Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 4 minutes Temps de lecture 4 minutes
Créé le 28.03.2019

ExaQueue – plus qu’un réseau social pour les adeptes de jeux vidéo

Deux fois par an, PostFinance attribue des postes de travail temporaires au startup space de Schlieren et permet ainsi aux jeunes entreprises de travailler dans un environnement inspirant. Lors du dernier concours, quatre start-up ont séduit le jury de PostFinance «startup space» workplace, parmi lesquelles ExaQueue.

Daniel E. Stenz travaillera encore régulièrement au startup space de Schlieren jusqu’à fin juin. Grâce au concours PostFinance «startup space» workplace, il dispose d’un poste de travail gratuit et s’en sert comme base temporaire pour développer la start-up ExaQueue .

ExaQueue est une start-up dans le domaine du jeu vidéo. Quelle valeur ajoutée apportez-vous aux joueurs avec votre idée commerciale?

Avec ExaQueue, nous souhaitons résoudre un problème auquel de nombreux adeptes de jeux vidéos sont confrontés: trouver des équipes ou des partenaires de jeu adaptés. Grâce à un algorithme astucieux − basé sur les capacités, la personnalité et la disponibilité de chacun −, notre application trouve les personnes qui conviennent le mieux. Et ce dans le monde entier et à tout moment. Mais ce réseau social, à la disposition de tous les joueurs dotés d’une SuGOI (Superior Gaming Online Identity) ne constitue que la base pour faire passer le monde du jeu dans son ensemble à un «niveau supérieur». Fondamentalement, nous souhaitons permettre à un plus grand cercle de joueurs de participer à ce qui était jusqu’à maintenant réservé à l’élite de l’Esports: les compétitions, organisées en catégories comme des ligues régionales. Nous développons pour cela le logiciel qui régit l’ensemble de manière dynamique et empêche notamment qu’un joueur professionnel participe et rafle les prix. Et quand nous aurons développé la communauté et atteint une certaine envergure, nous souhaitons intégrer le placement de produits dans le jeu. Mais nous ne voulons pas tout dévoiler à ce sujet pour l’instant... seulement notre devise produit: «From a solo player to the profession, Gamer.»

Comment profitez-vous de l’essor de l’Esports?

Nous en profitons beaucoup. Grâce à l’essor du jeu vidéo, les joueuses et joueurs souhaitent de plus en plus participer à des compétitions. Donc notre groupe cible grandit lui aussi. C’est comme pour le football: les enfants qui aiment regarder le foot professionnel ont souvent envie de jouer eux-mêmes et de se mesurer à d’autres dans leur catégorie. 

Vous et votre équipe êtes tous des joueurs. L’idée est-elle née d’un besoin que vous aviez vous-mêmes?

Tout à fait. Étant nous-mêmes des joueurs passionnés, nous discutions déjà de notre idée il y a trois ou quatre ans. Nous avons ensuite élaboré un concept et vérifié par le biais d’un sondage que notre offre avait le potentiel nécessaire.

Dans quelle phase se trouve la start-up ExaQueue?

Encore plutôt à ses débuts. Nous n’avons pas encore fondé officiellement l’entreprise et notre équipe est encore incomplète. Mais nous sommes en train de développer un produit minimum viable, nous préparons la campagne de financement participatif, sommes en contact avec diverses entreprises comme NVidia, IOTA ou Oracle et participons à différents concours pour start-up. Nous développons donc ExaQueue progressivement.

Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontés pendant cette période au startup space?

D’une part, nous devons parfaitement nous organiser, car les cinq membres de notre équipe étudient ou travaillent en parallèle et planchent souvent en même temps sur ExaQueue. Il n’est pas facile de faire en sorte que tout le monde soit au courant des dernières informations. D’autre part, la préparation de notre campagne de financement participatif nous occupe beaucoup. Elle démarrera en juin 2019 et s’adresse aux joueurs et aux amateurs de technologies qui souhaitent soutenir notre idée. La grande question ici: comment, en partant pratiquement de rien, pouvons-nous générer un engouement viral tel qu’il génère l’argent nécessaire? ExaQueue est aussi une solution très intéressante pour les joueurs qui constituent leur propre équipe, organisent des tournois ou qui, en tant que créateurs de contenu, souhaitent devenir influenceurs dans le domaine des jeux vidéos.

En tant que joueurs, vous et votre équipe êtes forcément parfaitement connectés. Avez-vous vraiment besoin d’un poste de travail physique?

Oui, car comme je l’ai dit, l’organisation de l’équipe est l’un de nos plus grands défis. Le poste de travail au startup space de Schlieren nous permet d’échanger régulièrement dans un environnement professionnel, que nous utiliserons aussi pour tourner des vidéos. Et pour une start-up, c’est toujours avantageux de remporter des concours comme celui de PostFinance «startup space» workplace: cela montre que nous prenons notre projet au sérieux et qu’il suscite de l’intérêt. Cela encourage le public à faire confiance à notre start-up.

Quel conseil donneriez-vous aux autres start-up qui souhaitent participer au concours PostFinance «startup space» workplace?

Pour moi, c’était le premier pitch à propos de notre start-up. Outre la présentation de l’idée commerciale, je me suis attaché à montrer au jury les avantages que notre équipe tirerait d’un poste de travail gratuit au startup space de Schlieren. Et dans notre cas, cela a bien fonctionné.

Où voyez-vous ExaQueue dans cinq ans?

Selon notre plan commercial, dans cinq ans, l’ensemble du logiciel sera édité et nous serons sur le point de générer du chiffre d’affaires. D’ici là, nous voulons également embaucher au moins 15 personnes dans notre équipe, développer des partenariats stratégiques avec diverses entreprises et compter une base de plus de 5 millions d’utilisateurs.

Quelles sont les clés de la réussite d’ExaQueue?

Principalement notre concept, dont je suis personnellement très fier, parce que rien de ce genre n’existe encore sur le marché. Plusieurs fonctionnalités existent certes déjà, mais elles ne peuvent pas être utilisées efficacement, car certaines informations ou certains mécanismes ne peuvent être proposés de manière rentable que dans le cadre de synergies avec d’autres fonctionnalités ou résolutions de problèmes. Il n’y a pas encore d’approche telle que la plateforme que nous souhaitons développer. Un autre aspect déterminant pour notre réussite: le fait que chaque membre de l’équipe puisse s’identifier au problème et travailler avec passion au développement d’ExaQueue.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser