Cette page a une évaluation moyenne de %r sur un maximum de 5 étoiles. Au total, %t évaluations sont disponibles.
Évaluation (%t)
Temps de lecture 5 minutes Temps de lecture 5 minutes
Créé le 07.05.2019

Compétences de gestion: ces cinq compétences feront de vous un vrai leader

La gestion de collaborateurs peut se révéler assez complexe. Une mission qui peut rapidement mettre les cadres en difficultés. En effet, elle exige d’un leader à la fois des compétences de gestion techniques et des capacités telles que les compétences sociales ou l’intelligence émotionnelle. La combinaison parfaite pour un leadership efficace peut se résumer en cinq points.

Cinq compétences de gestion importantes

La gestion d’une équipe de personnes aux personnalités différentes par définition requiert des compétences qui ne sont pas enseignées dans les formation en leadership ou les séminaires de management. Mais de quelles compétences les cadres d’une entreprise ont-ils besoin pour atteindre les bons résultats avec leur équipe? Nous présentons cinq compétences de gestion importantes.

Clarté

Un cadre devrait formuler les objectifs communs de la manière la plus claire possible. Lorsque les collaborateurs se voient fixer une série d’objectifs par la direction comme «augmenter le chiffre d’affaires» ou «améliorer la gestion du temps», il ne faut pas être surpris en tant que cadre si les résultats souhaités ne sont pas atteints. En effet, les objectifs fixés doivent être concrets, mesurables et surtout réalisables. La formule SMART  peut vous aider comme moyen mnémotechnique (un objectif doit être spécifique, mesurable,  acceptable,  réaliste et  temporellement défini).

Communication

Prouvez votre compétence de gestion en adaptant votre communication à la situation. Vous devez être conscient(e) de vos atouts personnels et de vos compétences dans chaque situation. Vous devez également savoir quel est le but de votre communication et quelles aptitudes elle nécessite. Si vous souhaitez par exemple motiver vos collaborateurs, vous ne devez pas communiquer de la même manière que lors d’une négociation salariale. Il est aussi utile de connaître les différents types de collaborateurs et leurs compétences personnelles. Regardez notre vidéo pour en savoir plus. Vous pouvez apprendre à communiquer correctement pour chaque type et ainsi atteindre plus vite le résultat souhaité. Vous devez en outre connaître votre propre style de gestion et savoir quel type d’entrepreneur vous êtes. On distingue les types d’entrepreneur suivants:

Le visionnaire

Vous avez beaucoup de bonnes idées, vous mettez en avant les potentiels d’avenir et trouvez de l’inspiration partout? Vous communiquez avec passion, réfléchissez en même temps, appréciez les conversations informelles et la mise en réseau, mais avez tendance à la superficialité. Ces propriétés caractérisent le «visionnaire». Notre conseil de communication: apprenez à écouter plutôt que parler. Posez des questions sincères, intéressées et ouvertes. Et mettez vos idées par écrit pour mieux pouvoir les structurer et les organiser. 

Une personne d’action

Vous vous intéressez aux objectifs et aux résultats, pensez de manière logique, rapide et ciblée et résumez des sujets complexes? Vous communiquez de manière brève et revendicative, souvent debout? Vous êtes typiquement une personne d’action. Vous améliorez l’effet de votre communication en prenant conscience que la communication peut aussi être émotionnelle et pas seulement ciblée. Prenez le temps de poser des question, asseyez-vous pour un entretien et n’ayez pas peur d’aborder des sujets personnels. 

L’expert(e)

La logique, l’objectivité, l’ordre et la clarté sont importants pour vous? Vous avez tendance à vous perdre dans les détails, avez parfois du mal à prendre des décisions et aimez consacrer du temps aux analyses et à la planification? Vous communiquez de manière précise et de préférence par écrit par e-mails? Ceux qui se retrouvent dans ces caractéristiques sont du type «Expert(e)». Les experts peuvent améliorer leur communication en accordant davantage d’attention à l’échange personnel plutôt qu’écrit. Dans le cadre d’un entretien personnel, vous apprenez à lire et à interpréter les gestes et les mimiques de votre interlocuteur afin de mieux le comprendre. 

Le coach

Chez vous, tout se passe en équipe, du développement d’idées à la prise de décision en passant par les pauses? Vous aimez la continuité? Vous prenez du temps pour la communication et il est important pour vous de créer une ambiance agréable, mais vous avez parfois peur des conflits? Alors vous faites partie des «coaches». Pour gérer plus efficacement, vous devez apprendre à prendre au sérieux les objectifs de l’entreprise, à supporter les conflits et les dissonances et à aborder les sujets désagréables. 

En se connaissant soi-même et son style de communication, on peut plus facilement l’adapter à la situation.

Capacité de décision

Rien n’est pire pour une entreprise que des cadres inactifs. Car la compétence de gestion implique de prendre des décisions sans réfléchir trop longtemps et de suivre son intuition. Une bonne compétence de gestion signifie aussi reconnaître et pouvoir apprendre de ses erreurs. C’est pourquoi les décisions doivent être communiquées à l’équipe au bon moment. Les décisions (par exemple une nouvelle orientation stratégique de l’organisation) n’ont pas besoin d’être justifiées mais peuvent être expliquées avec de bons arguments.

Courage

En matière de leadership, le courage, c’est penser en grand et suivre de nouvelles voies. Les leaders doivent montrer leur créativité et ne pas avoir peu d’afficher une personnalité non conformiste. En effet, en tant que cadre efficace, il faut remettre les choses en question, transmettre le goût pour la nouveauté, initier des projets innovants et conduire l’entreprise vers l’avenir. La compétence de direction pourrait par exemple signifier la remise en question des processus existants dans l’équipe et le développement du numérique dans l’organisation.

Passion

Pour exiger des performances optimales de la part des collaborateurs d’une entreprise, les cadres doivent leur donner l’élan nécessaire. Lorsqu’un objectif est formulé clairement, en tant que leaders vous devez vous faire les pionniers de cette cause. Travaillez avec passion et portez-vous garants de cette idée dans l’entreprise.

Humilité

En périodes de mutation, une gestion efficace implique plus que jamais de passer outre l’égo du leader. Dans ce contexte, l’humilité doit s’entendre comme le courage de se mettre au service. Cette approche de «Servant Leadership» est mise en avant par les recherches de Robert Greenleaf. Il décrit l’activité des cadres dans les entreprises comme un service aux subordonnés (contrairement à la gestion autoritaire). Concrètement, cela signifie que les collaborateurs doivent être encouragés et reconnus pour leurs performances. Vous devez vous mettre en retrait en tant que leader et permettre à vos collaborateurs de faire du bon travail.

La gestion n’est jamais terminée pour un vrai leader

La gestion d’autres personnes est une mission qui n’est jamais terminée. En tant que cadres, vous êtes sans cesse confrontés à de nouveaux défis. Différentes compétences de gestion sont donc requises en fonction de la situation. Les compétences décrites ici sont une bonne base pour permettre la réussite économique et l’atteinte des objectifs de l’entreprise avec les collaborateurs.

Vous pouvez évaluer la page en attribuant 1 à 5 étoiles, les 5 étoiles constituant la meilleure note.
Évaluation (%t)

Ceci pourrait également vous intéresser