires logistiques et les banques.

Les services correspondants intègrent des processus bien établis, comme l’affacturage (factoring), et d’autres plus novateurs, comme l’escompte dynamique et le reverse factoring. Avec ses multiples processus, la Supply Chain Finance offre un vaste éventail de possibilités pour optimiser les flux de trésorerie, tant au niveau des entreprises qu’entre elles.

Avantages de la Supply Chain Finance

Les solutions de Supply Chain Finance offrent deux grands avantages. D’une part, dans un contexte de taux d’intérêt négatifs, les entreprises peuvent transférer à court terme leurs ressources en capitaux et les convertir en postes à l’actif via des investissements directs ou même des solutions de SCF. Le préfinancement des factures de fournisseurs (avec le reverse factoring, p. ex.) permet aux débiteurs d’exploiter leur solvabilité tout en effectuant des escomptes et d’autres remises. Les solutions de Supply Chain Finance permettent d’améliorer la structure du capital et/ou de réduire le degré d’endettement car il ne s’agit pas de formules classiques de financement externe comme les prêts ou les comptes courants.

Par ailleurs, les fournisseurs sont de plus en plus concernés par l’optimisation des fonds de roulement car les entreprises clientes exploitent souvent leur position dominante pour leur faire assumer les risques, et donc aussi les coûts, liés au financement. Elles peuvent ainsi avoir tendance à jouer au maximum sur les délais de paiement. Dans ce cas, la Supply Chain Finance joue un rôle intermédiaire en conciliant les différents aspects et intérêts en jeu.

Affacturage: encore (trop) peu accepté malgré un fort potentiel

La pratique de l’affacturage n’a en soi rien de nouveau mais elle n’est pas très répandue en Suisse. Selon une La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre étude réalisée par le Supply Chain Finance Lab de l’Université de St-Gall, seulement 3% des entreprises helvétiques ont recours à l’affacturage ou prévoient de le faire dans un proche avenir. Parmi les raisons invoquées par les entreprises pour expliquer ce manque d’intérêt figurent en premier lieu les coûts financiers ainsi que d’éventuels effets négatifs sur les relations avec la clientèle, notamment en raison de l’externalisation des activités d’encaissement et de gestion des recouvrements.

C’est précisément là que se révèle le potentiel inexploité de cette solution de Supply Chain Finance, car l’affacturage repose sur la solvabilité des clients et/ou des débiteurs de l’entreprise.  De ce fait, les frais financiers peuvent s’avérer bien moindres qu’avec les solutions classiques de financement externe que sont les comptes courants ou les prêts.

Avec le financement des débiteurs (affacturage), le financement des factures de fournisseurs (reverse factoring) et l’escompte dynamique (c’est-à-dire évolutif et flexible), PostFinance propose à sa clientèle commerciale trois solutions pour optimiser le La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre WCM. En même temps, ces instruments offrent la possibilité de mettre en place des relations gagnant-gagnant sur toute la chaîne de création de valeur. Ainsi, pour améliorer les rapports avec les fournisseurs ou les clients (Preferred Buyer, Preferred Supplier), il est toujours possible de payer dans les délais requis ou d’apporter un soutien aux partenaires commerciaux sur le plan financier en exploitant la meilleure solvabilité.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser