Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Temps de lecture 6 minutes Temps de lecture 6 minutes
Créé le 15.07.2022

Réussir son commerce en ligne: les principales méthodes de paiement pour une boutique en ligne

Les achats en ligne doivent être rapides. Il en va de même pour le paiement. Dès lors qu’une boutique propose les méthodes de paiement préférées des internautes, la vente se fait en un éclair. Plus c’est rapide, mieux c’est. Voici les moyens de paiement incontournables pour votre boutique en ligne en 2022.

Carte de crédit: le moyen de paiement n°1 sur Internet

La carte de crédit est indispensable dans le commerce en ligne. En Suisse, elle est le moyen de paiement préféré sur Internet. Des études le montrent: la carte de crédit est le moyen de paiement préféré des Helvètes pour les achats en ligne, parce que le traitement des paiements est simple et rapide. La carte de crédit est également un moyen de paiement international courant.

Néanmoins, elle ne présente pas que des avantages. D’une part, les frais sont relativement élevés pour les commerçants. D’autre part, la responsabilité de la protection des données échoit à l’exploitant. Et en cas de faille de sécurité, il se peut que des hackers piratent les données.

Carte de débit: nouveauté 2022

En Suisse, on utilise beaucoup les cartes de débit. Maintenant même pour les achats sur Internet, grâce à la dernière génération de cartes Visa et Mastercard avec fonction de paiement en ligne. Comme de nombreux internautes possèdent une carte de débit, il vaut la peine de proposer ce moyen de paiement dans votre boutique. Le paiement est rapide et simple: il suffit d’indiquer le numéro de carte, le code de vérification, la date d’échéance et le tour est joué – comme avec une carte de crédit.

Mais attention! Cette similitude est souvent source de malentendus. Aujourd’hui, seules quelques boutiques en ligne utilisent le terme correct «débit comme mode de paiement», bien que des prestataires comme Mastercard le prennent en charge. La distinction entre carte de crédit et carte de débit est néanmoins importante, puisqu’elle permet d’atteindre les clientes et les clients qui ne possèdent pas de carte de crédit, ce qui est souvent le cas chez les jeunes.

PostFinance: sécurité et attractivité

Le paiement via PostFinance est très répandu dans l’e-commerce suisse. Avec 2,7 millions de titulaires de PostFinance Card, la clientèle en ligne susceptible d’utiliser ce moyen de paiement est vaste. Autre avantage: le paiement se fait par e-banking ou avec la PostFinance Card. C’est donc PostFinance qui assume la protection des données lors du paiement. Ainsi, vous renforcez votre attractivité tout en bénéficiant d’un traitement des paiements sûr et digne de confiance.

PostFinance propose des solutions de paiement pour l’encaissement en ligne aussi bien pour les micro-entreprises que pour les gros clients. La solution de paiement flexible «Checkout Flex», dotée de nombreuses fonctionnalités et proposant des modes de paiement au choix, est adaptée aux besoins de chacun. Testez donc cette solution par vous-même. La version d’essai est disponible pendant 30 jours. Autre option: vous pouvez aussi comparer les La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre différentes solutions de paiement et choisir ensuite celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Paiements mobiles: gros plan sur TWINT

Le paiement en ligne sur smartphone n’a pas seulement la cote auprès des jeunes. Notre téléphone mobile étant presque toujours à portée de main, l’explosion des achats sur smartphone n’a rien d’étonnant. Les paiements mobiles sont donc d’une importance capitale pour les e-commerçants.

En Suisse, c’est TWINT qui s’est imposé sur le marché. L’expression «twinter», bien ancrée dans le vocabulaire, et devenue presque synonyme de toutes les opérations de paiement sur téléphone mobile. L’application suisse fonctionne aussi bien aux terminaux de paiement physiques qu’en ligne. Son intérêt particulier: le transfert d’argent en temps réel. L’exploitant de la boutique reçoit l’argent de suite, ce qui lui permet de traiter les commandes plus rapidement.

Autre avantage: les paiements sont exécutés directement dans l’application. C’est donc TWINT qui se charge de la protection des données. Comme TWINT ne requiert pas de carte de crédit, vous touchez à nouveau un large segment de clientèle. D’un point de vue technique, la connexion de TWINT à votre système de boutique en ligne est simple et pratique. Vous trouverez une liste de fournisseurs compatibles sur La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre twint.ch.

PayPal: le géant mondial

Le service américain de paiement en ligne PayPal fait partie des poids lourds internationaux en matière de paiement électronique. PayPal est un système de paiement très répandu que les clients du monde entier peuvent utiliser. Ce moyen de paiement est recommandé pour les offres à vocation internationale.

Il convient de souligner que le paiement est effectué séparément via un compte PayPal. Ainsi, les commerçants reçoivent leur argent rapidement et en toute sécurité, mais ils n’ont pas accès aux données bancaires sensibles. La protection des données est garantie par PayPal. En Suisse, près d’une personne sur cinq privilégie ce moyen de paiement gratuit sur Internet. Toutefois, les frais relativement élevés peuvent être un désavantage pour l’exploitant.

La facture: un classique, même en ligne

L’achat sur facture demeure un classique, même sur Internet. Malgré la numérisation, la facture reste l’un des modes de paiement les plus appréciés des Suisses dans les boutiques en ligne. De nombreux acheteurs apprécient la facture, car elle leur permet d’examiner et d’essayer la marchandise avant de payer. Comme la commande sur facture ne nécessite que la saisie d’une adresse, les commerçants n’entrent pas en possession de données sensibles dont ils deviendraient responsables.

En revanche, en tant qu’émetteur de la facteur, vous assumez tout de même un risque: en cas de retard de paiement ou de fraude, c’est à vous d’assumer la charge de travail administrative et les éventuelles pertes financières. Vous pouvez toutefois externaliser ce risque en faisant appel à des prestataires de services payants. Les solutions telles que PowerPay de MF Group, également proposée avec «Checkout Flex», permettent de se délester du risque à un prix attractif.

Paiement échelonné: prix élevé, budget modéré

La vente à tempérament s’est déjà imposée dans certains secteurs. Dans l’e-commerce, elle est encore relativement nouvelle. Sur le principe, les commerçants et les acheteurs ont des avantages et des inconvénients similaires à ceux de la facture. La différence essentielle réside dans le facteur temps. En effet, il peut s’écouler plusieurs mois avant que la facture ne soit entièrement réglée. Le paiement échelonné est particulièrement adapté pour permettre à la clientèle d’acquérir un bien onéreux, tel qu’un vélo électrique ou un meuble.

Paiement anticipé: peu risqué, mais peu attractif

Le paiement anticipé est le contraire de l’achat sur facture. En tant qu’exploitant de la boutique, vous recevez d’abord l’argent avant de procéder à la livraison. Vos risques sont ainsi réduits au minimum. Ce mode de paiement n’est toutefois pas très apprécié de la clientèle, car la marchandise n’est livrée qu’après le paiement et les remboursements sont compliqués. Pour les exploitants, la règle est d’appliquer le paiement anticipé uniquement lors du premier achat ou d’accorder des rabais attrayants. Quoi qu’il en soit, cette méthode de paiement ne doit être qu’une option parmi d’autres.

Prélèvement automatique: un seul ordre pour plusieurs commandes

Le prélèvement automatique offre deux grands avantages aux exploitants: une planification sécurisée et des coûts de transaction relativement faibles. Les commandes récurrentes peuvent être configurées une seule fois de manière simple et pratique, par ex. avec l’option Alias de PostFinance. C’est particulièrement pratique dans le B2B, tant pour les exploitants que pour la clientèle. Le système de prélèvement automatique y jouit d’une bonne réputation.

Perspectives d’avenir: les technologies dans les starting-blocks

L’exemple de TWINT est parlant: lorsqu’elles sont conviviales, les nouvelles technologies s’imposent rapidement sur le marché. Dès lors, les e-commerçants doivent s’adapter en permanence aux nouvelles tendances. En 2022, par exemple, le bulletin de versement prendra sa retraite pour laisser place aux QR-factures.

Les crypto-monnaies ont également le vent en poupe. Ainsi, en Suisse, le bitcoin et ses analogues sont déjà acceptés par des enseignes phares comme Galaxus ou Digitec. La fintech rompt avec les vieilles habitudes et le système de paiement Klarna en est la preuve. L’entreprise suédoise est à la fois une banque en ligne, un prestataire de services de paiement et une application de shopping. Les e-commerçants choisissent ainsi parmi différentes méthodes de paiement tout en proposant leurs produits sur Klarna.

Conclusion: évaluer vos besoins

En tant que gérant de boutique, vous avez des besoins spécifiques en matière de méthodes de paiement, lesquels découlent directement de l’assortiment de votre boutique et des préférences de votre clientèle. Il convient de peser soigneusement les avantages et les inconvénients de chaque mode de paiement. Les besoins des clients doivent toujours être au cœur de vos préoccupations.

Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Merci pour l’évaluation
Évaluer l’article

Ceci pourrait également vous intéresser