Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 27.02.2019

PostFinance «startup space» workplace: nouveau lieu de travail pour Swiss Terahertz

Un lieu de travail inspirant avec tout ce que cela suppose? Afin de soutenir les jeunes entreprises, PostFinance attribue deux fois par an des postes de travail gratuits et temporaires au startup space de Schlieren. Quatre start-up ont pris part à la course pour le premier semestre 2019, dont Swiss Terahertz, dirigée par Mostafa Shalaby.

Mostafa Shalaby (zweiter von links) und sein Team haben mit dem Unternehmen Swiss Terahertz grosse Pläne. Mit auf dem Bild ist Benno Rechsteiner (ganz links), CEO von Park Innovare, wo das Startup fix stationiert ist.

Mostafa Shalaby (deuxième à partir de la gauche) et son équipe ont de grands projets pour leur entreprise Swiss Terahertz. Sur la photo figure également Benno Rechsteiner (tout à gauche), CEO de Park Innovaare, où la start-up est établie.

Pourquoi avez-vous postulé pour le poste de travail au startup space de PostFinance?

Le poste de travail à Schlieren nous donne l’opportunité de développer notre réseau et de nous plonger dans l’atmosphère des start-up pour profiter des synergies de savoir-faire. De plus, les locaux modernes nous garantissent des conditions de travail optimales. Dernier avantage et non des moindres: l’emplacement est également idéal pour nous car notre unité de production se trouve de l’autre côté de la rue, au Bio-Technopark.

Qu’est-ce qui se cache derrière la société Swiss Terahertz?

Nous sommes spécialisés dans les produits de la technologie térahertz, que nous exportons en Asie, en Europe et aux États-Unis. Les ondes térahertz, pour être plus précis, sont des ondes électromagnétiques invisibles, permettant de révéler, un peu à la façon des rayons X, les structures cachées. Contrairement aux rayons X, elles n’ont cependant pas d’effet nocif pour le corps humain, leurs applications sont donc de plus en plus répandues. L’exemple le plus connu est leur utilisation dans les scanners de sécurité que l’on retrouve dans la plupart des aéroports occidentaux. Mais cette technologie offre un potentiel bien plus vaste.

Pouvez-vous nous donner des exemples?

Les possibilités d’application de la technologie térahertz sont virtuellement infinies, que ce soit dans l’industrie pharmaceutique ou agro-alimentaire, dans l’assemblage de précision ou l’automatisation, pour n’en citer que quelques-unes. Nos machines térahertz sont notamment utilisées pour mesurer l’épaisseur dans le contrôle de la qualité. Prenons par exemple les peintures pour véhicules ou les bouteilles en plastique: elles sont composées de plusieurs couches, dont l’épaisseur est très importante en termes de coûts de production, d’impact sur l’environnement et de durée de vie du produit. Les ondes térahertz peuvent mesurer les différentes couches sans les affecter. Autre domaine d’application: la sécurité. Le rayonnement térahertz peut traverser les vêtements et les documents, et ainsi faire apparaître des armes dissimulées par exemple, ou permettre d’identifier des matières dangereuses comme les explosifs.

Votre start-up Swiss Terahertz produit notamment des cristaux organiques (NOC) pour générer des rayons térahertz

Les NOC, cristaux organiques non linéaires, sont notre principal produit. Il s’agit d’un type bien particulier de cristaux permettant la production performante de rayonnement térahertz, réduisant par la même occasion les coûts liés aux applications. La fabrication de NOC de haute qualité est un défi de taille qui exige un savoir-faire très spécifique. Nous sommes même le seul fournisseur au monde pour l’un de ces cristaux.

Pourquoi croyez-vous que votre entreprise va rencontrer du succès?

Premièrement, car nous ne nous limitons pas à vendre des produits à nos clients, mais leur proposons une véritable valeur ajoutée avec nos solutions. Notre marketing en particulier en tire avantage car nous pouvons profiter d’un important bouche-à-oreille grâce à la satisfaction de nos clients. Deuxièmement, nous investissons énormément dans la recherche et le développement, gardant ainsi toujours une longueur d’avance sur la concurrence. Troisièmement, nous suivons une approche de financement particulière: plutôt que de négocier de l’apport en capital auprès d’investisseurs, nous réalisons des ventes le plus vite possible. Cette manière de procéder nous a permis d’atteindre le seuil de rentabilité en l’espace de quelques mois seulement et de rester jusqu’ici indépendants sur le plan financier. Enfin, mon équipe et moi-même disposons d’une vaste expertise et jouissons d’une cote de confiance élevée dans le secteur.

Quels objectifs commerciaux vous êtes-vous fixés pour le temps de votre présence au startup space?

D’une part, nous souhaitons pénétrer le marché chinois malgré les défis colossaux en termes culturels et linguistiques. Jusqu’à présent, nous avons commercialisé nos produits en Chine via des distributeurs. Désormais, nous aurons notre propre filiale, ce qui signifie une interaction directe avec le client mais aussi beaucoup de travail administratif. De plus, avec la caméra térahertz RIGI, nous venons de lancer un produit dont nous escomptons un important chiffre d’affaires. Notre défi est de convaincre le marché des avantages de notre produit.

Comment allez-vous développer votre entreprise?

Nous entendons recourir davantage aux partenariats internationaux, en vue de profiter de compétences tout à fait différentes dans le cadre de projets communs, de développer des avantages concurrentiels et de réduire les coûts de production. Nous examinons en outre le financement externe; jusqu’à présent, nous n’avons jamais fait appel à des investisseurs. Mais si nous voulons croître plus rapidement, cela pourrait changer. Nous disposons d’une solide base de négociation: nous venons en effet de boucler notre premier exercice avec un bénéfice.

Qu’appréciez-vous particulièrement chez PostFinance?

Avant tout le fait qu’elle propose divers services financiers utiles pour les start-up.

A propos de PostFinance «startup space» workplace

Lancez vous aussi votre entreprise au sein du startup space de Zurich-Schlieren. Dans cet espace, PostFinance propose aux jeunes entreprises et aux créateurs d’entreprise prometteurs des places de travail gratuites ainsi que des locaux destinés aux réunions et aux ateliers à prix réduit au sein d’une structure moderne. Partagez vos expériences avec d’autres start-up sur place et profitez de l’expertise et des offres de l’Institut pour jeunes entrepreneurs (IFJ) et de PostFinance. Le nombre de places de travail est limité. La prochaine date d’emménagement est prévue pour juillet 2019.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser