Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 3 minutes Temps de lecture 3 minutes
Créé le 12.11.2018

Planifier sa succession: quand s’en occuper?

La transmission d’une entreprise à la génération suivante est souvent un défi, car on ne règle sa propre succession qu’une fois dans une vie.

lire la vidéo

Ayant souvent du mal à lever le pied, beaucoup de chefs d’entreprise suisses attendent trop longtemps pour planifier la relève. Pourtant, en agissant en temps utile, ils feraient des économies et s’épargneraient des soucis. Mais quel est le bon moment pour une transmission d’entreprise? Comment identifier le bon repreneur? Et comment se prépare la transmission? Telles sont les questions, parmi d’autres, que soulève la planification de la succession, et nous allons tâcher d’y répondre ici.

Planifier la transmission d’une entreprise est une tâche stratégique: il faut engager la démarche dix ans à l’avance

Un bon plan de succession est crucial du point de vue stratégique, le tout premier objectif étant d’assurer la réussite durable de l’entreprise: l’expérience, les connaissances et les compétences doivent être conservées, tout comme les talents, les clients et les membres du personnel doivent être fidélisés. Selon une La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre étude du cabinet d’analyse Bisnode, il y a aujourd’hui en Suisse plus de 70’000 PME en passe d’atteindre le cap du renouvellement de génération,  avec des propriétaires (raisons individuelles), des associés (sociétés) ou des membres du conseil d’administration (SA) âgés de 60 ans ou plus. Le moment où il leur faudra transmettre l’entreprise approche donc à grands pas.

Pourtant, beaucoup de propriétaires de PME ne songent à planifier leur succession qu’une à cinq années à l’avance, ce qui est bien souvent trop tard. Les experts recommandent d’engager la démarche dès l’âge de 55 ans, car trouver le bon repreneur ne se fait pas du jour au lendemain, surtout quand aucun membre de la famille ne peut ou ne veut reprendre l’entreprise. 

Succession interne ou externe?

Pour vendre son entreprise, le propriétaire a deux solutions.

  • Buyout: Ce terme désigne le rachat de l’entreprise par son équipe de management ou par ses cadres dirigeants.
  • Buyin: Dans ce cas, le propriétaire cède son entreprise à un repreneur externe. Il peut s’agir d’un particulier, d’une autre entreprise ou d’un investisseur.

Dans le cas d’une entreprise familiale, il faut aussi considérer les aspects patrimoniaux et successoraux. En effet, si le propriétaire a plusieurs enfants, il peut transmettre l’entreprise au descendant le plus compétent ou à tous les descendants, à parts égales. La décision finale quant au choix du ou des repreneurs dépend de plusieurs facteurs. Outre les compétences, la motivation et la situation personnelles entrent aussi en ligne de compte. 

Planifier la succession en temps utile est aussi important pour votre prévoyance personnelle

La réussite du processus de transmission d’entreprise peut aussi passer par des restructurations ou par l’adoption d’une autre forme de société, avec à la clé d’éventuelles incidences sur la prévoyance personnelle. C’est là une autre raison pour laquelle il est important de planifier la succession suffisamment tôt, en réfléchissant aux différents aspects en jeu, à savoir:

  • besoins actuels et futurs en ressources financières;
  • retrait de fonds propres;
  • examen de la situation en matière de prévoyance personnelle;
  • planification de la pension et de la prévoyance;
  • optimisation fiscale.

La base de décision essentielle: une estimation réaliste de La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre la valeur de l’entreprise

Une évaluation objective s’impose

La planification de la transmission de l’entreprise peut aussi être empreinte d’une forte charge émotionnelle pour son propriétaire, qui a alors du mal à apprécier les opportunités commerciales et la valeur de sa société avec l’objectivité requise. Par ailleurs, l’élaboration d’un plan de succession interne ou externe prend beaucoup de temps.

C’est pourquoi il importe de rechercher un repreneur potentiel aussi tôt que possible. Cela vaut la peine de faire appel à des conseillers externes, qui sauront fournir des bases de décision objectives et planifier avec soin le règlement de la succession. Outre les grands établissements financiers et les cabinets d’avocats spécialisés, la Confédération propose une La cible du lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre liste d’interlocuteurs potentiels à contacter en Suisse. 

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser